Dimanche 21 Avril

Publicité Guyaweb

L’évolution statuaire à la relance

L’évolution statuaire à la relance

Mis à l’arrêt par les grandes vacances et les prises de position de l’Elysée en juillet, le processus d’évolution statuaire de la Guyane va reprendre sa route. Une réunion du Comité de pilotage est prévue ce samedi 14 octobre de 9h30 à 13h30 pour traiter des résolutions ajournées – ressources financières et fiscales, représentation des autorités coutumières, consultation populaire – lors du Congrès des élus du 13 mai. En parallèle, le chef de l’Etat recevra à Paris le 20 octobre les président(e)s des exécutifs ultramarins pour parler à nouveau de la réforme constitutionnelle qu’il envisage.  Nous avions laissé le dossier…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

16 commentaires

  • Bello973

    «Je serai intraitable »…Il se la raconte un peu Serville. N’est pas la Corse qui veut. Là-bas, quand l’assassin du préfet Erignac est tué par un co-détenu dans une prison française, c’est l’émeute aux cris de « statu francese assassinu » pendant des jours, dans les villes de Bastia, Ajaccio et Calvi. Chez nous, même le mdes serait bien incapable de lever le quart d’une telle mobilisation. La pression indépendantiste et autonomiste n’a donc rien à voir. Le rapport de force politique non plus. Serville n’a donc absolument pas les moyens politiques d’être intraitable sur la question de l’autonomie. Tout le monde le sait. La seule partition crédible de la CTG sur ce sujet, c’est d’abord le consensus local puis le partenariat avec l’Etat. Donc moins d’effet de menton et plus d’intelligence politique… Et en l’occurrence, sans l’adhésion des autorités coutumières les porteurs du projet d’évolution sont à poil. Inutile d’aller prendre froid inutilement à Paris…

  • Toussaint

    Aux héros de l’évolution statutaire il faudra un jour ériger une statue.

  • rj42

    Aux héros ou aux hérons ?

  • MAIPOURI

    Ben voyons ! quels héros ?

  • Morvandiau

    Les revendications de changement de statut ou d’autonomie n’ont pour unique but de consolider et tenter de légitimer l’accaparement identitariste du pouvoir local.
    Du changement et plus de responsabilités, parmi ces personnes qui tètent goulument les mamelles de la république en faisant du gras, personne n’en veut.
    Cette posture permet d’obtenir de l’État ce qu’il a toujours fait, arroser large à coups de subventions et dotations exceptionnelles dont l’intérêt collectif de la Guyane ne voit jamais la couleur.
    Pendant que ça se réuni en agitant leur petits drapeaux, l’incurie de la CTG dans ses responsabilités perdure, et de toute façon la justification est déjà toute trouvée puisqu’on vous répète que c’est la faute au statut.
    40 ans que ça dure ce petit jeu.
    D’ailleurs, ce statut actuel est tellement mauvais qu’il empêche d’en imaginer et proposer un autre depuis tout ça de temps, c’est dire.
    Mais il permet à la bourgeoisie Guyanaise d’être la plus riche de France…
    https://blogs.mediapart.fr/adrien-guilleau/blog/130117/la-guyane-le-plus-inegalitaire-des-territoires-francais

    La coquille de l’article colle à merveille : « Statuaire » est le mot parfaitement adapté pour qualifier ce crypto immobilisme !

  • Bello973

    Ben mince… Morvandiau parlant à l’unisson avec un blogueur encarté utg et mdes pour fustiger la richesse de la bourgeoisie locale. On aura tout vu…Bon, du coup, en terme de rigueur sur cette affirmation de « bourgeoisie Guyanaise la plus riche de France »… Il vaut peut-être mieux aller vérifier ailleurs:

    https://www.inegalites.fr/Ou-vivent-les-grandes-fortunes-immobilieres
    https://www.inegalites.fr/Les-villes-ou-vivent-les-riches-les-plus-riches

    Bon, on s’en doutait un peu, c’était bidon…

  • Frog

    Ben voila que médiapart dit des conneries…

  • Morvandiau

    Sur le site que Bello a mis en lien :
    « Deux territoires d’outre-mer se classent aussi parmi les départements français les plus inégalitaires : La Réunion et la Martinique. La pauvreté y est intense et côtoie une richesse détenue par une petite partie de la population : les 10 % les plus riches disposent de revenus au minimum quatre fois plus élevés que les plus modestes. Seuls ces deux territoires d’outre-mer sont pris en compte dans les données de l’Insee. Compte tenu des niveaux de vie encore plus faibles de leur population, Mayotte et la Guyane entreraient très certainement dans ce classement des dix départements les plus inégalitaires si les données étaient disponibles. »
    Traiter de bidon le travail du journaliste de mediapart pour que reste dissimulée au yeux de tous la honteuse ultra richesse de la bourgeoisie Guyanaise acquise aux dépends de la population par la spéculation foncière, c’est très fort.
    On se doute bien de quel coté des inégalités Bello se trouve…

  • Bello973

    Je me répète donc. Ce qui est bidon c’est l’affirmation «bourgeoisie Guyanaise la plus riche de France ». Avec 52% de personnes vivant localement sous le seuil de pauvreté, il est évidement que les écarts locaux sont immenses. Mais les 10% les plus riches de Cayenne ou Montjo, sont moins riches que dans le 7ème, 8ème arr de Paris, ou Neuilly. Idem en terme de fortune immobilière. C’est juste un fait, il suffit de lire le classement de l’observatoire des inégalités. Pour mieux saisir, en terme de niveau de vie en Guyane un couple de fonctionnaire en milieu de carrière, fait partie du dernier décile (D9) des 10% les plus riches localement, avec 2810€/UC/mois contre 3010€/UC/mois en métropole. Et le premier décile (D1) est à 360€/UC/mois contre 900€/UC/mois en métropole. L’écart est effectivement plus conséquent en Guyane, mais le dernier décile est plus riche en métropole, et le premier décile presque trois fois plus pauvre en Guyane… source INSEE: https://www.insee.fr/fr/statistiques/4623886

    Cet écart ne détermine donc en rien le volume de richesse absolu du dernier décile. Idem en raisonnant sur les centiles. La très haute bourgeoisie guyanaise n’est pas « la plus riche de France »… Les Pinault, Hermès et Bettencourt détestant les moustiques… Donc colporter, sur la foi de cette écart plus grand, que la «bourgeoisie guyanaise est la plus riche de France », désolé de le dire un peu crûment, mais ça illustre seulement la faiblesse de notre niveau général en mathématique, à l’échelon national et local. Et rectifier une incohérence aussi grossière, ce n’est pas couvrir la bourgeoisie locale… c’est juste de l’amour et du respect pour la logique arithmétique, pour peu qu’il s’agisse aussi d’une richesse. Mais il est vrai que j’appartiens bien moi aussi, au dernier décile guyanais (10% les plus riches) comme l’immense majorité des fonctionnaires de catégorie A, ou cadres du privé, localement… Rien de si extraordinaire donc.

    De même Frog, il est bidon d’ironiser sur le fait que « médiapart dise des conneries »… Car Médiapart prend effectivement grand soin de décliner toute responsabilité par rapport aux écrits des blogueurs qui sont en libre accès, contrairement aux articles du média réservés aux seuls abonnés. D’où la mention explicite sous le nom de ce blogueur indépendantiste (M. Guilleau) linké par son nouveau fan inattendu, Morvandiau: «Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.».

    Et toi Morvandiau, franchement,…prendre un blogueur sur Médiapart, pour un journaliste de Médiapart, pardon mais là ça devient trop surréaliste. Encore une fois, je répète à nouveau, ce blogueur est un encarté utg et mdes,… qui publie parfois les mêmes billets sur d’autres sites de gauche:

    https://lanticapitaliste.org/actualite/international/en-guyane-le-non-respect-de-laccord-de-guyane-isole-de-plus-en-plus-letat

    https://blogs.mediapart.fr/adrien-guilleau/blog/111122/en-guyane-le-non-respect-de-laccord-de-guyane-isole-de-plus-en-plus-letat-francais

    Certainement pas un journaliste de Médiapart donc… C’est un peu comme si toi tu te considérais comme un journaliste de Guyaweb, Morvandiau. Un peu de sérieux. Un certain penchant populiste et complotiste ne saurait excuser toutes les élucubrations.

  • Morvandiau

    « Ce qui est bidon c’est l’affirmation «bourgeoisie Guyanaise la plus riche de France ». »
    Non ce n’est pas bidon : l’affirmation de l’auteur de l’article se base sur les chiffres de la DGFIP, rien ne sort de son chapeau. Le patrimoine moyen déclaré par ces foyers Cayennais assujettis à l’ISF étant le plus élevé de France, IL A RAISON.
    L’argument du blogueur encarté MDES UTG ne saurait pas non plus mettre en défaut une logique arithmétique implacable.
    Et votre lien confirme une fois de plus l’existence en Guyane de cette bourgeoisie :
    « En revanche, les 20 % de personnes les plus aisées perçoivent 47.3 % de la masse totale des niveaux de vie, soit 10.7 fois plus que celle détenue par les 20 % les plus modestes. En France métropolitaine et en Guadeloupe, ce rapport est nettement moins élevé, respectivement 4 et 5.9 ce qui signifie une répartition des niveaux de vie plus égalitaire. »
    Mais de toute façon, les données sur la fiscalité Guyanaise étant désormais confidentielles (ça ne vous interroge pas trop hein) et le peu qui reste disponible étant tronqué (uniquement les villes de plus de 20 000 habitants), c’est juste la pointe de l’iceberg qui sort de l’écran de fumée que vous attisez.
    Les connaisseurs du tissus Guyanais, enfin, ceux qui ne cultivent pas l’hypocrisie bourgeoise, savent bien combien et qui sont ces ultra bourgeois qui, en complicité avec l’État et les collectivités, spéculent honteusement sur le foncier local pour amasser des fortunes.
    Tout cela se fait aux dépends de l’intérêt général et au préjudice de la majorité des habitants.
    Mais excusez moi de vous interrompre, dans votre élan humaniste et égalitaire, peut être alliez vous dénoncer le régime spécifique des impôts qui prévaut chez nous, par exemple l’abattement des 40% (couplée à la surénumération de 40% pour les pauvres fonctionnaires comme vous), ou bien la défiscalisation outremer qui, dans le contexte Guyanais, ne bénéficient qu’à cette super bourgeoisie ?
    Ou bien alliez vous, comme vous commenciez à le faire, vous plaindre de votre sort en tant que fonctionnaire en Guyane, « Rien de si extraordinaire donc »… ?
    Vous devriez aller dénoncer les colportages sur la bourgeoisie locale et exposer votre « amour et le respect pour la logique arithmétique » comme vous dites dans les quartiers informels, vous savez ces bidonvilles dont vous ne pouvez pas nier l’existence, bâtis pour partie sur des terrains en attente de grosses opérations financières.
    Pas sûr que vos circonvolutions foireuses de bourgeois de gauche y soient comprises mais tentez le coup pour le fun, ça vous reconnectera peut être avec la réalité.

  • Bello973

    L’incohérence arithmétique dénoncée, portait sur l’analogie archi fausse: la plus inégalitaire de France = la plus riche de France …de votre second post, interprétant de façon erronée un extrait de l’article de l’observatoire des inégalités.

    Par ailleurs, les chiffres et la source DGFIP du blogueur datent de 2011, ils sont donc largement périmés et l’interprétation actuelle que vous en faite devient donc bidon, par rapport aux données de l’observatoire des inégalités datant de 2020. C’est pour cela que j’ai pris soin de vous les communiquer. C’est donc aussi foireux de brandir une affirmation tapageuse, en se basant sur des données totalement obsolètes.

    Il est en l’occurrence question dans l’article de votre blogueur de 66 Cayennais affichant un patrimoine moyen de 2,6 millions d’euros en 2011, alors que le classement 2020 de l’observatoire des inégalités met en tête le 7eme arrondissement avec 4166 redevables affichant un patrimoine moyen de 3,3 millions d’euros…Beauvais 3,1millions… Palaiseau 3,0 millions…Cannes, Neuilly-sur-Seine …à 2,9millions d’euros. Conclusion? Oú vit aujourd’hui concrètement la bourgeoisie la plus riche de France?

    Et si vous voulez du très très frais…

    https://static.data.gouv.fr/resources/impot-de-solidarite-sur-la-fortune-impot-sur-la-fortune-immobiliere-par-collectivite-territoriale/20230425-174501/ificom-2022.xlsx

    Résultat, la bourgeoisie la plus riche de France selon votre critère du patrimoine moyen des redevables, vit toujours à Paris (3,3millions), puis en Guadeloupe (3,2millions)… Impossible de savoir pour la Guyane en effet, elle n’est pas classée. Pas faute d’habitants car il y en a largement plus de 20000, mais faute de redevables en nombre suffisant (50 redevables minimum pour être classé). Se servir d’un biais statistique (on ne classe que les gros contingent) pour immédiatement susurrer une insinuation complotiste…Libre à vous, l’effervescence soupçonneuse de la période vaccinale sous l’épopée covid, doit peut-être vous manquer un peu. Mais je ne vois pas trop pourquoi les fonctionnaires de la DGFIP voudraient couvrir moins de cinquante bourgeois cayennais très très fortunés.

    Ce qui ne veut évidemment pas dire qu’il n’y a pas effectivement une bourgeoisie locale disposant de très gros patrimoines… C’est juste que votre slogan sur la base de données périmées de plus de 10ans: « la bourgeoisie Guyanaise la plus riche de France » donne dans la désinformation. Surtout, encore une fois, que le volume patrimonial total semble tout autant objectif que le patrimoine moyen. Dire qu’en 2011 la bourgeoisie la plus riche de France « en moyenne » (votre blogueur est déjà plus rigoureux) se trouve à Cayenne, c’est parler d’une bourgeoisie qui pèse en valeur absolue 171 millions, contre 407 millions en Martinique, ou 25 milliards à Neuilly-sur-Seine… C’est tout aussi implacable sur le plan arithmétique. Question de mise en perspective. Impossible d’en conclure littéralement que la bourgeoise la plus riche de France vit en Guyane. C’est du racolage…réchauffé qui plus est.

    Sinon, il y a méprise je ne suis pas du tout fonctionnaire. Votre manie de tout sur-interprèter sans doute (le blogueur qui est journaliste…). A mon compte dans le privé (mémoire de poisson rouge Paassy, je vous l’ai déjà dit sur FG lors d’un échange sur la préférence locale à l’embauche). N’ayant jamais payé l’ISF, ni l’IFI désormais… Et aucun souci avec l’idée de taxer les plus riches, et encore bien plus, les ultra-riches. Aucun souci non plus avec l’idée d’exproprier sans pitié (estimation domaine la plus pingre) les gros propriétaires fonciers…Vous aussi j’espère. Quant aux 40%, vous m’étonnez pour le coup,…vous traitiez Rimane de populiste il y a quelques jours à peine, lorsqu’il évoquait de revaloriser à cette hauteur les bas salaires. Ceci-dit, au delà d’un certain niveau de revenu, aucun problème pour sucrer les 40% des fonctionnaires. Même pas mal.
    Mais attention, le populisme caricatural du genre « la bourgeoisie guyanaise la plus riche de France », lorsqu’en plus il est à ce point alambiqué… Vous savez bien que cela donne l’impression d’un argument tendancieux. Personne ne va donc vous prendre au sérieux. Au mieux vous allez passer pour un ultra-gauchiste fraîchement converti à l’arithmétique utégiste.

    Ceci-dit, loin de moi l’envie de dénigrer vos tous nouveaux élans gauchistes, bien au contraire…Ma réaction goguenarde fut surtout motivée par le croquignolesque, de l’alliance exotique entre l’anti-autonomiste forcené du site, en croisade permanente contre le démon mdes, et en l’occurrence ce blogueur utg-mdes plutôt virulent. Ce doit être cela la convergence des luttes finalement…Arfff. Oups, pardon, je m’aperçois que je verse un chouilla dans la condescendance du bourgeois de gauche. Milles excuses camarade Morvandiau!

  • Morvandiau

    Quelle tartine bien beurrée ! Tout ça pour arriver à l’affirmation complètement gamine du « j’ai raison nananinanère ».
    Pourtant l’analyse des données dgfip s’agissait de dire « où vivent les plus riches de France » mais bien « où est la bourgeoisie la plus riche de France ». La nuance a son importance, car la richesse d’une bourgeoisie se détermine localement : le nombre de foyers imposés sur la fortune et le montant de leur richesse comparé aux autres contribuables non imposés sur la fortune.
    En l’occurrence, l’analyse des données dans l’article met en lumière cela : en Guyane c’est le grand nombre de foyers imposés sur la fortune et leur patrimoine très élevé vis à vis du reste de la population qui permet de dire que cette bourgeoisie est la plus riche de France.
    Dire que c’est faux parce que les riches de Paris sont plus nombreux et plus riches que les riches de Guyane est donc un argument tout à fait bidon.
    Mais ça vous le savez très bien, vous avez juste besoin de couper les cheveux en quatre, pardon, en seize au moins, pour contredire et avoir raison et si possible, en bonus orgasmique, taxer de théoricien du complot l’autre commentateur…
    Vous êtes un sophiste indécrottable.
    Si je publiais un commentaire disant que la chaleur ressentie cette saison sèche bat tous les records, vous ne pourriez absolument pas vous retenir de répondre un truc tordu long comme le bras pour me contredire.
    Je crois que ça tourne pas bien rond chez vous. Continuer de vous répondre donne l’impression malaisante de nourrir une perversion narcissique difficilement maitrisée.
    Ça sera sans moi, je passe mon tour ! Il vous faudra trouver du plaisir en solitaire.

  • Bello973

    Camarade Morvandiau, si au prochain banquet de clôture de la prochaine fête de l’Huma, tu te lèves le poing serré en disant « A bas la bourgeoisie la plus riches de France, qui vit en Guyane »…Tu vas sans doutes recevoir des applaudissements charitables pour le principe du soutien à la cause, mais tu vas aussi surtout passer pour un débilos. Et on va se foutre de la gueule des gauchistes guyanais dans tout Paris, qui compte effectivement quelques dizaines de milliardaires, quand la Guyane n’en a aucun.

    https://www.bfmtv.com/international/new-york-tokyo-londres-quelles-villes-accueillent-le-plus-de-millionnaires-et-de-milliardaires_AV-202304190627.html

    La plus riche de France, pour le sens commun ça veut bien dire la plus riche dans toute la France… Pas la plus riche de la France « proportionnellement aux autres contribuables » du lieu. Ou alors il faut le préciser systématiquement dans l’affirmation (qui reste passablement foireuse en terme de concept) sinon le biais interprétatif vire à l’escroquerie intellectuelle. Et c’est tout le sujet. Le racolage et la désinformation.

    Et par ailleurs, la pirouette: « la richesse d’une bourgeoisie se détermine localement » ne repose absolument sur rien. Pour un ensemble donné la France, la richesse est un absolu sonnant et trébuchant. Si X à un million en Guyane et Y deux millions en Bretagne (ou ailleurs, c’est juste pour la rime) alors en France Y est plus riche que X.

    Toi camarade, tu es en train de dire que si X à un patrimoine très élevé par rapport à la population Guyanaise, en plus forte proportion que Y par rapport à la population de Bretagne…Alors X devient le plus riche de la France. Et subitement la Guyane devient officiellement le lieu « où vivent les plus riches de France »… Et personne, n’en parle dans la presse…Le complot! Le complot! Bidon de chez bidon… Totalement.

    Dérive ce principe avec X1, X2, X3 riches guyanais dans les faits bien moins riches que Y1, Y2, Y3 bretons, en France la bourgeoisie bretonne (bon si, j’admets c’est quand même un peu pour emmerder les 6 milliardaires bretons) reste dans l’absolue plus riche que la bourgeoisie Guyanaise, quand bien même celle-ci en proportion de sa population paraît « anormalement » trop riche par rapport au reste des contribuables, comparativement à ce qui se constate dans les autres régions.

    Tu es donc juste en train de créer le raisonnement le plus perché qui soit, pour expliquer que la bourgeoisie parisienne, Bettencourt and Co, ou la bourgeoisie bretonne, Pinault, Bolloré and Co, ne sont sont pas les bourgeoisies les plus riches de France… Que non. C’est en Guyane qu’on la trouve, « la bourgeoisie la plus riche de France ». Plutôt très critique sur le plan analytique… Je préfère encore quand tu confonds bêtement un journaliste et un blogueur, camarade Morvandiau. Mais bon, si tu as l’impression que ton raisonnement tourne parfaitement rond… Je m’en voudrais de te perturber d’avantage. Je me mettrai donc beaucoup plus loin, à l’autre bout de la table lors de la prochaine fête de l’Huma,… Tu passeras pour une andouille tout seul. A chacun son narcissisme…

  • Bello973

    En rappelant que, indépendamment de l’ineptie analytique finalement très anecdotique sur la bourgeoise guyanaise « la plus riche de France », le dessein plus intéressant et sérieux du camarade Morvandiau, qui est donc contre le changement statutaire, c’est de nous expliquer par ailleurs que le statut actuel permet donc à la bourgeoisie locale d’être « la plus riche de France », selon lui… Mais, qu’il n’y aurait donc surtout pas lieu de le changer. Quarante ans que ça dure, avec la complicité de l’Etat qui l’arrose, comme il le dit lui-même, mais on continue donc comme en quarante…Toujours d’une logique implacable. Comprenne qui pourra. Le peuple local dont les 50% sous le seuil de pauvreté, apprécieront ce conseil pour le maintien du statu quo. Mais à mon avis il serait aussi en droit de se demander si le camarade Morvandiau, n’aurait pas lui aussi quelques sérieux intérêts à ce que rien ne change. Il doit très probablement aussi faire partie de ce dernier décile si confortable.

    Rappelons cependant quelques principes de base, l’autonomie politique locale c’est effectivement plus de pouvoir aux élus locaux. Donc un risque avéré effectivement,… Mauvais choix ou turpitudes de ces élus. Mais aussi cependant, indirectement plus d’enjeux offert aux électeurs qui mettent les élus au pouvoir.

    Un élu fictif plutôt de gauche, Monsieur CastorRimane, qui arriverait donc au pouvoir exécutif local avec une autonomie politique accrue, impliquant des compétences plus larges, sur la fiscalité locale par exemple, pourrait dés lors très bien être en mesure de taxer plus lourdement les plus riches locaux et leur foncier…pour un peu plus de justice sociale, sur un territoire où 50% galèrent méchamment, tandis que 66 petits millionnaires locaux payent l’impôt sur la fortune immobilière. Lesquels ne supportent absolument pas d’envisager une telle perspective, on peut le comprendre. Et donc, Morvandiau est bien leur meilleur allié lorsqu’il milite lui aussi pour qu’une telle possibilité ne soit jamais envisageable indépendamment de l’inertie de l’échelon national. Et ce, quand bien même l’autonomie serait potentiellement, dans ce premier scenario, un réel atout pour le petit peuple majoritaire élisant un élu local qui lui est dévoué.

    A contrario, imaginons que Monsieur CastorRimane soit effectivement un populiste identariste comme l’en accuse Morvandiau, que ses discours sur la revalorisation des bas salaires soient des mensonges clientélistes en direction des citoyens les plus démunis… Que son discours de gauche localement trop rare, sur l’intégration des étrangers, soit aussi un mensonge abject, pour s’attirer la sympathie des électeurs de gauche mieux lotis… Ce qu’explique Morvandiau, c’est qu’une fois au pouvoir, il fera donc tout l’inverse de ce qu’il promettait, en favorisant par tous les moyens (fiscalité, attribution de foncier) les ultra-riches locaux de sa communauté. C’est une accusation de complot social et identitaire. Tromper les pauvres et la diversité locale, pour au final, une fois au pouvoir, privilégier les seuls riches de sa communauté. Un complot qui serait par ailleurs rendu possible et autorisé par l’Etat, puisque Morvandiau explique qu’il est déjà complice…en arrosant largement cette « bourgeoisie guyanaise la plus riche de France », selon lui, qui « tète déjà les mamelles de la république ». On notera au passage l’image infantilisante. Donc au final, dans ce second scénario, ce n’est toujours pas l’autonomie le problème, mais bien le risque que la population mette au pouvoir un élu aussi démoniaque, qui aura trompé le peuple multi-identitaire et majoritairement démuni. C’est donc avant tout un trop grand danger de manque de discernement collectif que Morvandiau dénonce… Notre potentielle bêtise collective d’électeurs et donc de citoyens locaux. Pire, notre incapacité à réagir si une telle bévue devait être commise … Une fois au pouvoir nous ne parviendrions dés lors plus à changer cet élu infâme, ou d’autres dans sa filiation. Des abrutis finis que nous sommes en somme. En gros, celui qui confond un blogueur avec un journaliste, qui échafaude une conception fumeuse de la «bourgeoisie guyanaise la plus riche de France», en étant dans l’incapacité de réaliser l’aberration grand-guignolesques de cet énoncé littéral,…à tout de même la générosité de quelques éclairs de lucidité, pour nous alerter et nous préserver de notre bêtise citoyenne indubitable. Il y a sans doute une certaine bienveillance paternaliste dans tout cela, en estimant qu’un peuple trop con ne devrait jamais prétendre à trop d’autonomie. Ça a au moins le mérite de la franchise…

    Deux scenarii opposés donc. L’un inconcevable. Et donc une posture excluant par principe toute hypothèse d’un potentiel bénéfice social permis par cette autonomie politique. Morvandiau nous exhortant donc à demeurer avec lui et pour encore quarante ans de plus, les alliés objectifs, conscients ou non, de cette bourgeoisie locale (moi et Morvandiau inclus, ne soyons pas malhonnêtes en nous cachant derrière 66 millionnaires locaux) profitant déjà plus ou moins goulûment de la situation statutaire actuelle, en toute jovialité et en toute discrétion. Soit cet unique autre scénario réaliste, apocalyptique, contre lequel il nous prévient héroïquement (passer pour une grosse andouille à la fête de l’Humanité, juste pour assouvir un fantasme complotiste très personnel sur la petite bourgeoisie identitaire locale, pour un gauchiste universaliste ça pique un peu…). Un cauchemar résultant de notre manque de discernement et de notre entêtement dans l’erreur, et voire même pire de notre complicité collective d’électeurs envers un dessein identitaire sournois. Bref, there is no alternative. Ce qui au fond revient essentiellement à prôner l’immobilisme par simple peur du croque-mitaine ou de la faiblesse des croquants. Perdant ou perdant.

    La seule issue salutaire inespérée à tout cela, ce serait donc d’envisager l’idée d’un peuple non pas éclairé, mais au moins pas plus con ou désarmé que la moyenne… Ou alors d’attendre cet autre genre de solutions habituellement brandies par Morvandiau, consistant à espérer que la presse parisienne dénonce enfin le complot et scandale de notre « bourgeoisie locale la plus riche de France », selon lui, arrosé par l’Etat. Faire confiance aux guyanais, ou à la presse parisienne. Bon pour l’instant il y a en effet un blogueur utégiste qui à l’air de dénoncer grave sur Médiapart. Qui sait…C’est peut-être un début de frémissement de la deuxième solution, à défaut d’arrêter de nous prendre tous pour de cons.

  • Bello973

    J’ai dit ineptie analytique très anecdotique, mais tout de même symptomatique d’une certaine forme de logique de la fabrique du Fake, qui pullule sur internet… A laquelle tu n’échappes pas camarade Morvandiau…

    J’en remets donc une petite tartine pour décortiquer le procédé, soit malhonnête, soit désastreux en terme de rigueur.

    Un premier pas sur le chemin de la rigueur, impliquerait au moins de reprendre fidèlement l’ânerie initiale de ton blogueur qui dit très précisément: « …en moyenne la plus riche de France » . Avec ton talent pour la manipulation ou ton inadvertance récurrente, ça devient « permet à la bourgeoisie guyanaise d’être la plus riche de France ». Disparu comme par magie le concept de moyenne. Première grosse ânerie, la plus pernicieuse selon moi. Exactement comme quand tu affirmes que Rimane veut revaloriser les salaires de « tous les salariés du privé » alors que lui précise bien: « tous les bas salaires » du privé. Faire sauter la précision importante pour créer la désinformation outrancière. Un grand classique dans l’artisanat de la fake news.

    Un minimum d’effort sur le layons de l’exigence, impliquerait par ailleurs de ne pas faire une généralisation à l’échelle de la Guyane, à partir des chiffres statistiques publiés uniquement pour la commune de Cayenne (66 redevables). Toi et ton blogueur utégiste, vous résumez donc toute la bourgeoise guyanaise à la seule bourgeoise cayennaise.’ Deuxième grosse ânerie. Sois cohérent, si toi tu penses que « la richesse d’une bourgeoisie se détermine (en moyenne) localement » (pour moi je l’ai expliqué, ça reste totalement bidon de ne pas tenir compte du volume de richesse dans l’absolu)… Alors impossible de confondre la bourgeoisie de la localité Cayenne avec celle de toute la Guyane. Cela relève du pur bidonnage statistique.

    Pour parachever ce long chemin de croix au travers des sentiers ardus de la vérité informative. Tu pourrais aussi faire l’effort de vérifier la source du document interprété par ton blogueur (statistique DGFIP isf 2010):

    https://www.impots.gouv.fr/portail/files/media/stats/2010_fichedescriptive_6193.xls

    Pour constater que sans surprise, même en prenant le risque d’un énorme biais d’interprétation (la meilleure façon de diluer et dissimuler les immenses fortunes de la très haute bourgeoisie des milliardaires) en se basant sur la richesse moyenne des redevables, la bourgeoisie la plus riche en patrimoine moyen de France se situe bien dans le 7ème à Paris (3,5m€ de patrimoine moyen par redevable) puis juste après à Neuilly-sur-Seine (3,5m€ de patrimoine moyen par redevable). Soit loin devant les 2,6m€ de patrimoine moyen, des 66 redevables cayennais.

    Et enfin, un minimum de persévérance sur cette route escarpée de l’objectivité, impliquerait au passage de ne pas focaliser sur des données périmées de plus de 12ans. Pour l’IFI 2022 on a toujours Paris 7ėme en tête à 3,4m€ de patrimoine moyen. Le Gosier (Guadeloupe) à 3,2m€ …Cayenne ayant disparu faute de redevables en nombre suffisant (50) pour être référencés. Cette bourgeoisie cayennaise soi-disant « la plus riche de France », totalisant en 2010 un patrimoine global de 171,6 millions pour les 66 redevables, soit moins que le cinq-centième plus riche de France à lui tout seul, qui tourne autour des 180millions de patrimoine. On se doute bien qu’elle est globalement guère moins ridicule en terme de richesse absolue, en 2022.

    En résumé, tous ces efforts cumulés dans le bidonnage: tromperie sur le statut de la source, escamotage d’une précision cruciale de l’énoncé (en moyenne), échelle de lieu faussée, lecture incomplète ou erronée du document source, et données totalement périmées,… ce n’est absolument pas rigoureux, ou c’est malhonnête…Et dans ce cas là, il vaut bien mieux passer son tour en effet!

  • Bello973

    Arfff! Allez… une ch’tite dernière pour caler mémé! Car qu’est-ce que l’on se bidonne avec ton bidonnage, camarade Morvandiau… Et c’est très didactique en plus, il faut vraiment en exploiter toute la richesse et l’exemplarité pédagogique.

    « « Ce qui est bidon c’est l’affirmation «bourgeoisie Guyanaise la plus riche de France »
    Non ce n’est pas bidon : l’affirmation de l’auteur de l’article se base sur les chiffres de la DGFIP rien ne sort de son chapeau. Le patrimoine moyen déclaré par ces foyers Cayennais assujettis à l’ISF étant le plus élevé de France, IL A RAISON. » Morvandiau 19/10/2023

    Dans le document en question:

    https://www.impots.gouv.fr/portail/files/media/stats/2010_fichedescriptive_6193.xls

    …même dans la toute petite commune de Croix dans le Nord (on doit pas être nombreux à connaître) en 2010, la bourgeoisie croyenne à la mode Morvandiau, c’est 477 assujettis à l’ISF qui tournent à 2,8m€ de patrimoine moyen, cumulant 1,3 milliards de patrimoine au global, pour 22 000 hab à l’époque, soit deux fois moins d’habitants que Cayenne… Mais non, à cause des bourgeois cayennais qui tournent à 2,6m€ de patrimoine moyen (donc moins que les croyens) pour un global de 171m€. C’est quand même « la bourgeoisie guyanaise la plus riche de France ». Irrémédiablement bidon donc…

    C’est au moins deux ou trois fois ton tour que tu devrais passer camarade Morvandiau, pour un tel bidonnage de haut vol…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Exploit de Dilhan Will en Guadeloupe, il lâche tout le monde dans les Mamelles et triomphe à Vieux Habitants

On vous l'annonçait depuis 3 semaines, Dilhan Will (US Lamentinois) n'allait pas tardé à en décrocher une. C'est fait et de belle manière. Il triomphe en solitaire cet après-midi à Vieux ...

La femme brésilienne de 31 ans qui a tué son compagnon reste en prison

C'est un dossier de meurtre qui ira, très certainement, devant les assises. C'est une affaire rare qui débute. Suze Lobato Reis, une femme de 31 ans, a tué son concubin à Cayenne en Guyane....

Vote du Congrès : malgré des erreurs dans le comptage, Gabriel Serville confirme un résultat favorable à la résolution autochtone et dénonce de fausses procurations de l’opposition

Contesté par le groupe d'opposition "Unis et engagés pour notre territoire", le résultat du vote de la résolution autochtone pour l'évolution statutaire, adoptée samedi dernier par le Congrès ...

Mercure : sur le Haut-Maroni, des taux de contamination dix fois plus élevés que les seuils légaux fixés par les autorités sanitaires

Les résultats de prélèvements de cheveux effectués en février auprès d'habitants de plusieurs villages du Haut-Maroni révèlent des taux de mercure dix fois plus élevés que les ...

« Il n’est pas certain que l’instruction en reste là », affirme Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille du défunt sergent-chef

L'avocat de la famille d'un autre militaire décédé en juillet 2019, à Saint-Jean d'Abounami, lors d'une opération de destructions de galeries de sites illégaux garde espoir. Il dit avoir ...

Davy Rimane : « aujourd’hui les lignes bougent sur l’évolution statutaire »

À l'initiative d'une mission parlementaire d'information sur l'évolution institutionnelle des territoires ultramarins, Davy Rimane député de la 2ème circonscription de Guyane et président de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube