Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

En Guyane, l’évolution statutaire au cœur de la prochaine législature 

En Guyane, l’évolution statutaire au cœur de la prochaine législature 

Prévue par les Accords de Guyane de 2017, relancée par la CTG présidée par Gabriel Serville, la possibilité d’une évolution statutaire de la Guyane vers une autonomie sera au centre de la XVIe législature (2022-2027). Si les candidat·es à la députation ne peuvent faire l’impasse sur le sujet, leurs positions diffèrent.  « C’est un préalable pour toute dynamique territoriale » résume Philippe Bouba, candidat dans la première circonscription de Guyane, à propos de la question statutaire. A l’instar du 5e vice-président de la Collectivité territoriale de Guyane (CTG) soutenu par des groupes d’appui Insoumis, quasiment tou·tes les candidat·es à la députation mentionnent…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • lematourien

    En regardant les competences actuelles tel que la gestion des routes regionales, on voit l etat de la route d Apatou et de Kaw….mais comme l as dit Karam tout est la faute de l etat
    ..

  • Frog

    Mais enfin, quelqu’un peut m’expliquer l’importance d’etre autonome ? Quesque cela changera ? En bien, car j’ai ma petite idée sur les inconvénients.

  • Morvandiau

    « soutenu par le parti autonomiste MDES » ?
    Le MDES a toujours été un parti ouvertement indépendantiste…
    J’ai l’impression que le terme autonomie est le cache sexe de certains, aux égos démesurés et aux ambitions de présidence à l’africaine, qui pensent indépendance.
    C’est assez ennuyeux cette ambiguïté persistante sur ce sujet. Dans les meetings les mêmes disent indépendance devant un public en transe, mais se gardent d’être juste autonomiste sur les plateaux de télé…
    L’autonomie façon Polynésie n’a aucune chance de séduire la population Guyanaise, alors on se rabat sur le statut sui generis tout en se gardant bien d’en dessiner les contours.
    Bref, la génération spontanée de 2017 qui compose aujourd’hui la majorité des candidats aux législative ne ferait elle pas dans le racolage en pensant séduire avec ce terme carrément bloublouteur ?
    Parce que ça fait quand même des décennies que ce sujet mobilise l’élite politique à coups de congrès et projets, au détriment de tout le reste, comme un écran de fumée sur l’incompétence et le népotisme
    Une élite incapable d’utiliser et d’exploiter un cadre législatif vaste, qui marche ailleurs.
    Autonomie expiatoire ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Pourquoi le recours contre l’élection de Jean-Victor Castor a été rejeté par le Conseil constitutionnel

Saisi en juin par une électrice de Guyane, le Conseil constitutionnel a rejeté vendredi 5 août le recours déposé à l’encontre de l’élection de Jean-Victor Castor lors des législatives de ...

Changement historique à la tête de la Colombie

Gustavo Petro, premier président de gauche de l’histoire du pays, a été investi pour un mandat de quatre ans ce dimanche 7 août 2022. Il a pris ses fonctions dans la capitale Bogotá en ...

La réintégration des soignants, un débat pour la société guyanaise

Réunie hier soir par les deux députés de Guyane, une foule de citoyens et de professionnels de santé a débattu de la réintégration des soignants suspendus et plus largement de la santé en ...

Le Centre spatial guyanais en pleine mutation

Contraint de se moderniser pour faire face à la concurrence, le Centre spatial guyanais veut être plus attractif et plus vert dans les années à venir. Plus largement, les Européens ont pour ...

Le Conseil d’Etat annule la prolongation de concessions minières de la compagnie Boulanger

Le Conseil d'Etat, saisi par l'association France nature environnement, a annulé jeudi 28 juillet le décret du gouvernement accordant à la compagnie Boulanger le renouvellement de quatre ...

Au 1er août, l’arsenal juridique anti-Covid va s’assouplir

Adoptée définitivement par le Sénat mardi 26 juillet, la loi dite « de veille et de sécurité sanitaire en matière de lutte contre le Covid-19 » entre en vigueur ce lundi 1er août. Elle ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2022 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube