vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

« Camarade, goupillons ! » : le préfet exclut 4 prêtres de plus de 65 ans de ses ponctions obligées dans le budget du conseil général

« Camarade, goupillons ! »  : le préfet exclut 4 prêtres de plus de 65 ans de ses  ponctions obligées dans le budget du conseil général
Enquête exclusive !

On n’arrête plus la bataille Vaval : le tribunal administratif de Cayenne nous a confirmé vendredi avoir été saisi par le préfet pour donner un avis…  en quelque sorte sur les propres décisions de ce dernier. Depuis plusieurs mois, en effet, en dépit de jugements – de ce même tribunal administratif – favorables au clergé (et défavorables par la même occasion au président du conseil général), le préfet Eric Spitz ne procède plus aux mandatements d’office prélevés sur le compte du conseil général lorsqu’il s’agit de prêtres âgés d’au moins 65 ans.  Le président du conseil général, Alain Tien-Liong a…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3 4

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

23 commentaires

  • Après les frasques de Mugabe-ATL qui coutent une fortunes au contribuable local (mais rien est trop beau pour enrichir son copain Lingibé), voici les frasques du préfet. On a bien compris que le but du jeu est de faire monter la sauce à l’approche des élections à la collectivité unique pour faire passer Mugabe-ATL pour un type intelligent (tâche ardue s’il en est) et inquiet de la bonne utilisation des deniers publiques (c’est un peu DSK qui prêcherait l’abstinence).
    Sur les plan pratique, il suffirait que la Garde des Sceaux prenne un arrêté d’extension de la loi de 1905 à la Guyane pour faire cesser la rémunération des prêtres. Le problème étant que la Garde des Sceaux connait très mal ce territoire lointain qu’est la Guyane, elle qui est une pure parisienne et que l’électorat catholique lui en voudrait beaucoup si jamais elle se présentait à une élection en Guyane (allez donc savoir, elle ose tout, c’est à ça qu’on la reconnait).
    L’autre possibilité serait que l’un des parlementaires de Guyane dépose un projet de loi à l’Assemblée ou au Sénat pour abroger la loi de 1828. Le sénateur Patient étant toujours dans le coma depuis 2008, et les autres parlementaires faisant preuve d’un assiduité sans faille dans leur absentéisme (sauf bien sur lorsqu’il faut distribuer la réserve parlementaires aux amis), il y a bien peu de chance que cela arrive. Dernier espoir, il faudrait qu’un parlementaire d’une autre région se saisisse du problème, c’est d’ailleurs en général ainsi que la cause de la Guyane avance, vu l’inanité de sa classe politique.

    • Ca fait parfois du bien de vous lire Marabout. Je le confesse. Mais ça rappelle combien il faut raison garder au lieu de toujours dire du mal de tout. Ce n’est malheureusement pas si simple que ça pour Taubira : qui dit « prendre un arrêté d’extension » dit s’occuper des questions de laïcité en Alsace-Moselle… Et à mon avis, les enjeux actuels (avec la réforme des régions notamment, et la montée du FN) ne permettent pas spécialement à une Garde des Sceaux « socialiste » de faire ce qu’elle veut.

      Quel député (des DOM ou de l’Hexagone) interpeller sur cette question, pour qu’il ou elle la prenne à bras le corps ?

      Monsieur Farine va encore pouvoir se faire plaisir pendant quelques temps avec ses jeux de mots et ses articles à rallonge sur le sujet ^^ (pour notre plus grand plaisir ? en tout cas pas celui de nos impôts…)

  • Ubuesque !

  • Philou

    Heureusement que le Pape François n’est pas rétribué par le Conseil général de Guyane, ATL l’aurait déjà mis à la retraite, approuvé en cela par le préfet ! C’est vraiment du n’importe quoi cette histoire. Même s’ils sont payés par le Cg973, les prêtres ne sont pas considérés comme des fonctionnaires.
    Le préfet le sait … alors à quoi joue-t-il? Il veut faire plaisir au président ATL ?
    Si l’évêché attaque en justice les décisions du préfet d’exclure 4 prêtres de plus de 65 ans, il va encore gagner. Il y a un truc qui tourne pas très rond dans cette Guyane !!!

  • Au passage, rappelons que la commission coloniale était issue du conseil colonial, lui-même ancêtre du conseil général. Les membres qui composaient cette assemblée étaient élus au suffrage universel depuis la loi du 10 août 1871. Les religieux avaient l’interdiction de se présenter et les militaires n’avaient pas le droit de vote ainsi que les fonctionnaires coloniaux et autres nouveaux venus installés depuis moins de 5 ans dans la colonie.
    Le rôle de la commission coloniale était de surveiller et éventuellement de censurer les décisions du gouverneur en les soumettant au vote du conseil général. Elle pouvait également émettre des vœux au gouverneur pour orienter ses choix.
    La décision de la commission coloniale était donc l’expression d’un souhait populaire guyanais et non un oukaze venu de Paris constitué par des gens de passage.

  • C’est bien ce que j’avais compris en lisant cet article. Une commission locale. Nos politiques ont toujours été de grands visionnaires hormis Monnerville et quelques autres… qui se sont exilés

  • Évidemment pour les profanes je fais référence à Gaston (‘avec deux « n ») pas à René (avec un « n »). René ne s’étant d’ailleurs pas exilé…

  • Notre préfet accumule les frasques. Il a commencé par dire qu’il faut régulariser les squatteurs, l’honneur de la République étant en jeu ((lors de sa première sortie sur le « terrain »)… Puis, il en vire sans décision de justice, les trompant, les impressionnant, lors d’une affaire louche, une tentative fièrement revendiquée pour faire profiter un particulier (notre fameux chinois) au détriment du bien public, dévalorisant un terrain appartenant à l’Etat dans le but d’éviter l’appel d’offre public que la loi exige…
    Et même pas l’ouverture d’une information judiciaire !

    Nous voilà qu’il déforme une décision de justice et prétend de ne pas la comprendre.

    Il sera muté où, celui-là ?

  • Je les trouve marrants en plus ces articles bien documentés (enfin certains doivent rire jaune) quand ce genre de sujet est galvaudé en une minute sur Guyane 1ère quand il n’y est pas tout bonnement escamoté

  • Ils ne peuvent pas tout faire. Depuis 3 jours, ils rendent hommage à Tonton Jo…

  • Bonsoir,
    Reste plus qu’à associer tout cela à une statistique des personnels d’administrations Guyanaises toujours en poste à l’age de soixante cinq ans et plus… :)

  • Sans oublier ces emplois fictifs de fait dans certaines collectivités. Et en particulier cet élu guyanais qui se croit important et qu’on ne voyait jamais à son poste alors qu’il est agent d’une commune. Que font les ressources humaines de certaines collectivités ? Y-a-t-il un contrôle ?

  • Eh oui, un beau mélange des genres, autour d une belotte, si on en croit certaines rumeurs !l
    La Garde des Sceaux ne peut pas agir par un simple arrêté, il faut 1 abrogation de cette fameuse loi, mais apparemment pas par le biais de nos chers parlementaires locaux, que M Farine pourrait aller interroger, ce qui nous évitera des articles en plusieurs parties. Le travail est louable – ça change de France Guyane et Guyane 1ère, mais à quoi bon nous redire ce qui a déjà été dit ?
    En tout cas, bravo pour vos investigations car, si j ai bien suivi, il a fallu votre article pour que la demande d avis du Préfet (est il aussi zélé pour d autres ?) arrive enfin au Tribunal administratif qui ne l avait pas encore reçu.
    Quel sera, au final, le coût de toute cette procédure pour le contribuable ?
    Et côté Prêtres, on se bouge aussi pour se faire prendre en charge autrement ?

  • Eh oui, un beau mélange des genres, autour d une belotte, si on en croit certaines rumeurs !l
    La Garde des Sceaux ne peut pas agir par un simple arrêté, il faut 1 abrogation de cette fameuse loi, mais apparemment pas par le biais de nos chers parlementaires locaux, que M Farine pourrait aller interroger, ce qui nous évitera des articles de redites en plusieurs parties. Le travail est louable – ça change de France Guyane et Guyane 1ère, mais à quoi bon nous redire ce qui a déjà été dit ?
    En tout cas, bravo pour vos investigations car, si j ai bien suivi, il a fallu votre article pour que la demande d avis du Préfet (est il aussi zélé pour d autres ?) arrive enfin au Tribunal administratif qui ne l avait pas encore reçu.
    Quel sera, au final, le coût de toute cette procédure pour le contribuable ?
    Et côté Prêtres, on se bouge aussi pour se faire prendre en charge autrement ?

    • La Garde des Sceaux ne peut pas agir par un simple arrêté, mais elle peut le faire très simplement par décret. Tout comme la ministre de l’Outre-mer ou le ministre de l’Intérieur, tous compétents en la matière pour le préparer. Un décret étendant la loi de 1905 au territoire de la Guyane, Cela a déjà été fait pour la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion par le décret du 6 février 1911. Il suffit de la signature du premier ministre, ce qui n’est pas une difficulté majeur pour ce genre de question.
      Ensuite, ce n’est plus qu’une simple question de volonté politique. La Garde des Sceaux, comme on le sait bien, est plus occupée à poster des tweets, virer des membres de son cabinets, passer à la télé et faire éviter la prison aux délinquants qu’à faire un boulot de ministre de la justice. D’ailleurs, c’est Macron qui a du faire le boulot de réforme des professions du droit, une première sous la cinquième république…
      Reste Georges Pau Langevin, mais elle est aussi parisienne que Taubira. Autant dire que la Guyane ne l’intéresse que lorsque les caméras de TF1 sont là…

      • Ce que vous évoquez est une question législative et non judiciaire. La Justice ne crée/abroge/étend pas les lois, elle les applique.
        C’est à l’Assemblée Nationale et au Sénat que se discutent les questions législatives.

        Je ne vois pas l’intérêt de ce Taubira-bashing qui vous tient tant à cœur.

        • Elle était pas députée de 1993 à 2012 Taubira. Ca sert aussi à cela un parlementaire : modifier les lois obsolètes. Ce n’était peut-être pas très porteur sur le plan électoral…

          • 12 février 2015

            J’avais oublié le point d’interrogation. Je souhaitais écrire : elle était pas députée de 1993 à 2012 Taubira ? C’était ironique…

    • Au moins il y a de l’info : rf0 ne traite même pas cette affaire de prêtres mis à la retraite par leur autorité religieuse : le président du conseil général. Avec l’assentiment du préfet…

  • Les imams et rabbins ont ils les mêmes droits à salaire dans de département?

  • C’est Rambo 3 ou 4 ? Toujours la même recette, mais ça marche toujours !

  • J’aime bien cette décision du conseil d’état que vous êtes allés dénicher page 4. Elle dit nettement que l’autorité pour toute radiation de prêtre c’est l’autorité religieuse et pas un pdt de collectivité territoriale comme vous en tirez la conclusion. Donc on ne peut pas croire que les services préfectoraux ou les services d’un Département l’ignorent. Donc si les prêtres lésés vont au tribunal, ils vont encore gagner. Ou alors il faut enfin changer la loi ou faire appliquer celle de 1905…

  • Visiblement Camouflet, le prefet et le pdt du CG n ont pas compris…et mise sans doute sur le fait que les prêtres ne feront plus de recours.
    Et ATL pourra alors se gargariser d avoir fait plier et l Eglise catholique et l Etat, ce qui semble être sa posture politique.
    Quant à nos parlementaires qui pourraient oeuvrer à faire abroger cette loi obsolète, disparus des radars !!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

La justice administrative a tranché : le couvre-feu maintenu sur Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Macouria, Kourou, Saint-Laurent du Maroni, Grand-Santi et Maripasoula !

La Chambre des référés du tribunal administratif maintient le couvre-feu pour des "raisons sanitaires et locales" sur Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Macouria, Kourou, Saint-Laurent du Maroni, ...

Covid-19 : une vingtaine de militaires au moins infectés à Camopi sur 40 positifs, 146 cas à Saint-Georges soit 3,5% de sa population, l’Est guyanais vire au rouge

La pandémie continue son inquiétante progression en Guyane avec 31 cas de plus confirmés ce mardi et, depuis lundi soir, de surcroît, deux personnes placées en réanimation à l'hôpital de ...

Saint-Georges, cluster de Guyane

Saint-Georges de l'Oyapock à la frontière du Brésil, seule commune encore confinée en Guyane, est «le» foyer épidémique actuel du territoire. La Guyane est au stade 2 de la diffusion du ...

Covid-19 : deux patients en réanimation au CHC

De sources hospitalières concordantes, “deux patients” sont hospitalisés depuis “lundi soir” en service réanimation, secteur Covid, au centre hospitalier de Cayenne. Selon une source ...

Procès reporté au 18 juin pour Christian Antoinette, agent de sécurité et voleur présumé des masques au centre spatial guyanais

Le procès de Christian Antoinette, 43 ans, agent de sécurité au centre spatial guyanais de Kourou poursuivi pour le vol des masques chirurgicaux courant et fin mars au CSG a de nouveau été ...

La Ligue des droits de l’homme demande la suspension du couvre-feu en Guyane : une audience à fort enjeu

Le tribunal administratif de Cayenne, comme l'a révélé Guyaweb ces derniers jours, est saisi d'une requête en référé liberté à fort enjeu. En effet, la Ligue des droits de l'homme (LDH), ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube