Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Philippe Descola : « Il y a une extraordinaire carence » de la France à l’égard des peuples autochtones

Philippe Descola : « Il y a une extraordinaire carence » de la France à l’égard des peuples autochtones
Interview exclusive avec l'anthropologue Philippe Descola

L’anthropologue Philippe Descola, disciple de Claude Lévi-Strauss et titulaire de la chaire d’anthropologie de la nature au Collège de France de 2000 à 2019, a accepté de répondre à Guyaweb sur le « grand silence » qui entoure les peuples autochtones de France et les nouvelles pistes qu’ouvre la justice environnementale. Dans ses travaux, l’auteur de Par-delà nature et culture montre que le rapport « naturaliste » au monde s’est construit à partir du XVIIème siècle sur l’idée selon laquelle les humains vivent de manière séparée des non-humains. Cette vision occidentale, sur laquelle s’appuient le capitalisme et l’exploitation effrénée de la Terre, n’est pas…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

15 commentaires

  • 3B

    Quand les Allemands ont envahis la France à plusieurs reprises ils n’ont rien demandé aux autochtones , il a fallu se plier et ceci sans SECU ,sans RMI, sans RSA, sans CAF, et sans CMU. Alors ou on est français avec ses avantages cités ci dessus et aussi ses inconvénients , le travail , la socialisation, ses écoles dit obligatoires etc.Ou l’on rejet tout mais on ne vient pas pleurer en permanence.

  • rj42

    Donc si j’ai bien compris, vous souhaitez une « «solution finale » pour les amérindiens et tous ceux qui osent discuter du droit des peuples autochtones?

  • Frog

    3 B, boire bouffer, baiser ? ah nous avons affaire à un philosophe.

  • GZ

    qui a comme référence à suivre l’occupation militaire suite à une défaite.
    Reconnaissons sa sincérité.

  • yayamadou

    3B, pitoyable intervention…… 🤮.
    Il est peut être bon de vous rappeler qu’ils n’ont rien demandé à la France. Si vous pensez que notre société a de si bonne chose à leur apporter, alors il serait peut être temps d’essayer de vous cultiver un minimum….. Peut être avez vous vécu dans une grotte ces derniers moi??????

  • Frog

    Camopi, la réserve sanitaire déployée, ben ils vont halluciner les métros fraîchement arrivés!
    Euh vous pourriez pas leur dire d’arrêter les moteurs hors bord ? On s’entend pas tester…!
    Bon c’est l’heure de l’apéro….

  • Frog

    Zut on a du leur faire signer une clause de discrétion…

  • Frog

    27 cas ce soir…pas de localisation…donc on comprend :îles de Cayenne , Kourou, St Lo il est où le loup ?

  • Frog

    Les covid + de Camopi comprennent ils les malades éventuels de Vila Brasil ?

  • le Jaguar

    Les commentaires évoquant le covid ne me semblent pas trop en rapport avec le sujet !

  • GZ

    Notre ami craint bcp le covid. C’est pour ça.

  • Francois

    merci beaucoup, Monsieur Descola ! Vous appartenez à ce petit nombre d’anthropologues justes et généreux, comme les Grenand que vous citez. Oui, la République Française n’est vraiment pas à la hauteur vis-à-vis des Peuples autochtones. Puissions-nous un jour réaliser le courage de Justin Trudeau, Premier Ministre du Canada, qui a dit et répété le 15 décembre 2015: « Le gouvernement du Canada présente ses excuses les plus sincères aux peuples autochtones pour avoir si profondément manqué à son devoir envers eux, et leur demande pardon ».

  • GZ

    Ce n’est pas l’euphémisme qui aboutira à votre désir, François.
    Il manquait une question à poser, même si PDescola l’avait esquivée d’avance. A défaut il s’agit d’un simple constat de plus. Y en a déjà eu, y en aura d’autres.
    Sinon, que faire avec des excuses ?

  • Bello973

    Sans vouloir disqualifier le concept qui a par ailleurs d’autres légitimités moins incertaines. Pas si évident d’imaginer qu’un changement de statut puisse en l’occurence apporter tant de positif que cela, à la situation locales des peuples autochtones. Confère le sujet minier… Pour te suivre GZ, il faudrait miser gros sur les vertus bienfaitrices de l’émancipation politique, en tant que vecteur de concorde et d’unité, ou à défaut de consensus, entre tous ces intérrets locaux si divergents…

  • GZ

    L’esquive de l’anthropologue ne t’a pas échappé :-)
    Tout pas vers l’émancipation signifie gain en subsidiarité, ce qui est un principe absolu et non discutable, étant le droit de se disposer. C’est la voie naturelle et elle est implacable.
    Après, c’est son exploitation qui donne ses vertus… ou pas. Mais, à la base déjà, l’impasse est que ni le pouvoir central lui-même en crise, ni les Guyanais eux-mêmes ne savent pas que faire avec la Guyane, et jusqu’à l’admettre… D’où l’absence de réponse à l’invitation d’EMacron (qui demanda des idées pour l’évolution statutaire) et les idées de « dvpt » farfelues, comme l’orpaillage et les « routes ».
    Ca va plus loin que la divergence des intérêts locaux, c’est une absence de compétence ET d’intérêt pour l’évolution chez ceux aux commandes locales. (Cet intérêt à l’immobilisme est encore dû au statut actuel… le serpent se mord la queue) La question des autochtones y est une paille.
    Pour te dire que je n’y mise rien. Je ne prêche point pour le chgt statutaire, le sachant impossible. Puis qui suis-je pour… Je me contente d’observer sa nécessité et m’amuse de la schizophrénie ambiante. C’est tout ce que cette Guyane puisse offrir.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube