Mardi 16 Avril

Publicité Guyaweb

« La fausse durabilité » des barrages amazoniens

«  La fausse durabilité  » des barrages amazoniens

Une étude scientifique portant sur l’hydroélectricité en Amazonie brésilienne a été publiée en septembre sur le site anglophone Energies-MDPI. Ce large territoire auriverde qui a fait des centrales hydroélectriques sa marque de fabrique pour répondre à la croissance, pourrait à court-terme être constellé de soixante-quinze goulots (onze centrales installées qui produisent 12 000 MW, six en construction et cinquante-huit projets dans les tiroirs dans le cadre d’un plan adopté par Brasília qui annonce 35 000 MW supplémentaires. Pour comparaison, Petit-Saut est dimensionné pour 120 MW). Aujourd’hui, 85% de l’énergie produite par le géant lusophone provient des grandes retenues d’eau. «…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

3 commentaires

  • Alessandro de Sousa Alencar
    16 décembre 2014

    Sans vouloir mettre en question le sujet, mais quelqu’un veut parier avec moi que la France achètera de électricité du Brésil dans les années avenir? Il est bien vrai que les administrateur brésiliens prônent aussi sur le boom non négligeable qui représente au taux de chômage les emplois crées sur ces nombrables chantiers. La balance Social/Écologique n’est pas en équilibre au géant sud’americain…

  • 21 décembre 2014

    Quid de la superficie de petit saut et du futur projet de barrage en Guyane? Quid de la prise en compte de la diminution d’émission de méthane au bout de 15 ans ? Parait-il quasi nul. quid des terres rares, du recyclage et de l’absence de durabilité des installations solaires ?

  • 27 décembre 2014

    Effectivement la production de méthane diminue au bout de 15 ans. Mais elle a été tellement forte sur ces 15 ans, qu’elle correspond à plus de 100 ans de combustion d’énergie fossile. Or en terme de changement climatique, les rejets d’aujourd’hui sont ire que ceux de demain. Donc l’argument, venant d’EDF de la baisse de la courbe de méthane est fallacieux.
    Et comme dit dans l’article, la Guyane étant très plate, on noie de grandes surfaces pour produire peu. Avec le photovoltaïque, qui n’a pas fini de progresser, il suffit de 10 % de la surface du barrage et on peut le mettre sur des toitures etc, et ne pas consommer de surface naturelle.
    Car sous l’eau du barrage il y a aussi de grandes ressources minières perdues.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Gémina Joseph : au delà des vivats béats des supporters, que valent ses records sur 100 et 200 m ?

Gémina Joseph, 22 ans et demi, a réussi les minima olympiques sur 100 et 200 mètres samedi soir lors des Jeux de Guyane à Rémire Que valent ces temps ? Eléments de réponses avec Guyaweb....

Dilhan Will confirme : 4ème de la troisième étape des 6 jours du Crédit Agricole en Guadeloupe, 8ème au général

15 jours après sa bonne rentrée aux 5 jours du trophée Denis Manette, Dilhan Will s'est de nouveau illustré hier dimanche, en venant prendre la 4ème place de l'étape 3 des 6 jours du Crédit ...

La résolution portant sur la représentation des peuples autochtones adoptée dans la douleur par le Congrès des élus

30 voix pour, 27 contre et 5 abstentions. La résolution portant sur la représentation des peuples autochtones au sein de la future collectivité autonome dans le cadre du projet d'évolution ...

Dernier Congrès des élus pour finaliser le projet politique d’évolution statutaire

Le quatrième Congrès des élus, depuis la relance du projet d'autonomie de la Guyane en mars 2022, se tient ce samedi 13 avril. Outre l'adoption du procès-verbal du Congrès du 2 décembre 2023, ...

Une femme tue son compagnon en Guyane

Une affaire rare débute en Guyane. Une femme a tué son concubin. Elle est en détention provisoire. Fin mars dernier, Suze Lobato Reis tue son concubin. C'est une femme d'origine brésilienne de ...

Corruption à la préfecture : pas de Foin, ni de Fléchel, chef et agent du bureau des étrangers, l’appel se limite aux deux chefs d’entreprise Christine Paris et Bernard Guirand

Nous avons appris ce matin que Ronald Foin chef du bureau des étrangers à la préfecture et Marcel Fléchel agent au même bureau auront été les deux derniers désistements de l'affaire de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube