Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

L’incompréhensible projet du Larivot

L’incompréhensible projet du Larivot

Pour répondre aux exigences de sortie des énergies fossiles et d’autonomie de la Guyane, la CTG et la préfecture ont opté en 2017 pour une centrale au fioul qui outrepasse la simple « stabilisation du réseau » souhaitée par un apport thermique. Deuxième volet de notre analyse sur le projet de centrale au Larivot et d’un oléoduc à Rémire-Montjoly, Cayenne et Matoury. « La première programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) de la Guyane est un exemple remarquable de travail conjoint des services de l’état et de la collectivité territoriale de Guyane (…) elle affiche pour l’électricité, une ambition quasi unique au monde en…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Frog

    Les futurs mega projets miniers sont gourmands en énergie…

  • bilo

    EDF reste une Société Anonyme dont l’objet principal est la production de dividendes. En cela ce n’est plus une entreprise publique dont l’objet serait d’assurer un bien commun. Etant juge et partie ses choix sont dictées par ses intérêts au détriment de l’intérêt général qui devrait alors s’orienter vers une production relocalisée, renouvelable et surtout décarbonnée.
    Pour autant une ouverture à la concurrence sur l’aspect gestion du réseau pourrait être catastrophique à moyen ou long terme.
    Les agents d’EDF devraient en être conscient et agir aux côtés de la population contre un tel projet funeste. Cependant force est de constater que sans l’accord des syndicats de telles orientations tournées vers le thermique n’aurait jamais pu voir le jour. Serait ce donc un choix corporatiste? Quoiq u’il en soit l’absence d’audace est criante et très inquiétante pour un territoire qui en à grand besoins.
    La CTG misait sur le pétrole, sur les mines géantes, sur un second barrage et sur une centrale thermique. Toutes ses « ambitions » ont retardées l’émergence d’une vision à long terme que les manifestants de 2017 appelait de leurs voeux avant d’être trahis.

  • GZ

    EDF est une SA comme ça :https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/investisseurs-actionnaires/l-action-edf/structure-du-capital

    Cad une entité étatique déguisée dans des habits privés, ce qui reste la pire configuration de tous les points de vue. La France est championne de ce genre de mélange, avec le résultat qu’on connaît.

    La concurrence n’est jamais catastrophique, la concurrence est tjs bonne et souhaitable. TOUJOURS et partout. Pour reprendre MBriswalter, un monopole, quel que soit sa forme, n’est jamais souhaitable.
    Le souci avec une ouverture à la concurrence en Guyane ne serait pas le principe même de la concurrence mais l’absence de son effectivité, à savoir l’entente garantie entre les concurrents apparents, par défaut de contrôle adéquat. Cad une façade sans réalité. La forme sans le fond.
    Une concurrence effective suppose l’absence de corruption, l’absence de corruption suppose un cadre institutionnel qui tend à la diminuer… LOL, j’évite le mot…

    Les « ambitions » de la CTG rappellent et vérifient cruellement les propos d’un compère à nous sur ce forum, tenus au moment de l’élection de not’ collectivité sur ce qu’amènera le résultat dudit scrutin. La trahison des aspirations populaires en fait aussi partie.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Pourquoi le recours contre l’élection de Jean-Victor Castor a été rejeté par le Conseil constitutionnel

Saisi en juin par une électrice de Guyane, le Conseil constitutionnel a rejeté vendredi 5 août le recours déposé à l’encontre de l’élection de Jean-Victor Castor lors des législatives de ...

Changement historique à la tête de la Colombie

Gustavo Petro, premier président de gauche de l’histoire du pays, a été investi pour un mandat de quatre ans ce dimanche 7 août 2022. Il a pris ses fonctions dans la capitale Bogotá en ...

La réintégration des soignants, un débat pour la société guyanaise

Réunie hier soir par les deux députés de Guyane, une foule de citoyens et de professionnels de santé a débattu de la réintégration des soignants suspendus et plus largement de la santé en ...

Le Centre spatial guyanais en pleine mutation

Contraint de se moderniser pour faire face à la concurrence, le Centre spatial guyanais veut être plus attractif et plus vert dans les années à venir. Plus largement, les Européens ont pour ...

Le Conseil d’Etat annule la prolongation de concessions minières de la compagnie Boulanger

Le Conseil d'Etat, saisi par l'association France nature environnement, a annulé jeudi 28 juillet le décret du gouvernement accordant à la compagnie Boulanger le renouvellement de quatre ...

Au 1er août, l’arsenal juridique anti-Covid va s’assouplir

Adoptée définitivement par le Sénat mardi 26 juillet, la loi dite « de veille et de sécurité sanitaire en matière de lutte contre le Covid-19 » entre en vigueur ce lundi 1er août. Elle ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2022 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube