Samedi 13 Avril

Publicité Guyaweb

Cambior dans l’escarcelle de la Région

Soufflante du conseiller régional Guyane Écologie et ancien président du Parc naturel régional José Gaillou, alors que la présidence régionale a proposé ce jour en plénière la « mise en révision de la charte du Parc naturel régional de la Guyane « . Pour le conseiller régional d’opposition José Gaillou « cet habillage administratif voile, en fait,  une autre stratégie, celle de la relance du projet de Cambior la montagne de Kaw. Rodolphe Alexandre et surtout les canadiens n’ont pas renoncé à ce projet.  Pire ils font un lobbying à tout les niveaux et le maire de Roura n’est pas opposé« . En 2008,…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

0 commentaires

  • Il faudrait demander à Roro quelles sont les méthodes des Canadiens pour être siu persuasifs ?

  • xorahhvzbxfc/dpn, Casino Online, zZqhdIg, [url=http://www.jettytheatre.com/]Rushmore casino online[/url], rDfjjWu, http://www.jettytheatre.com/ Betting casino online poker video, oIHIjpJ.

  • Au moins, on peut dire que Alexandre a de la suite dans les idées. Pour notre plus grand bien puisqu’il jure être resté un homme de gauche, bien qu’élu sur son allégeance à Nicolas Sarkozy, ce qui représente déjà un grand écart phénoménal quand on constate le rapport de l’ex-président avec les puissances de l’argent. Néanmoins pourquoi pas ? Alexandre a fait son lit dans la défense de l’article 73 qui était à l’époque la meilleure solution pour une Guyane dont les responsables politiques ne savent et ne veulent pas utiliser les habilitations possibles, et alors que l’article 74, qui est pourtant une solution à terme pour nous, leur aurait donné un pouvoir dont ils n’ont pas les compétences et dont la population avait tout à craindre. Les partisans d’Alexandre n’ont pas manqué à l’occasion de cette consultation de souligner la fort probable collusion de certains de ses adversaires du 74 avec les opérateurs miniers, collusion non prouvée mais dont il semble bien que Iamgold avait anticipé les besoins au vu des documents de marketing qui ont ensuite fuité de la société. Quelle surprise donc de voir ensuite cet homme de gauche, donc logiquement démocrate et respectueux de la volonté populaire, relancer le projet de l’exploitation de la montagne de Kaw avec le même Iamgold et prétendre que ce projet est tellement important pour la Guyane qu’il n’est même pas question de le contester ni d’en débattre. Heureusement pour nous, que pour une fois, un des riches amis de Mr Sarkozy n’était pas au cœur du projet et qu’il a donc pu renouveler son opposition à ce projet.

    Quelle autre surprise de constater que Alexandre,homme de gauche, n’accepte pas la moindre critique et n’hésite pas à menacer, voire à écarter ceux qui le critiquent, les journalistes, comme le président de la ligue des droits de l’homme ; voila qui la fout mal pour un homme de gauche, mais on peut néanmoins accepter des écarts dus à un caractère impulsif et mal maitrisé, ce qui n’est pas un défaut exclusivement de droite, ni rédhibitoire .

    Sonnent ensuite désagréablement ses propos maintes fois répétés sur l’orpaillage, les orpailleurs, leurs dégâts, nullement contestables et surtout bien entendu, la fuite du précieux métal jaune qui ne passe pas par nos caisses, le sort de la forêt et de ses populations ne semblant pas le problème le plus sensible. Si les propos sont acceptables quoique discutables, par contre, il est choquant de ne pas entendre un homme de gauche, cultivé et instruit comme il l’est, ce qui est loin d’être le cas de tous ses collègues politiques, n’avoir aucune compassion pour ces pauvres gens qui exercent un métier très dur dans des conditions difficiles pour survivre, et ne pas évoquer que le problème de l’orpaillage ne peut pas se résoudre en militarisant la forêt, mais bien en amont par l’instruction et le développement économique de ces quatre états les plus pauvres du Brésil dont nous sommes voisins et dont sont issus la plupart de ces « damnés de la terre » qui viennent chez nous, détruire la nature et empoisonner les Indiens pour survivre. Désolant de ne pas entendre cet homme de gauche, dépasser le stade du garimpo pour stigmatiser les financiers qui sont le réel moteur de cette prédation et qu’on s’emploie surtout à ne pas rechercher quand tout le monde prétend qu’ils ne sont pas que Brésiliens et pas tous éloignés des cercles politiques. Désolant de voir cet homme de gauche, stigmatiser le laxisme du gouvernement Brésilien, mais ne pas condamner la corruption des fonctionnaires et politiques qui détournent l’argent des travaux publics, ne laissant guère que le garimpo et la prostitution pour s’en sortir aux plus démunis et moins instruits qu’on retrouve ensuite sur les sites.

    Et maintenant, dernier dérapage, insupportable surtout pour un prétendu homme de gauche, sa contestation des soins qu’on doit donner à des garimpeiros malades. La compassion, la solidarité avec les plus faibles sont des valeurs fondatrices de l’humanisme et donc de la gauche et à l’évidence il en est complètement démuni. On soigne ses ennemis sur le champ de bataille, mais ici on en entend regretter qu’on ne puisse utiliser les avions de chasse en protection de la base spatiale pour bombarder les sites d’orpaillage. Ces propos et ceux de ses collègues, Antoinette notamment, sont inhumains, faux et stupides et ils alimentent la xénophobie de nombre de Guyanais, dont fort heureusement nos politiques avisés sauront bien trouver le bulletin de vote, le moment venu.

    Quant aux dernières affaires en cours qui ont scandalisé l’opinion publique, elles sont la cerise sur le gâteau et démontrent, si besoin en est encore, que tout comme la métropole, le pb de la Guyane n’est plus de gauche ou de droite et que la lutte des classes a depuis longtemps changé de structure pour n’être plus que celle des citoyens, et notamment les plus jeunes et les plus pauvres, contre le grand capital et la classe politique qui le sert sans conviction ni fibre sociale au service exclusif des copains et des coquins et de son propre intérêt.

    Donc voir Alexandre et ses copains bidouiller législation et procédure pour arriver à leurs fins ne peut vraiment nous étonner. A eux l’or et le pétrole tout de suite, à nos enfants la facture et la pollution.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Dernier Congrès des élus pour finaliser le projet politique d’évolution statutaire

Le quatrième Congrès des élus, depuis la relance du projet d'autonomie de la Guyane en mars 2022, se tient ce samedi 13 avril. Outre l'adoption du procès-verbal du Congrès du 2 décembre 2023, ...

Une femme tue son compagnon en Guyane

Une affaire rare débute en Guyane. Une femme a tué son concubin. Elle est en détention provisoire. Fin mars dernier, Suze Lobato Reis tue son concubin. C'est une femme d'origine brésilienne de ...

Corruption à la préfecture : pas de Foin, ni de Fléchel, chef et agent du bureau des étrangers, l’appel se limite aux deux chefs d’entreprise Christine Paris et Bernard Guirand

Nous avons appris ce matin que Ronald Foin chef du bureau des étrangers à la préfecture et Marcel Fléchel agent au même bureau auront été les deux derniers désistements de l'affaire de ...

Haïti : le Conseil de transition bientôt sur les rails ?

Les responsables politiques haïtiens ont trouvé dimanche 7 avril un accord pour former un Conseil de transition présidentiel de 22 mois qui devrait conduire le pays vers des "élections ...

La CTG a adopté son budget 2024 atteignant près de 870 millions d’euros

Les conseillers territoriaux ont voté à la majorité en faveur du budget primitif 2024 de la Collectivité qui leur était présenté le 9 avril en Assemblée plénière. Celui-ci, à l'équilibre, ...

Corruption à la préfecture : un chef du bureau des étrangers Ronald Foin et un agent Marcel Fléchel en appel de même que deux chefs d’entreprise Bernard Guirand et Christine Paris

Le procès de l'affaire de la préfecture est déjà programmé devant la Cour d'appel de Cayenne moins d'un an après sa tenue devant le tribunal correctionnel, les 3 et 4 mai 2023, où Guyaweb ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube