Lundi 24 Juin

Publicité Guyaweb

Le tribunal administratif réaffirme le droit à la scolarisation

Le tribunal administratif réaffirme le droit à la scolarisation

Le tribunal administratif a rendu vendredi 27 août un jugement enjoignant au recteur de l’Académie de scolariser un enfant dans sa commune de résidence. Une affectation lui avait été proposée à Kourou, alors qu’il habite à Rémire-Montjoly. Il s’agit d’une « victoire » pour les familles qui luttent pour la scolarisation de leurs enfants et le Réseau éducation sans frontières (RESF) qui a accompagné l’affaire en justice. Cela fait suite à une série de jugements historiques prononcés par le tribunal administratif en octobre 2020 qui rappellent le droit à la scolarisation, et l’obligation des institutions responsables – communes et Rectorat – à…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

4 commentaires

  • Twinny

    La France c’est aussi la Guyane : on y parle et enseigne le français et en français. Il faut arrêter de vouloir sans cesse niveler vers le bas.
    En alignant des études, des chiffres il faut aussi les comprendre : à qui la faute si 71% n’ont pas le français pour langue maternelle ?
    Le maître mot dans ce territoire est toujours « adapter à la Guyane » ! A force, le niveau reste très bas. Ce n’est pas que la faute de ces jeunes, il y a aussi et surtout l’enseignant qui n’est pas toujours « adapté » à l’enseignement du niveau dont il a la responsabilité.

    Comment voulez-vous qu’avec un BTS de… Force de Ventes, on enseigne à la maternelle, 2 ans après en CM1 ou CM2 ; 5 à 6 ans plus tard, on se retrouve devant des collégiens ou des lycées à enseigner des matières sans lien avec son propre niveau d’études et sans que l’on soit retourné sur les bancs ni acquis un diplôme le justifiant ! Oui il y a des stages.

    Ce n’est pas pour rien qu’on entend parfois des parents en avoir après tel out tel enseignant de leur enfant : souvent dans ces cas là, c’est l’arbre qui cache la forêt. Hélas !

    Beaucoup de choses sont à revoir.

  • cabot

    Comment peux t’on justifier de scolariser un enfant de Remire sur Kourou? Étranger ou pas.
    On sait que la justice n’est pas la morale, cependant cette décision fait plaisir.
    Alors les incapables décideurs du rectorat faites preuve d’humanité pour ceux qui n’ont pas les moyens de vous poursuivre en justice en cas d’aberration de vos décisions. Combien de cas encore ?

  • KourouKourou

    Le décret 2020-811 du 29 juin 2020 précise les pièces qui peuvent être demandées aux personnes responsables d’un enfant de 3 à 16 ans à l’appui d’une demande d’inscription sur la liste des enfants de la commune soumis à l’obligation scolaire que le maire doit établir chaque année à la rentrée scolaire. Il ne traite en aucune façon des pièces qui peuvent être demandées par un EPLE (collège ou lycée) pour l’inscription d’un élève. Pour le 1er degré je ne sais pas.

  • Kita

    Quel délire que de devoir aller en justice pour le droit le plus élémentaire. Notre jeunesse mérite mieux que ce que lui offre cette académie. Scolariser tous les enfants dans de bonnes conditions devrait être une priorité pour tous les décideurs (Ministères, CTG, Rectorat, mairies…)!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ce que proposent les candidats de la 1ère circonscription

Alors que la première semaine de campagne électorale est achevée, Guyaweb a recensé les principales mesures défendues par les cinq candidats de la première circonscription à l'aune de leurs ...

Il y aura un 5ème juge d’instruction à la rentrée, une femme

Une délégation d'une petite dizaine de futurs magistrats métropolitains était dans les murs de la Cour d'appel ce vendredi. Parmi ceux-ci, une juge d'instruction supplémentaire. C'est une ...

Fête de la musique : l’association Nomade veut mettre le feu à la Poudrière

Six heures de concert, une quarantaine d'artistes, un lieu patrimonial... Pour l'édition 2024 de la Fête de la musique qui se déroule ce soir, l'association Nomade a vu les choses en grand et ...

David Rousselin avait gravi les échelons de l’armée, de mécano à adjudant, il encourt 3 ans de prison dont 18 mois ferme, il a été pris à Matoury avec 27 kg de cocaïne dans sa valise

Le 12 juin 2015, David Rousselin 42 ans s’apprête à s’envoler à bord d’un Airbus militaire au départ de l'aéroport de Matoury  à destination de Paris - Charles-de-Gaulle.  Mais 27 kilos...

Bruno Pépin a des ennuis : 30 000 euros d’amende requis par le parquet général contre l’intéressé pour détournement de fonds publics, atteinte à l’égalité des marchés, poursuite irrégulière de ses fonctions

Bruno Pépin a des ennuis. Il est né à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, le 15 octobre 1961. Il est prévenu d'avoir à Saint-Georges, chargé d'une mission de service public, en sa qualité de ...

Dans les coulisses des législatives

Pour garantir le bon déroulement du scrutin législatif et l'égalité entre les candidats, les services de l'Etat se mobilisent en mettant notamment sous pli les professions de foi et les bulletins ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube