Mercredi 22 Mai

Le chantier lancé pour les archives départementales

Le chantier lancé pour les archives départementales

La pose de la première pierre du bâtiment des archives et des réserves muséales de Rémire-Montjoly est prévue ce lundi à 17h, sur l’avenue Jean Michotte. Moins médiatisé que la restauration de l’hôpital Jean Martial, ce bâtiment confié au cabinet D3 Architectes fera néanmoins partie intégrante de la future Maison des cultures et des mémoires de Guyane, projet culturel et politique ambitieux lancé en septembre 2010, par la signature d’une convention-cadre unissant le conseil général, le conseil régional et le ministère de la culture, précédé dit-on « d’un café-clope » décisif « dans les bureaux ministériels », partagé quelques temps…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

3 commentaires

  • Quand il sera construit ce bâtiment, faudra penser à mettre à sa tête un vrai conservateur, pas l’ami de l’amie, du grand oncle du président diplômé d’une moitié de Master en économie. Et puis après il faudra que le conservateur s’entoure d’une équipe de pro. Sinon c’est de l’argent foutu en l’air.

  • C’est un festival d’inaugurations, d’engagements, de projets à l’approche de l’élection à la collectivité unique et les médias locaux relaient tous fidèlement cet attrape-nigauds ?

    • Vous êtes un peu de mauvaise foi Bloublou pa gin fini…

      Ce n’est pas forcément pour faire honneur aux équipes gouvernantes que les médias relayent ces inaugurations, mais tout simplement pour tenir la population informée de la mise en route de chantiers qui devaient être menés depuis belle lurette. Au contraire, le lecteur – expérimenté – saura y voir le côté « je me bouge le cul au dernier moment » des différents hommes et femmes politiques, et aura en main des éléments qu’eux veulent nous faire croire comme étant « leur action », alors qu’il s’agit de la concrétisation de leur inaction pendant des années…

      Arrêtons un peu de blâmer constamment les médias… D’autant plus que Guyaweb est sûrement le moins « mouillé » dans le soutien à la communication des politiques locaux.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Emmanuel Macron se rend en Nouvelle-Calédonie pour y installer « une mission de dialogue et de reconstruction économique »

Accompagné de trois ministres, le chef de l'Etat se rend ce mardi soir en Nouvelle-Calédonie pour y installer "une mission de dialogue et de reconstruction économique", une semaine après le début...

Nouvelle-Calédonie : la situation reste tendue une semaine après le déclenchement des émeutes

Sept jours après le déclenchement d'émeutes en Nouvelle-Calédonie, le calme n'est toujours pas revenu dans l'archipel du Pacifique-Sud malgré la réponse sécuritaire du gouvernement. Plusieurs ...

Dilhan Will joue l’équipier de luxe et lance son coéquipier Yannis Agricole aux championnats de Guadeloupe

Un groupe de 9 hommes s'est présenté à l'arrivée des championnats de Guadeloupe avec Dilhan Will qui s'est mué cette fois en équipier Il a pris la tête du groupe échappé durant les dix ...

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube