Samedi 18 Mai

L’incompréhensible projet du Larivot

L’incompréhensible projet du Larivot

Pour répondre aux exigences de sortie des énergies fossiles et d’autonomie de la Guyane, la CTG et la préfecture ont opté en 2017 pour une centrale au fioul qui outrepasse la simple « stabilisation du réseau » souhaitée par un apport thermique. Deuxième volet de notre analyse sur le projet de centrale au Larivot et d’un oléoduc à Rémire-Montjoly, Cayenne et Matoury. « La première programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) de la Guyane est un exemple remarquable de travail conjoint des services de l’état et de la collectivité territoriale de Guyane (…) elle affiche pour l’électricité, une ambition quasi unique au monde en…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

3 commentaires

  • Frog

    Les futurs mega projets miniers sont gourmands en énergie…

  • bilo

    EDF reste une Société Anonyme dont l’objet principal est la production de dividendes. En cela ce n’est plus une entreprise publique dont l’objet serait d’assurer un bien commun. Etant juge et partie ses choix sont dictées par ses intérêts au détriment de l’intérêt général qui devrait alors s’orienter vers une production relocalisée, renouvelable et surtout décarbonnée.
    Pour autant une ouverture à la concurrence sur l’aspect gestion du réseau pourrait être catastrophique à moyen ou long terme.
    Les agents d’EDF devraient en être conscient et agir aux côtés de la population contre un tel projet funeste. Cependant force est de constater que sans l’accord des syndicats de telles orientations tournées vers le thermique n’aurait jamais pu voir le jour. Serait ce donc un choix corporatiste? Quoiq u’il en soit l’absence d’audace est criante et très inquiétante pour un territoire qui en à grand besoins.
    La CTG misait sur le pétrole, sur les mines géantes, sur un second barrage et sur une centrale thermique. Toutes ses « ambitions » ont retardées l’émergence d’une vision à long terme que les manifestants de 2017 appelait de leurs voeux avant d’être trahis.

  • GZ

    EDF est une SA comme ça :https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/investisseurs-actionnaires/l-action-edf/structure-du-capital

    Cad une entité étatique déguisée dans des habits privés, ce qui reste la pire configuration de tous les points de vue. La France est championne de ce genre de mélange, avec le résultat qu’on connaît.

    La concurrence n’est jamais catastrophique, la concurrence est tjs bonne et souhaitable. TOUJOURS et partout. Pour reprendre MBriswalter, un monopole, quel que soit sa forme, n’est jamais souhaitable.
    Le souci avec une ouverture à la concurrence en Guyane ne serait pas le principe même de la concurrence mais l’absence de son effectivité, à savoir l’entente garantie entre les concurrents apparents, par défaut de contrôle adéquat. Cad une façade sans réalité. La forme sans le fond.
    Une concurrence effective suppose l’absence de corruption, l’absence de corruption suppose un cadre institutionnel qui tend à la diminuer… LOL, j’évite le mot…

    Les « ambitions » de la CTG rappellent et vérifient cruellement les propos d’un compère à nous sur ce forum, tenus au moment de l’élection de not’ collectivité sur ce qu’amènera le résultat dudit scrutin. La trahison des aspirations populaires en fait aussi partie.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Open bar à Degrad-des-Cannes : pas de scanner pour conteneurs avant 2025 a dit le préfet Poussier

Les trafiquants ne vont pas attendre, au plus tôt 2025, que le scanner à conteneurs soit enfin installé à Degrad des Cannes Ils utilisent déjà ce petit port tranquille pour écouler de la ...

Quatre morts en Nouvelle-Calédonie, l’état d’urgence décrété par le gouvernement

Alors que l'archipel est sous tension depuis plusieurs jours dans le contexte de l'adoption d'une réforme constitutionnelle portant sur l'élargissement du corps électoral du Caillou, le bilan ...

Le procureur Le Clair nommé comme magistrat de liaison en Italie et à Malte

Le procureur Yves Le Clair quitte la Guyane. Il est nommé en Italie et à Malte « comme magistrat de liaison » confie une source bien informée. Il a 57 ans. Sur son affectation au Vatican...

Nouvelle-Calédonie : l’Assemblée nationale adopte le texte contesté de réforme constitutionnelle

Un mois après le vote favorable du Sénat, l'Assemblée nationale a adopté mardi par 351 voix contre 153 le projet contesté de réforme constitutionnelle visant à élargir le corps électoral en ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube