Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Feu vert préfectoral pour l’usine de cyanuration d’Auplata

Feu vert préfectoral pour l’usine de cyanuration d’Auplata

L’entreprise minière Auplata a obtenu l’autorisation préfectorale qu’elle attendait pour la construction d’une usine de cyanuration sur la commune de Saint-Elie. Les travaux commenceront en 2016. Un communiqué d’Auplata daté du 18 novembre 2015 annonce la signature par le préfet de la Guyane de l’autorisation ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement) permettant le démarrage des travaux de l’usine de cyanuration sur le site minier de Dieu Merci. « Les installations et usines susceptibles de générer des risques ou des dangers sont soumises à une législation et une réglementation particulières » explique le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Un mot me vient à l’esprit: honteux ! Honteux pour ce préfet qui, comme les autres, ne fera que passer en Guyane et fait prendre des risques aux Guyanais et à leurs générations futures. Honteux pour ces écolos intégristes et leur incohérence : vent debout qu’ils étaient contre le projet des Canadiens sur la montagne de Kaw parce qu’ils pouvaient s’y déplacer avec Bobonne en voiture. Contre le cyanure sur le territoire de Saint-Elie, c’est loin, c’est perdu, ils s’en foutent. Mo bon ké zot !

    • Sans réfléchir vous condamnez un projet qui permet à la fois de limiter la pollution sur les sites miniers et de créer quelques emplois industriels.
      Le principe de la lixiviation par cyanurisation est justement de faire circuler le cyanure en vase clos sans rejet dans l’environnement au sein de cuves étanches. De plus, le cyanure se transforme assez facilement au contact d’eau en acide ou en alcaloïde ce qui garantit une durée de vie courte du produit. La demi-vie du cyanure est de 1,5 an lorsque le mercure est indégradable, ce qui veut dire que même en cas de rejet accidentel, la pollution est de courte durée, contrairement à ce que font vos amis orpailleurs clandestins avec leur mercure.

  • Et vous , qu’avez vous fait ces dernières années ? Et vos voisins et vos amis, vos collègues, votre famille ?

    Les « écolos » comme vous dites , en Guyane, c’est combien de divisions ?

    Il ne vous vient pas à l’idée qu’ils puissent être légèrement débordés ou un tant soit peu découragés de porter seuls, depuis tant d’années le poids de tous les combats contre les agressions environnementales ?

    Vous avez raison d’être indigné car derrière AUPLATA, ce sont plusieurs multinationales qui vont s’installer, profiter des fonds publics et se gaver de notre sous-sol au mépris du réchauffement climatique.

    Les usines de cyanuration suivront et dans quelques décennies, une fois la forêt bien ravagée,nos enfants se débrouilleront avec les eaux contaminées par le drainage acide minier comme à SALSIGNE et les risques de ruptures de barrages comme celui qui vient de frapper le Brésil.

    Il n’y a que si le PEUPLE tout entier prend conscience de ce danger et se bouge le c.. comme en 2008 que les politiques reculeront.

    Sinon bienvenue et longue vie au néo-colonialisme et à son cortège de prédateurs.

    Cordialement.

    http://www.bastamag.net/A-Salsigne-un-siecle-d-extraction

    http://naturealerte.blogspot.fr/2015/11/16112015coulee-de-boue-toxique-au.html

    • Quelle autre industrie pourrait s’engager en Guyane de créer plus de 50 emplois? Des éco-plantations afin de cultiver de l’herbe pour l’exportation? Soyons sérieux, j’ai lu le rapport d’enquête moi aussi et même si il il y a un risque, il semble dérisoire par rapport aux retombées pour la Guyane. Je me demande surtout ce que pense le commissaire enquêteur dont une photo tirée du rapport apparaît sur le site guyaweb, est il au courant? A t’il donné son autorisation? Ce serait intéressant de creuser ce point…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Semop : le conflit social se judiciarise

En conflit depuis le 16 juin et la contestation par la direction d'un droit de retrait exercé par des salariés de la Semop, la société d'économie mixte qui exploite le réseau de bus de ...

Affaire de l’«incendie volontaire ayant provoqué la mort » d’une femme et de son frère, il y avait une corde !

Les enquêteurs étaient d'abord passés à coté d'une corde dont un morceau sur le lit superposé, où ont été retrouvés les victimes, était dans un relatif bon état. Eclairage. C'est la ...

Les députés Rimane et Castor intègrent respectivement la commission des lois et la commission du développement durable

La composition des huit commissions permanentes de l'Assemblée nationale s'est déroulée ce jeudi 30 juin. Les 72 députés qui composent chacune des huit commissions permanentes ont ainsi procédé...

Faute de personnel, les urgences du Chog tournent au ralenti

En raison d'une pénurie d’infirmiers, le Centre hospitalier de l'Ouest guyanais (Chog) va limiter à partir d'aujourd'hui l'accès de ses urgences, de 19h à 7h, aux cas les plus graves. Et ce, ...

Il traverse onze fois l’Atlantique, arrêté au Mans, il avait ingéré de la cocaïne

Les jours se suivent et se ressemblent. Mercredi 22 juin 2022, un Guyanais de 25 ans arrivé à Orly en provenance d'un vol depuis l'aéroport Félix Eboué, prend le train en direction du Mans ...

Ramon Claude, 65 ans, condamné à la perpétuité pour « incendie volontaire ayant entraîné la mort » de sa compagne et de son frère

Ramon Claude, 65 ans (il est né en 1957) a été condamné à la perpétuité par la Cour d'assises de Cayenne pour «incendie volontaire ayant entraîné la mort». Il avait déclenché un ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2022 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube