Lundi 22 Avril

Publicité Guyaweb

Démographie sanitaire, un besoin criant de formations locales

Démographie sanitaire, un besoin criant de formations locales

Si les récents chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques montrent une augmentation de 30% des effectifs de médecins, infirmiers et sages-femmes en Guyane ces dix dernières années, ils restent bien en deçà des besoins de la population, elle aussi en croissance. Pourtant, il existe un remède qui se nomme « formation locale ». Une manière de lutter contre les maux de la santé en Guyane que sont le turn-over, les déserts médicaux ou le manque d’effectifs.  À la mi-juillet, les chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

3 commentaires

  • Jo

    Surtout qu’il faut 3 médecins pour un départ en retraite , fini les médecins qui consultaient 10 heures par jours 6 jours par semaine

  • Morvandiau

    Le quantitatif oui, mais il ne faut pas omettre le qualitatif.
    Sur ce point, c’est assez préoccupant.
    Des médecins spécialistes viennent s’installer en Guyane en prenant les patients pour des clients.
    Un exemple parmi d’autres :
    Un ophtalmo assez récemment installé dans le département diagnostique (avec l’air grave de circonstance) systématiquement une hypertension oculaire à chaque nouveau patient bien logiquement attiré par les délais de rendez vous très courts, programmant 3 ou 4 consultations de vérifications alors qu’au final, il n’y a rien…
    La Guyane a une réputation épouvantable, et il ne faut pas se leurrer, hormis quelques exceptions, ce n’est pas le haut du panier qui vient exercer chez nous.
    Et pas sûr que la formation locale soit une solution si le niveau n’est pas à la hauteur des besoins.

  • Edward

    Bien d’accord Morvandiau, “ce n’est pas le haut du panier qui vient exercer chez nous”.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Où en est le projet de Centre hospitalier régional universitaire ?

Jeudi dernier, le directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) et celui du Centre hospitalier de Cayenne (CHC), qui assure également l'intérim du Centre hospitalier de Kourou (CHK) et ...

Comment la justice s’empare des questions environnementales

Créé en 2021, le pôle environnement du tribunal judiciaire de Cayenne, doté de magistrats spécialisés, monte en puissance depuis un an et demi afin de mieux poursuivre les atteintes ...

Exploit de Dilhan Will en Guadeloupe, il lâche tout le monde dans les Mamelles et triomphe à Vieux Habitants

On vous l'annonçait depuis 3 semaines, Dilhan Will (US Lamentinois) n'allait pas tardé à en décrocher une. C'est fait et de belle manière. Il triomphe en solitaire cet après-midi à Vieux ...

La femme brésilienne de 31 ans qui a tué son compagnon reste en prison

C'est un dossier de meurtre qui ira, très certainement, devant les assises. C'est une affaire rare qui débute. Suze Lobato Reis, une femme de 31 ans, a tué son concubin à Cayenne en Guyane....

Vote du Congrès : malgré des erreurs dans le comptage, Gabriel Serville confirme un résultat favorable à la résolution autochtone et dénonce de fausses procurations de l’opposition

Contesté par le groupe d'opposition "Unis et engagés pour notre territoire", le résultat du vote de la résolution autochtone pour l'évolution statutaire, adoptée samedi dernier par le Congrès ...

Mercure : sur le Haut-Maroni, des taux de contamination dix fois plus élevés que les seuils légaux fixés par les autorités sanitaires

Les résultats de prélèvements de cheveux effectués en février auprès d'habitants de plusieurs villages du Haut-Maroni révèlent des taux de mercure dix fois plus élevés que les ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube