Mercredi 22 Mai

2 milliards d’investissement public et de nombreuses inconnues pour une industrialisation aurifère en 2025

2 milliards d’investissement public et de nombreuses inconnues pour une industrialisation aurifère en 2025

Soixante-dix participants se sont retrouvés vendredi à Cayenne à l’invitation du préfet pour rédiger « les points de consensus et les contributions » guyanaises à l’élaboration du projet de création d’une filiale régionale à la future compagnie minière nationale. Trois gros projets industriels portés par IamGold, Newmont mining et Columbus sont présentés comme l’aboutissement d’une collaboration fructueuse entre l’État et les miniers, mais de nombreux freins restent à lever. Le site minier de Montagne d’Or (Paul Isnard), le projet controversé Harmony d’IamGold sur la montagne de Kaw et le gigantesque permis de Newmont (de la taille du lac de Petit-Saut…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

5 commentaires

  • Il est étonnant que dans une réunion ayant pour objet : « Les points de consensus et les contributions guyanaises à l’élaboration du projet de création d’une filiale régionale à la future compagnie minière nationale » que le préfet n’ait pas parlé d’un des objectifs de l’industrialisation de l’extraction de l’Or, à savoir la lutte contre l’orpaillage clandestin.
    Il aurait été intéressant que le préfet donne des éclaircissements sur la méthode permettant de lutter efficacement contre l’orpaillage illégal (sachant que ce dernier à sa clientèle, sinon il ne se développerait pas de cette manière).
    Quel est l’objectif poursuivi par la préfecture, une stabilisation, une diminution (de combien de % et sur combien de temps).
    On peut espérer que les industriels (de l’extraction de l’Or) ne vont pas engager un service de sécurité musclé pour faire respecter LEURS lois. Les forces de l’Ordre sont là pour ça, car c’est une des fonctions régaliennes de l’état.
    Quand est-il du procédé de cyanuration bientôt utilisé par Colombus/Nordgold ?

  • On se moque de QUI, Aucune solution pérenne n’y figure, comme à l’accoutumée une épaisse fumée blanche pour masquer l’horizon. Certains pourront en faire profit comme cela est autorisé dans ce pays Guyane, bla , bla bla; la bande à OSTERIO pourront se tirer d’affaire sans grande difficulté, mais nos petits guyanais auront toujours de l’herbe pour brouter, s’ils trouvent l’herbe bien entendu

  • Pourquoi allez chercher (en premier) ce qu’il y a sous la terre alors que l’or est sous nos yeux ?

    Et si on investissait ces 2 milliards de fonds publics (nos impôts) dans la recherche et l’innovation pour trouver les molécules naturelles qui se cachent dans nos forêts et les vendre à prix d’or à des labos ??? Hum???
    Et si on gardait l’or jaune en réserve et que nous le sortions quand nous serions les seuls à le posséder ??? Hum???
    La France à besoin de terre rares et d’or industriel ? Qu’à cela ne tienne nous avons plus de 500 sites en exploitations (illégales) aujourd’hui. Ca va aller non ?

    Et QUID de l’orpaillage illégal ?? Nulle mention et nulle ambition à ce sujet. Les peuples des fleuves peuvent être tranquilles, ils vont pouvoir continuer à mourir de la pollution au mercure et, soyons rassurés les enfants continueront de naître avec de graves séquelles neurologiques et physiques. Ouf, on a eu peur que ça change…!!!
    Quand à M. Jean Etienne Antoinette qui se targue de défendre son « bébé » au nom de la protection de l’environnement… et bien, je me marre… de qui se moque t-on ?
    cf : Kourou > décharge > déchets > déchetterie > tri sélectif > etc. = néant absolu.

    Je regrette profondément que les politiciens guyanais n’aient pas de contre-proposition à faire à l’état. Je leur offre la mienne. J’ai plein d’idées à leur proposer pour ne pas recommencer les erreurs que nos grands frères ont commises ailleurs dans le monde.

    Soyons novateurs et culottés et nous gagnerons mille fois plus qu’en suivant la ligne de développement classique minière.

  • Puis-je me permettre une rectification ?
    Le projet ‘Harmony d’Iamgold n’est pas controversé il est enterré.
    Et ceci aussi profondément que faire se peut sous une tonne de décisions administratives et judiciaires. L’une d’elle n’est pas des moindre, il s’agit du Schéma Départemental d’Orientation Minière (SDOM), repris d’ailleurs par le SAR (schéma d’aménagement régional).

  • Comment, Mr le préfet, Mr le directeur de cela, Mr/Mme le(a) président(e) de ceci peuvent ils être aussi bête? Pendant qu’ils pavanent sur les places publiques en regardant, plein de mépris, de leur hautes branches les citoyens de cette région, bien persuadés de leur supériorité social et intellectuelle. Le profit, toujours le profit. La modernisation, le progrès… Voilà tout ce qui intéresse ces personnes et malheureusement une bonne partie de la population trop occupée à travailler leur divertissement devant le petit écran et son lavage de cervelle. Ne voyez vous vraiment pas que le trésor de la Guyane réside dans sa diversité biologique ? Vous êtes le parfait exemple de l’Homo imbecilus ne voyant que ce qu’il veut bien voir, ne s’intéressant qu’à lui seul et se foutant de son impact tant d’un point de vue social mais également environnemental. Commencez tout d’abord par vous éduquer ! Vos forêts faites de « verts » vous fournissent vos papiers administratifs, vos vêtements de chez Dior, vos bois de construction pour vos villas, vos médicaments pour vos petites grippes, votre carburant pour vos BMW et Mercedes, vos livres de management, comptabilité, et autres manuels de « direction pour les nuls »… Ils vous apporteraient également (mais si nous en avions l’intelligence) un système d’épuration de l’eau fiable et efficace, de l’engrais naturel et non dévastateur et surtout UNE BIBLIOTHEQUE GENETIQUE CONSTITUANT L’HISTOIRE DE VOTRE EXISTENCE! Mais il est vrai, il est vrai que cela ne vous apporte pas, en l’état, vos papiers filigramés qui entretiennent vos vie de mégalomanes. Continuons ainsi, quand nous n’aurons plus rien, vous finirez tôt ou tard par le payer.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Emmanuel Macron se rend en Nouvelle-Calédonie pour y installer « une mission de dialogue et de reconstruction économique »

Accompagné de trois ministres, le chef de l'Etat se rend ce mardi soir en Nouvelle-Calédonie pour y installer "une mission de dialogue et de reconstruction économique", une semaine après le début...

Nouvelle-Calédonie : la situation reste tendue une semaine après le déclenchement des émeutes

Sept jours après le déclenchement d'émeutes en Nouvelle-Calédonie, le calme n'est toujours pas revenu dans l'archipel du Pacifique-Sud malgré la réponse sécuritaire du gouvernement. Plusieurs ...

Dilhan Will joue l’équipier de luxe et lance son coéquipier Yannis Agricole aux championnats de Guadeloupe

Un groupe de 9 hommes s'est présenté à l'arrivée des championnats de Guadeloupe avec Dilhan Will qui s'est mué cette fois en équipier Il a pris la tête du groupe échappé durant les dix ...

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube