Vendredi 12 Avril

Publicité Guyaweb

Le cyanure, cette nouvelle mine

Le cyanure, cette nouvelle mine

Hormis dans le milieu aurifère et boursier, cette information est passée plutôt inaperçue. Pourtant l’annonce formulée le 25 février par Auplata de l’ouverture prochaine d’une « goldroom  » à cyanuration à Dégrad-des-Cannes est capitale, puisqu’elle embarque la Guyane sur le chemin de l’utilisation controversée du cyanure et confirme le changement de braquet de Paris, qui s’investit désormais en faveur de «  l’industrialisation  » minière. Le 25 février (Guyaweb du 25/02), Auplata, premier producteur d’or en Guyane annonçait l’ouverture prochaine d’un «  site pilote  » [il s’agit en fait d’un deuxième projet de ce type en Guyane] à Rémire-Montjoly, dans la…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

14 commentaires

  • C’est bien joli de voir les « belles âmes » autoproclamées de Guyane tirer à boulet rouge sur l’exploitation aurifère. Mais on veut quoi ici ? Des garimpeiros sans contrôle qui vont tout nous pourrir à grand coup de mercure ? Ou bien une exploitation industrielle et rationnelle qui peut, comme toute activité industrielle, avoir quelques inconvénients ? Faut-il faire de la Guyane un musée végétale alors que l’on sait pertinemment qu’on n’aura jamais assez de moyen pour contrôler ce gigantesque territoire ? Continuer à vivre de subventions publiques et de RMI ad vitam ?
    Pour une fois, la Guyane à la possibilité de bâtir une industrie endogène et rentable à l’image de la Nouvelle-Calédonie. C’est ce qu’on appelle le développement. Arrêtons de manipuler les gens pour en faire des « écolos-bobos » contre leur volonté en leur faisant croire qu’il y a de terribles risques à se développer.
    Si les écolos-bobos étaient apparus au 19ème siècle, ils auraient bloqués le développement du chemin de fer au motif des accidents de train et de l’impact écologique des rails sur les forêts…

  • Oui il est vrai que le modèle de développement des pays développés donnent particulièrement envie, avec son cortèges= de pollution, et sans parler des inégalités sociales (mais bon, là je m’égare). Moi je suis d’accord, rasons toute la forêt, faisons des supermarchés partout comme cela on pourra encore et toujours plus consommer parce que ça, ça c’est la vraie vie, ça c’est le vrai développement. On n’a jamais été aussi heureux qu’aujourd’hui, grâce aux apports majeurs du capitalisme. pourquoi la Guyane devrait échapper à tout cela? Après tout, on s’en fout des arbres, on pourra toujours, avec tout l’argent que l’on aura dégagé grâce à notre superbe modèle économique de développement « raisonné », purifier l’air que l’on respire avec de nouveaux procédés, si possible, bien chimiques, parce que mine de rien, les produits chimiques c’est super pour la santé. Et puis, effectivement, il suffit tout bêtement d’industrialiser les mines même dans le Parc Amazonien pour faire cesser l’orpaillage illégal. L’exemple de la Nouvelle Calédonie est bien choisie d’ailleurs, notamment quand on voit le sort réservé aux Kanaks qui, bizarrement, sont particulièrement lésés dans le processus d’exploitation du nikel et qui sont les premières victimes des dysfonctionnements (tiens, des dysfonctionnements?) qui ne manquent pas de se manifester et de détruire des écosystèmes entiers. On ne peut souhaiter mieux pour les populations de l’intérieur…Non mais vraiment, oui au cyanure, et au diable l’environnement, ça ne sert pas à grand chose et ça ne rapporte pas d’argent (ah, c’est vrai, il y a les services environnementaux rendus à titre gracieux mais j’imagine que c’est le jour où ils ne rempliront plus leur fonction que l’on regrettera de les avoir bousiller). Bref

  • Oui au développement de la Guyane, mais pas à n’importe quel prix. A l’instar de l’activité spatiale qui est situé dans des agglomérations, en met en danger la vie et la santé des habitants au nom du fric. Et encore chapeau à nos Zélus…

  • Parce que tendre la sébille pour avoir le RMI, les fonds FEDER et des emplois publics bidons, c’est un modèle de développement viable ? La vrai couillonade, c’est d’avoir réussi à vous le faire croire…
    Pour votre info, les kanaks ne demandent pas la fermeture des mines de Nickel mais au contraire… l’ouverture de nouvelles mines !
    Et puis avant de penser qu’un composant chimique, c’est le mal absolu, pensez donc aux deux composants chimiques qui vous permettent de dire des aneries : l’eau (H2O) et l’oxygène (H2).

  • La Sobriete Heureuse

    Dites moi, Marabout, vous avez décidément une vision antédiluvienne du développement local, durable et équitable. On pensait comme vous au 19eme siècle quand l’homme avait besoin d’une demi-douzaine de bœufs pour construire sa demeure ! A vous entendre parler de la sorte, du RMI, de l’assistanat et des guyanais, vous semblez être la réincarnation d’un feu ex-président de la Fedomg, dont une des mémorables prestations télévisées fut retranscrit par un caricaturiste ! mais voyez plus tôt sur ce lien :
    http://www.blada.com/jodlas/824-La_Guyane_selon_Ganteaume.htm
    ou celui-ci
    http://www.blada.com/photos/Patochard/2013/3029.htm
    Mais trêve de plaisanterie, la Guyane héberge de jeunes créateurs plein d’idées et d’audace dont les projets ne reposent pas sur l’exploitation destructrice d’une ressource inutile à l’homme, non renouvelable, requérant une main d’œuvre servile et déracinée, et surtout soumise aux fluctuations d’un cours mondial incontrôlable.
    Quant aux autres, si l’en est, ils ne viendront, de toute façon, jamais travailler dans vos mines !

  • Proverbe amérindien : « Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous vous apercevrez que l’argent ne se mange pas. »
    De quoi je me mêle…. c’est vrai… on s’en fout !
    Vive le fric, la consommation, et après moi le déluge. toute façon ceux qui arrivent derrière se débrouilleront avec ce qu’on leur laissera !
    Vive le numérique, ils pourront voir un oiseau voler sur leur écran high-tech, avec un peu de chance d’ici là on aura l’application « merde de pigeon sur la tête »
    alors pourquoi tenter de conserver notre biotope, bientôt ça sera tout virtuel et comme ils n’auront connu que ca, ca ne les privera pas !
    Préserver la Guyane ! pourquoi faire ? D’ailleurs je trouve qu’il y a trop de vert ici ! Faut que ca change…. c’est en bonne voie, mais on ne va pas assez vite. Autour de Cayenne y a encore de la foret quelle honte !
    Faut peupler la Guyane, ca fait de la population en plus pour…….. consommer ! En Métropole ils n’ont plus envie, le marché est saturé…alors depuis le temps qu’on l’attendait : vive la Guyane ! y a de la place profitons en !
    désolé, je vais avaler mon cachet « gout sandwich jambon beurre », depuis que ça existe j’ai bien du mal a faire autrement, mais je suis au top…je prévois pour dans quelques décennies quand il n’y aura plus rien sur terre pour se nourrir

    • Si le choix était entre exploitation minière et rien, il y aurait peut-être place au débat. Mais là, le choix, c’est entre exploitation minière raisonnée par des professionnels ou exploitation minière incontrôlée, polluante, destructrice par des bandits. Mais vous aurez beau inventer des proverbes et faire de belles caricatures, l’exploitation minière continuera en Guyane, car personne, même pas les gentils bobos-écolos, n’a la possibilité de la stopper.

  • Facile de se poser en donneur de leçon contre toute activité quand on est assis dans une salle de classe ou devant un bureau avec un salaire qui vient de Paris ou de Bruxelles tous les mois… Faut arrêter, c’est déjà une zone industrielle avec EDF, la SARA, le ciment,…. Et puis les ordinateurs avec lesquels vous écrivez sont fabriqués avec du bois et de la terre peut-être ? Les maisons que vous occupez ont été construites sans couper un seul arbre ? Stop à la mauvaise foi et au discours bobo-écolo sauf si vous vivez en plaine forêt en vous nourrissant de branches et d’herbes (là ok, vous seriez crédibles). Développement durable bien entendu mais on ne peut pas vivre sous une cloche non plus !

  • Il faut arrêter toutes activité humaine, selon ces Ayatollahs verts. Même taper ces quelques lignes sur ce forum, pollue. Ils ne faut rien faire et attendre. Attendre quoi?
    Que le RSA, la CAF et autres subventions soient servies à la Guyane afin de conforter l’assistanat.
    Toute industrie amène son lot de risque et de pollution, la maîtrise de ceux ci doit être démontrée et contrôlée. Ceci ne doit en aucun cas être le motif de refus de toute activité industrielle dans ce Pays de Guyane.
    Y en a plus que marre de constater que se sont les mêmes qui entravent tous les projets industriels du Pays, qui critiquent tous ceux qui s’engagent en politique pour faire évoluer ce Pays vers un développement endogène.

  • La Sobriete Heureuse

    Cher Aymara, vous avez un sacré appétit …de prédateur si j’ose faire un jeu de mot ! Il vous faut définir ce que l’on désigne par DEVELOPPEMENT DURABLE et RESSOURCE RENOUVELABLE ! Ainsi, vous comprendrez qu’un bon gestionnaire de son territoire peut construire toutes ses maisons en bois de Guyane sans nuire aux générations futures, car l’arbre repoussera éternellement pour peu qu’on gère la ressource, on peut déforester des forêts primaires pour y implanter des écoles, des routes, des habitations car c’est une nécessité souvent vitale, l’agriculture viendra irrémédiablement remplacer une partie de nos forêts, mais cette activité est, elle aussi, renouvelable quasi éternellement si on prend soin du sol.
    On est même obligé d’accepter les mines de certains minerais tel aluminium indispensable à notre électro-ménager (même si un recyclage systématique réduira bientôt l’ouverture de nouvelles mines)
    mais je vous rappelle que nous parlons ici de mine d’or, ce minerai inutile, lié à la spéculation du monde des finances, à l’enrichissement d’une poignée d’individus, au dépens de la globalité, qui génère un passif environnemental, économique, et sanitaire insupportable pour les générations futures ! Quid par ex. des 700 ha de stériles laissés en l’état par les miniers légaux dans le secteur de Cacao, et dont les drainages acides miniers (DMA)* sont lessivés depuis lors par les pluies tropicales ? Ou croyez-vous qu’ils vont tout ces résidus de mercure (naturel), arsenic, cadmium, plomb… broyés et mis à jour du sous-sol ?
    Vous allez ressortir, je le sens, les micro-grammes d’or que j’ai peut-être sur mon portable ou autres piles cardiaques ! …sachez que les stocks mondiaux suffisent à satisfaire toutes les utilisations vitales pour des générations !
    Quant aux écolos bobo, ils ne sont pas tous fonctionnaires, quand bien même, mais en occurrence je suis artisan !
    * http://fr.wikipedia.org/wiki/Drainage_minier_acide

    • C’est rare de voir écrit un tel défilé d’âneries. En vrac :
      – L’or, minerai inutile, lié à la spéculation du monde des finances (donc presque à Satan lui même pour un écolo-bobo) : l’or est avant tout utilisé dans les industries hi-tech et médicales et dans l’orfèvrerie. Et pour l’orfèvrerie, les stocks mondiaux sont loin de suffire aux appétits indiens.
      – « certains minerais tel aluminium » : l’aluminium n’existe pas sous forme de minerai. Il est issu du minerai de bauxite.
      – 700 ha stérile à Cacao : stérile, c’est quand rien ne pousse. 700 ha, sans une trace verte, on le verrai sur les photos satellites.
      Une économie saine est basée sur l’échange (on appelle ça « commerce » dans le monde du « mal »). C’est bien beau de tout importer parce que l’Etat français signe des gros chèques via le RMI, le surempoi public et les surdotations aux collectivités, mais ça risque de ne pas durer éternellement. Et pour pouvoir financer ses importations, il faudra bien exporter des trucs, et m’est avis que votre petit artisanat local n’y suffira pas… Toute la question est de savoir si ces exportations seront réalisées par des méchantes multinationales qui respectent les lois, ou par de pauvres petits garimpeiros pollueurs exploités par le méchant grand capital international qui balance du mercure veux-tu voilà dans les cours d’eau. On sent bien où va votre choix…

  • Sobriete heureuse,

    Je vous invite effectivement à vous renseigner sur l’utilisation de l’or… Ca ne se limite pas aux bijoux, très loin de là. L’ouverture de nouvelles mines est encore une nécessité à moins que les 5 milliards d’êtres humains qui n’ont pas la chance de vivre avec votre confort acceptent de poursuivre leur existence de la sorte. Vous êtes artisan : j’imagine que vous allez sur vos chantiers avec une voiture à pédale et en terre cuite sans utiliser de voies goudronnées… Donc et en clair, la Guyane a le droit de continuer à vivoter des dons que voudront bien lui faire et l’Europe. Je ne dis pas qu’il faut tout saccager, loin de là mais arrêtons d’être hypocrites !

  • http://www.blada.com/jodlas/2917-La_societe_ne_communique_pas_sur_ce_dossier.htm
    Alain Michel, ex leader indépendantiste reconverti en DRH de l’or, vient d’enregistrer sa première grève menée par ses amis (ou ex-amis ?) de l’UTG. On comprend que ça ne rende pas bavard.

  • sujet d’actualité s’il en est….s’il faut l’expliquer encore une fois l’or est partout dans les connectiques de vos ordis avec lesquels vous nous assenez vos verités dans votre processeur dans votre telephone portable et vos ecrans plats tablettes ou autres…..effectivement c’est bien plus facile de fermer les yeux quand c’est des gamins africains qui extraient le coltan l’or et des chinoises de douze ans qui assemblent vos portables bon marché……entre le sectarisme bon marché et debile et l’industrialisation sauvage et desordonnée y’a un juste milieu……je prefere nettement voir ce complexe a degrad des cannes au vu et au su de tous avec un controle des autorités facile dans une zone industrielle……a ce sujet pendant que tout le monde gueule pour cette greve edf quelques hectolitres de fuel lourd sont partis dans la nature….a degrad……le risque o n’existe pas….si cette cyanuration avait du se faire dans je ne sais quel coin pommé ok…..moi perso je prefere une activité controlée avec des mecs bien payés chez nous que du n’importe quoi ailleurs….et l’ordi que j’utilise pour au cas ou on me chercherait des crosses ça vient des poubelles de nos rues…….si dejà nos vieux meubles but et compagnie finissaient à la biomasse au lieu de finir aux encombrants ce serait dejà une belle avancée……et dire que l’or ça sert a rien…..c’est une connerie l’industrie est passée du placage au flashage mais comme les produits se sont democratisés la quantité d’or necessaire reste la meme…..pour terminer l’intelligence consiste a maintenir le debardage avec des boeufs ou des chevaux quand c’est interessant et sur des milieux fragiles cependant c’est pas une raison pour ignorer le tracteur……russe de preference zero electronique et increvable…..celui qui traverse les rivieres sans broncher……je ne conçois pas la vie sans un aimant comprenne qui pourra….

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Une femme tue son compagnon en Guyane

Une affaire rare débute en Guyane. Une femme a tué son concubin. Elle est en détention provisoire. Fin mars dernier, Suze Lobato Reis tue son concubin. C'est une femme d'origine brésilienne de ...

Corruption à la préfecture : pas de Foin, ni de Fléchel, chef et agent du bureau des étrangers, l’appel se limite aux deux chefs d’entreprise Christine Paris et Bernard Guirand

Nous avons appris ce matin que Ronald Foin chef du bureau des étrangers à la préfecture et Marcel Fléchel agent au même bureau auront été les deux derniers désistements de l'affaire de ...

Haïti : le Conseil de transition bientôt sur les rails ?

Les responsables politiques haïtiens ont trouvé dimanche 7 avril un accord pour former un Conseil de transition présidentiel de 22 mois qui devrait conduire le pays vers des "élections ...

La CTG a adopté son budget 2024 atteignant près de 870 millions d’euros

Les conseillers territoriaux ont voté à la majorité en faveur du budget primitif 2024 de la Collectivité qui leur était présenté le 9 avril en Assemblée plénière. Celui-ci, à l'équilibre, ...

Corruption à la préfecture : un chef du bureau des étrangers Ronald Foin et un agent Marcel Fléchel en appel de même que deux chefs d’entreprise Bernard Guirand et Christine Paris

Le procès de l'affaire de la préfecture est déjà programmé devant la Cour d'appel de Cayenne moins d'un an après sa tenue devant le tribunal correctionnel, les 3 et 4 mai 2023, où Guyaweb ...

Le Grand conseil coutumier se renouvelle

Le renouvellement des membres du Grand conseil coutumier des peuples amérindiens et bushinengués se tient les 12 et 13 avril. Pour rappel, cet organe consultatif a été créé en février 2017 par ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube