vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

« La fausse durabilité » des barrages amazoniens

«  La fausse durabilité  » des barrages amazoniens

Une étude scientifique portant sur l’hydroélectricité en Amazonie brésilienne a été publiée en septembre sur le site anglophone Energies-MDPI. Ce large territoire auriverde qui a fait des centrales hydroélectriques sa marque de fabrique pour répondre à la croissance, pourrait à court-terme être constellé de soixante-quinze goulots (onze centrales installées qui produisent 12 000 MW, six en construction et cinquante-huit projets dans les tiroirs dans le cadre d’un plan adopté par Brasília qui annonce 35 000 MW supplémentaires. Pour comparaison, Petit-Saut est dimensionné pour 120 MW). Aujourd’hui, 85% de l’énergie produite par le géant lusophone provient des grandes retenues d’eau. «…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Alessandro de Sousa Alencar
    16 décembre 2014

    Sans vouloir mettre en question le sujet, mais quelqu’un veut parier avec moi que la France achètera de électricité du Brésil dans les années avenir? Il est bien vrai que les administrateur brésiliens prônent aussi sur le boom non négligeable qui représente au taux de chômage les emplois crées sur ces nombrables chantiers. La balance Social/Écologique n’est pas en équilibre au géant sud’americain…

  • 21 décembre 2014

    Quid de la superficie de petit saut et du futur projet de barrage en Guyane? Quid de la prise en compte de la diminution d’émission de méthane au bout de 15 ans ? Parait-il quasi nul. quid des terres rares, du recyclage et de l’absence de durabilité des installations solaires ?

  • 27 décembre 2014

    Effectivement la production de méthane diminue au bout de 15 ans. Mais elle a été tellement forte sur ces 15 ans, qu’elle correspond à plus de 100 ans de combustion d’énergie fossile. Or en terme de changement climatique, les rejets d’aujourd’hui sont ire que ceux de demain. Donc l’argument, venant d’EDF de la baisse de la courbe de méthane est fallacieux.
    Et comme dit dans l’article, la Guyane étant très plate, on noie de grandes surfaces pour produire peu. Avec le photovoltaïque, qui n’a pas fini de progresser, il suffit de 10 % de la surface du barrage et on peut le mettre sur des toitures etc, et ne pas consommer de surface naturelle.
    Car sous l’eau du barrage il y a aussi de grandes ressources minières perdues.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sandra Trochimara nouvelle édile de Cayenne

Dès 9 heures, à l'ouverture du conseil municipal de Cayenne, le résultat de l'élection du nouveau maire ne laisse guère de place au doute. La majorité municipale monte les escaliers qui mènent ...

Municipales à Cayenne : « Je suis un homme libre dont personne ne remet en cause sa légitimité à être maire »

Roland Loe-Mie, 52 ans, cadre de la Collectivité territoriale s'est porté candidat pour devenir le nouveau maire de Cayenne dont l'élection est prévue ce mercredi 28 octobre à 9 heures, rue de ...

Caissons de cocaïne aimantés à la coque des navires transportant Ariane, Soyouz et Vega : les quatre mis en examen dont la décision de remise en liberté avait été annulée… restent en liberté !

L'audience du mardi 20 octobre dernier devant la Chambre de l’instruction autrement composée de Fort de France, à la demande de la Cour de cassation, sur la question de la détention de quatre des...

L’élu de Macouria mis en examen pour «viol» a mis fin à ses jours

Patrice Dibandi, 53 ans, 8ème adjoint au maire de Macouria, chargé de la sécurité des biens et des personnes, s'est suicidé dimanche, a-t-on appris ce lundi en fin de matinée d'une source proche...

A Iracoubo, la nouvelle maire Céline Régis pour la « réconciliation »

Les électeurs et électrices d'Iracoubo ont tranché : la liste menée par Céline Régis est arrivée en tête lors du scrutin du dimanche 25 octobre. Avec 520 voix, soit 52,47% des suffrages ...

L’ambassadeur de France au Suriname assure que son vice-président Ronnie Brunswijk s’est engagé à mettre fin à l’activité des barges d’extraction d’or du Maroni d’ici fin octobre

L'ambassadeur de France au Suriname Antoine Joly s'est dit «très heureux de l'engagement des plus hautes autorités du Suriname à arrêter les skalians sur le fleuve Maroni», ont indiqué jeudi 22...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube