Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Attaque de tortues : Kwata dénonce le « silence des autorités »

Attaque de tortues : Kwata dénonce le « silence des autorités »

Virginie Dos Reis, chargée de projets environnement au sein de l’association Kwata de protection des tortues marines, revient pour Guyaweb sur les attaques de chiens divagants qui meurtrissent cette année la saison des pontes. Elle demande aux autorités compétentes d’agir.

Guyaweb : Pourquoi lancez-vous une alerte aujourd’hui concernant les attaques de tortues ? Leur fréquence est particulièrement importante cette année ? 

Virginie Dos Reis : Dès les premières attaques nous avons donné l’alerte auprès des autorités compétentes pour intervenir : police municipale de Rémire-Montjoly, mairie, fourrière, police de l’environnement de l’Office français de la biodiversité… tous les acteurs du plan de coordination et de protection des tortues marines. Du fait de l’inaction des autorités, nous avons élargi notre communication. Nous nous sentons démunis face au silence des autorités dont nous attendons une réaction.

Combien de tortues ont été tuées et où se concentrent les attaques ? 

V.D.R. : Douze tortues jusqu’à présent ont été attaquées par des chiens divagants, c’est-à-dire ayant un propriétaire. Les attaques se concentrent sur la plage du Gosselin. Onze des douze attaques y ont eu lieu contre une seule sur la plage des Salines. Les années précédentes, il n’y avait pas trop de pontes donc les tortues étaient relativement protégées. Cette année est une bonne année de ponte, notamment pour les tortues olivâtres.

Virginie Dos Reis travaille à Kwata depuis 11 ans où elle est, entre autres, chargée de projets environnement © DR

Comment être sûr qu’il s’agit de chiens divagants et non errants ?

V.D.R. : Au vu des traces de pattes près des attaques, il n’y a pas de doute possible sur le fait que les responsables soient des chiens. Et nous sommes sûrs qu’il s’agit de chiens divagants, car il n’y a plus d’errance sur ce secteur de Montjoly.

Qui peut intervenir en cas d’attaque ou de constatation de divagation ? 

V.D.R. : La fourrière, accompagnée de la police municipale car il faut un agent assermenté pour pouvoir constater la divagation canine qui est interdite. Nous demandons des patrouilles plus nombreuses de la police municipale et aux horaires particuliers des pontes : dans le courant de la nuit ou très tôt le matin. Le linéaire de la plage du Gosselin ne dépasse par les 2 km, le nombre de propriétaires et de chiens suspectés est extrêmement réduit.

Pouvez-vous rappeler les sanctions auxquelles s’exposent les propriétaires de chiens divagants ? 

V.D.R. : A une amende de 135 euros pour la divagation. En cas d’attaque sur une tortue marine, espèce intégralement protégée, la sanction maximale est de 150 000 euros d’amende et trois ans d’emprisonnement.

Est-ce que des campagnes de sensibilisation sont menées en amont de la saison des pontes ? 

V.D.R. : Oui, une campagne de sensibilisation est menée au niveau de la CACL (Communauté d’Agglomération du Centre Littoral) avec des spots diffusés à la radio et la TV. La police de l’environnement effectue des passages sur les plages et notre association distribue chaque année des courriers au voisinage des plages sur lesquelles viennent pondre les tortues.

Propos recueillis par Guillaume Reuge

Une saison des pontes qui s’étire de janvier à août

Trois espèces de tortues marines viennent pondre chaque année sur les plages de Guyane. La tortue verte, tout d’abord, arrive en janvier-février et pond jusqu’en mars-avril. La tortue luth, pond, elle, d’avril-mai jusqu’en juillet. Et enfin la tortue olivâtre, de juin à août. Les émergences ont lieu deux mois après les pontes, chez chacune des trois espèces. 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Pourquoi le recours contre l’élection de Jean-Victor Castor a été rejeté par le Conseil constitutionnel

Saisi en juin par une électrice de Guyane, le Conseil constitutionnel a rejeté vendredi 5 août le recours déposé à l’encontre de l’élection de Jean-Victor Castor lors des législatives de ...

Changement historique à la tête de la Colombie

Gustavo Petro, premier président de gauche de l’histoire du pays, a été investi pour un mandat de quatre ans ce dimanche 7 août 2022. Il a pris ses fonctions dans la capitale Bogotá en ...

La réintégration des soignants, un débat pour la société guyanaise

Réunie hier soir par les deux députés de Guyane, une foule de citoyens et de professionnels de santé a débattu de la réintégration des soignants suspendus et plus largement de la santé en ...

Le Centre spatial guyanais en pleine mutation

Contraint de se moderniser pour faire face à la concurrence, le Centre spatial guyanais veut être plus attractif et plus vert dans les années à venir. Plus largement, les Européens ont pour ...

Le Conseil d’Etat annule la prolongation de concessions minières de la compagnie Boulanger

Le Conseil d'Etat, saisi par l'association France nature environnement, a annulé jeudi 28 juillet le décret du gouvernement accordant à la compagnie Boulanger le renouvellement de quatre ...

Au 1er août, l’arsenal juridique anti-Covid va s’assouplir

Adoptée définitivement par le Sénat mardi 26 juillet, la loi dite « de veille et de sécurité sanitaire en matière de lutte contre le Covid-19 » entre en vigueur ce lundi 1er août. Elle ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2022 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube