Lundi 22 Avril

Publicité Guyaweb

Un jeune d’à peine 22 ans, Dominicain, poursuivi par la justice dans l’affaire du bar à prostituées

Un jeune d’à peine 22 ans, Dominicain, poursuivi par la justice dans l’affaire du bar à prostituées

Carlos Manuel Moestar : 22 ans à peine (né le 9 décembre 2000 à Saint-Domingue en République Dominicaine), le regard noir en entrant dans la salle d’audience, chabin, des nattes, des bras tatoués, il ne sera pas jugé cette fois. Conseillé par son avocat Me Emile Tshefu il déclare : « Je veux voir le dossier pour le préparer ». Dans ce cas, le procès est automatiquement reporté quand on est en comparution immédiate. Il est en situation irrégulière, il dit être arrivé depuis l’âge de 13 ans en Guyane, il a la nationalité surinamaise, rapporte la présidente Garance Journet. Il vit…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

2 commentaires

  • micafleur

    ^L’exploitation des femmes est légale chez eux (sauf si elles sont mineures) mais vous êtes en France pas à St Domingue.Ces femmes ne diront jamais la vérité (par peur de représailles) par contre si les exploitants étaient Français ces dames auraient tout avoué,voire inventé. Mon œil ! Les raclées qu’elles prennent sans porter plainte.Mon voisin avait raison ce sont les jeunes Dominicains qui sont des souteneurs.Ouais! Une chance pour permettre à la Guyane d’avancer.

  • le Jaguar

    Vous en avez de la chance d’avoir un voisin aussi perspicace Mica !! ceci dit l’exploitation des femmes comme vous l’écrivez, c’est à dire le proxénétisme, n ‘est pas plus légale à St Domingue que chez nous. C’est peut-être toléré, ce qui est différent.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Comment la justice s’empare des questions environnementales

Créé en 2021, le pôle environnement du tribunal judiciaire de Cayenne, doté de magistrats spécialisés, monte en puissance depuis un an et demi afin de mieux poursuivre les atteintes ...

Exploit de Dilhan Will en Guadeloupe, il lâche tout le monde dans les Mamelles et triomphe à Vieux Habitants

On vous l'annonçait depuis 3 semaines, Dilhan Will (US Lamentinois) n'allait pas tardé à en décrocher une. C'est fait et de belle manière. Il triomphe en solitaire cet après-midi à Vieux ...

La femme brésilienne de 31 ans qui a tué son compagnon reste en prison

C'est un dossier de meurtre qui ira, très certainement, devant les assises. C'est une affaire rare qui débute. Suze Lobato Reis, une femme de 31 ans, a tué son concubin à Cayenne en Guyane....

Vote du Congrès : malgré des erreurs dans le comptage, Gabriel Serville confirme un résultat favorable à la résolution autochtone et dénonce de fausses procurations de l’opposition

Contesté par le groupe d'opposition "Unis et engagés pour notre territoire", le résultat du vote de la résolution autochtone pour l'évolution statutaire, adoptée samedi dernier par le Congrès ...

Mercure : sur le Haut-Maroni, des taux de contamination dix fois plus élevés que les seuils légaux fixés par les autorités sanitaires

Les résultats de prélèvements de cheveux effectués en février auprès d'habitants de plusieurs villages du Haut-Maroni révèlent des taux de mercure dix fois plus élevés que les ...

« Il n’est pas certain que l’instruction en reste là », affirme Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille du défunt sergent-chef

L'avocat de la famille d'un autre militaire décédé en juillet 2019, à Saint-Jean d'Abounami, lors d'une opération de destructions de galeries de sites illégaux garde espoir. Il dit avoir ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube