Dimanche 19 Mai

La crise du manioc a imposé la nécessité de sauvegarde de cette plante patrimoniale

La crise du manioc a imposé la nécessité de sauvegarde de cette plante patrimoniale

Le manioc, plante la plus cultivée en Guyane et base alimentaire de milliers d’habitants, est touché par une maladie inconnue depuis près de deux ans, faisant craindre pour la sécurité alimentaire de plusieurs communautés isolées sur le territoire. Depuis l’alerte phytosanitaire émise en juin 2023, la réponse des autorités se construit pas à pas ainsi qu’une réflexion à plus long terme sur la sauvegarde de cette plante patrimoniale et la structuration de la filière agricole.  « En principe, le manioc met un an pour arriver à maturation, mais on le coupe à six mois pour être sûr d’avoir quelque chose….

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

6 commentaires

  • Anthonymatoury

    M. REUGE, merci de couvrir correctement des sujets qui ont un sens, qui nous intéressent et pour lesquels on paie. 10/10.
    Faudrait faire un cours de rédaction et d’intégrité à votre collègue qui nous prend pour des demeurés.

  • Remi973

    questions complémentaires :

    Dans d’autres articles ailleurs dans la presse (lien Guyane 1ère ci-dessous), on mentionne la distribution de « semences saines améliorées et résistantes achetées dans le Para ».
    Qu’en est-il ? Ces plants circulent-ils déjà en Guyane ? Qu’entendent-ils par « semence améliorée » ?
    C’est très flou : ça peut notamment vouloir dire transgénique (procédé commun au Brésil)… et si oui, de quel type (ex : résistance au glyphosate) ? Comment est pris en compte le risque de pollution génétique ?
    D’ailleurs, il est étrange qu’ils parlent de semence pour une plante que l’on multiplie habituellement par clonage (boutures).
    Et avec le CIRAD dans la partie (prônant parfois des techniques discutables et responsable de l’introduction d’espèce exotique envahissante i.e. Acacia mangium), ça n’inspire pas forcément confiance…

    Vous mentionnez la création d’une collection agronomique du manioc. Fort bien !
    Mais rappelons-nous qu’une collection d’ignames avait été constituée par un ancêtre du CIRAD sur le mont Cabassous à Rémire dans les années 1980. Qu’est-elle devenue ?
    https://agritrop.cirad.fr/405158/
    https://agritrop.cirad.fr/404931/
    https://agritrop.cirad.fr/441866/

    question subsidiaire :
    comment se comportent les autres espèces de maniocs sauvages présents dans la nature ?

    article Guyane 1ère : https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/ouest-guyanais/maladie-du-manioc-distribution-de-plants-sains-dans-les-villages-amerindiens-de-la-commune-d-oiapoque-en-amapa-1459526.html

  • Leparanoff

    Bello973 : « Faudrait faire un cours de rédaction et d’intégrité à votre collègue qui nous prend pour des demeurés. »
    1+1+1+1+1…ça commence quand même à faire…:-)

  • Bello973

    A faire beaucoup de masochistes se forçant à lire des articles qui les insupportent? Oui sans doute. Et aller chercher M.Reuge, qui n’a rien demandé, pour l’interpeller avec ce genre d’injonction à dénigrer un collègue… Beurk. Je préfère de très loin lire du FF.

  • Frog

    Euh et le number one peut il nous expliquer le pourquoi du comment de la rage d’Anthonyde matoury ? ( je commence imaginer que le CV de gmangé a été rejeté par guyaweb)

  • Leparanoff

    Qu’il est drôle celui qui rit de la pédophilie…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Open bar à Degrad-des-Cannes : pas de scanner pour conteneurs avant 2025 a dit le préfet Poussier

Les trafiquants ne vont pas attendre, au plus tôt 2025, que le scanner à conteneurs soit enfin installé à Degrad des Cannes Ils utilisent déjà ce petit port tranquille pour écouler de la ...

Quatre morts en Nouvelle-Calédonie, l’état d’urgence décrété par le gouvernement

Alors que l'archipel est sous tension depuis plusieurs jours dans le contexte de l'adoption d'une réforme constitutionnelle portant sur l'élargissement du corps électoral du Caillou, le bilan ...

Le procureur Le Clair nommé comme magistrat de liaison en Italie et à Malte

Le procureur Yves Le Clair quitte la Guyane. Il est nommé en Italie et à Malte « comme magistrat de liaison » confie une source bien informée. Il a 57 ans. Sur son affectation au Vatican...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube