Mercredi 22 Mai

«Changement» : un nouveau titre minier pour Iamgold

«Changement» : un nouveau titre minier pour Iamgold

La multinationale minière canadienne Iamgold, qui s’était cassée les dents en janvier 2008 pour son projet de mine d’or Camp Caïman sur la montagne de Kaw, est de retour. Le 18 juillet, elle s’est vue accorder par arrêté un Permis exclusif de recherches de mines (PER) d’or et substances connexes (argent, cuivre et zinc) dit « Permis Changement » .

«D’une surface d’environ 20,6 km2, portant sur une partie du territoire de la commune de Roura», ce permis a été octroyé à la filiale française de la l’entreprise minière canadienne pour une durée de cinq ans et à la demande du titulaire il pourra être renouvelé deux fois, pour une durée maximale de cinq ans à chaque fois.

Néanmoins, avant de réaliser concrètement des travaux de recherche, la société Iamgold France devra, en fonction de certains éléments (la nature, l’importance de l’impact potentiel), déposer auprès du préfet une déclaration ou une demande d’autorisation accompagnée d’une étude d’impact qui donnera lieu à enquête publique.

Ce nouveau PER «Changement» est octroyé moins d’un an après le permis exclusif de recherches de mines «Maripa» accordé le 26 août 2016 par Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, quatre jours avant sa démission du gouvernement Valls / Hollande.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

2 commentaires

  • Jmc

    Au final cet été 2017, est riche si j’ose l’écrire en projets futurs miniers. Sur le site de la montagne d’or c’est un permis pour une exploitation alluvionnaire ( pour le moment ) , maintenant pour IAMGOLD un permis de recherche sur Changement.
    La multinationale semble avoir pris cependant ses précautions en s’inscrivant dans la durée pour attendre une fenêtre favorable d’exploitation sur 15 ans dans l’hypothèse ou ses recherches s’avéreraient favorables. Ou alors elle attend que que les opposants actuels de l’orpaillage se lassent, quittent la région.

  • Alessandro de Sousa Alencar

    Et s’ils prennent en compte la nouvelle opposition comptant même avec des brésiliens diplômés en développement durable… ;) Ils auront quelques générations futures d’opposition nés et élevés sur place! Mais commençons dès maintenant: Cette zone pas de tout loin du sentier Molokoi ne mettrait pas des usagers en risque? Si je ne me trompe pas ceci n’est pas loin de Coralie… Quelques kilomètres tout juste de la nationale 2, dite route de l’est… Quelqu’un me corrige mais je crois qu’il y a des parcelles agricoles dans le coin que se nourrissent par le fleuve qui passe en plein milieu de leur « territoire ». Peut être par la qu’il faut commencer à les attaquer ces mauvais canadiens…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Emmanuel Macron se rend en Nouvelle-Calédonie pour y installer « une mission de dialogue et de reconstruction économique »

Accompagné de trois ministres, le chef de l'Etat se rend ce mardi soir en Nouvelle-Calédonie pour y installer "une mission de dialogue et de reconstruction économique", une semaine après le début...

Nouvelle-Calédonie : la situation reste tendue une semaine après le déclenchement des émeutes

Sept jours après le déclenchement d'émeutes en Nouvelle-Calédonie, le calme n'est toujours pas revenu dans l'archipel du Pacifique-Sud malgré la réponse sécuritaire du gouvernement. Plusieurs ...

Dilhan Will joue l’équipier de luxe et lance son coéquipier Yannis Agricole aux championnats de Guadeloupe

Un groupe de 9 hommes s'est présenté à l'arrivée des championnats de Guadeloupe avec Dilhan Will qui s'est mué cette fois en équipier Il a pris la tête du groupe échappé durant les dix ...

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube