vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Le juge des référés rejette la requête de l’enseignant d’EPS, Renaud Servais, qui demandait la suspension de l’exécution de sa suspension de quatre mois

Le juge des référés rejette la requête de l’enseignant d’EPS, Renaud Servais, qui demandait la suspension de l’exécution de sa suspension de quatre mois
L'intégralité de la décision

Selon une décision du juge des référés, datée du vendredi 16 novembre, que Guyaweb s’est procurée, la justice administrative de Cayenne a rejeté la requête de l’enseignant d’EPS Renaud Servais qui demandait la suspension de l’exécution de l’arrêté de suspension de 4 mois pris par le recteur à son encontre le 31 août dernier. Le juge des référés motive sa décision en indiquant, dans son ordonnance, que l’urgence n’est pas caractérisée à partir du moment où l’enseignant est intégralement rémunéré durant sa suspension. Explications. « Par une requête et une pièce complémentaire enregistrées les 18 octobre et 10 novembre 2018», note au…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • Bece

    Et sinon, pourquoi à t- il était suspendu?! Pas que pour 2 absences je suppose.

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Mais personne ne se fait d’illusion avec le tribunal administratif. Il ne sert qu’a cacher ou repousser les problèmes de l’État administratif. Montrez moi une cause où la justice semble avoir pris le dessus à cette instance et je changerais peut être mon avis…

  • FF

    Le souci est que, questionné sur les (éventuelles) motivations de la suspension, le rectorat ne répond pas. Le juge des référés qui s’est arrêté à la non-urgence ne s’y penche pas. L’avocat de l’enseignant n’était pas joignable hier. Et l’enseignant que nous avons tenté de joindre au sujet de cet arrêté de suspension via sa messagerie Facebook n’a pas, pour l’heure, répondu.

  • le Jaguar

    Je pense que certains de ses ex.collègues pourraient vous en dire plus, sans doute sous couvert de l’anonymat !

  • FF

    Ou il faudrait lire l’arrêté du recteur. Autre curiosité : à l’audience publique de référé, ces hypothétiques motivations ne semblent pas avoir été abordées. A la question, y’a-t-il ou n’y a-t-il pas de motivations à cette suspension, le rectorat ne répond pas…

  • Quels sont les motivations de la suspension initiale ?

  • MAIPOURI

    France-Guyane, qui a consacré 3 articles à cette affaire, et notamment au soutien du STEG-UTG à l’enseignant, n’a jamais évoqué les raisons de cette sanction, rendant la lecture des articles presque incompréhensible… Même pour de la justice administrative, rendre compte d’une procédure sans que soient évoqués les faits informe peu.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sommet de l’ONU sur le climat

Une soixantaine de chefs d’Etat et de gouvernement se réunit ce lundi à New York pour présenter des mesures concrètes de lutte contre le changement climatique. Convoqué par le secrétaire ...

« Il est important que le centre-ville ne meure pas » (Magali Robo-Cassilde)

L'ancien bâtonnier du barreau de Guyane pendant le mouvement social de 2017, maître Magali Robo-Cassilde est au cœur d'une rumeur persistante qui l'annonce comme candidate aux élections ...

Marie-Laure Phinéra-Horth rassemble ses forces avant la campagne

On en sait davantage sur les futures élections municipales de Cayenne. Après l'inauguration des locaux de Nouvelle Force de Guyane dimanche 15 septembre, les alliances se sont un peu dévoilées. La...

La Guyane célèbre son patrimoine

A l'occasion des Journées du Patrimoine de nombreux évènements sont programmés en Guyane du 20 au 22 septembre.  Au Centre Spatial Guyanais trois activités sont proposées le 21 septembre...

Kourou : au port spatial de Pariacabo, une caisse de cocaïne sur un navire cargo convoyant habituellement les fusées Ariane, Soyouz et Vega, une affaire qui sent la poudre…

Un peu moins de 8 kilos de cocaïne ont été découverts au port spatial de Pariacabo à Kourou dans une caisse préalablement dissimulée et fixée à l'arrière de la coque d'un navire cargo ...

La décharge de Maripasoula : ce scandale sanitaire qui perdure

Un centre-bourg sous la fumée des déchets, un collège fermé jusqu'à lundi, du personnel de l'Education nationale et des riverains en colère, des pompiers dépêchés en urgence pour éteindre un...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube