Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Jean-Claude Simoneau, ex-collaborateur de cabinet, une nouvelle fois licencié par le Président de Région

Jean-Claude Simoneau, ex-collaborateur de cabinet, une nouvelle fois licencié par le Président de Région
Information Guyaweb !

Jean-Claude Simoneau est de nouveau, administrativement, un ex-collaborateur de cabinet du président de Région, Rodolphe Alexandre. Son arrêté de licenciement lui a été « notifié par huissier la semaine dernière » a confirmé ce jeudi à Guyaweb, le directeur général des services de la Région Hervé Tonnaire joint au téléphone. « Il ne fait plus partie aujourd’hui des effectifs de la Région » a indiqué M. Tonnaire Le motif du licenciement, à titre principal, est « la perte de confiance » selon le plus haut cadre de la collectivité régionale. Le directeur général des services ajoute que, selon lui, l’enquête administrative de ces derniers mois concernant…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

9 commentaires

  • je ris je ris tous nous connaissions cette plaie

  • klyd

    Il n’y a pas de modérateur sur ce site ??? On dépasse la liberté d’expression avec ces insultes….

  • Tu ne viens pas de dire une chose et son contraire ?

  • Il n’y a rien dans cette affaire contre M. Simoneau. La perte de confiance n’est pas une notion juridique. Mais quoi encore, un contrat devient caduque dès qu’un des cocontractants déclare qu’il n’a plus confiance dans l’autre ? Dès qu’un homme de paille « croit pouvoir imaginer qu’il aurait pu y avoir » du lobbying, tout en reconnaissant qu’il n’y en avait pas, le mise en cause doit se justifier ? Mais qu’est-ce que c’est cette salade régionale encore ? Vous êtes des bons à rien et mauvais en tout…

    « …activités privées susceptibles de porter préjudice à l’image de la Région »
    Les comiques ! Dites, les caciques de la Région, les Conflictuelles d’intérêt (orpailleuse, avocatte des miniers, expert en ès-lycée à démolir etc), vous n’avez pas honte de parler ainsi après la subvention Monlouis-Déva ? Avez-vous annulé l’attribution de cette fameuse somme ou l’avez-vous déjà versée en douce, car la « renonciation » provisoire de l’intéressée ne signifie rien ?

    Par contre, un juriste digne de ce nom pourrait et devrait sérieusement inquiéter la Région Guyane pour le mail en question.

  • Je n’ai pas de sympathie particulière pour M.Simmoneau et si la faute est avérée, qu’il soit sanctionné, dans le cas contraire, que la justice se prononce en sa faveur. Toutefois, j’estime que c’est l’hôpital qui se moque de la charité. Combien d’agents de la fonction publique, élus de tous bords, collaborateurs de cabinet ont-ils des intérêts privés en contradiction avec les intérêts publics qu’ils doivent préserver/défendre eu égard leurs fonctions?
    M.Le Préfet, vous avez un service de contrôle de légalité, avant que les contrats de tout ce beau monde soit validée (y a pas une histoire de deux mois ?), vous ne vérifiez pas le CV de ces personnes, s’ils sont ne sont pas en même temps gérants d’entreprises, responsables de tel « organisme », telle « structure » où le mélange des genres ne serait toléré? Lorsqu’on est collaborateur ou haut fonctionnaire, l’autorité qui recrute devrait exiger que ces personnes démissionnent de leur fonction « privée ». Après , on nous bassine avec des « affaires » (nous sommes plus fort que les grands partis de France!) de favoritisme, de conflits d’intérêt direct ou par personne interposée (familles, amis etc), cf prise illégale d’intérêts. Les politiques qui nous gouvernement sont-ils des amateurs et ont-ils zéro de QI en ignorant les risques pénaux encourus par certaines pratiques ? Quant aux agents: qu’ils soient fonctionnaires ou contractuels: formez-vous car nul n’est censé ignorer la loi. Une partie d’entre eux savent très bien quel genre de pratiques ils ont adoptent au mépris de la déontologie et des dispositions réglementaires existantes ! Faut citer tous les codes en vigueur (CGCT, code des marchés publics, du travail)? Zot pa ka ronté? Sur le cas particulier de « Roro »: il n’a aucune crédibilité du fait de l’affaire Montlouis Deva dans laquelle son entêtement était consternant, malgré le conflit d’intérêt caractérisé et le veto de la population (pétition de protestation). Mais une partie de la population s’est réveillé: ceux à qui il reste un minimum de bon sens, grâce à des médias courageux comme Guyaweb (merci à M. FF), Blada, la stratégie du lemming c’est fini! Tous ceux qui ont fauté: vous le paierez cher lors des élections de la Collectivité Unique! Préparez-vous à recevoir des coups qui seront mérités, le grand déballage/soap opera guyanais va commencer: tic tac le compte à rebours est lancé. Ce n’est que le début vu les grandes ambitions de certains de nos élus, qui pensent avant tout à leur carrière avant de penser aux intérêts de la « Cité ».

    • C’est clair ce n’est que le début…. Et de deux, un autre collaborateur éjecté du Cabinet, où est passé le Responsable de la Communication ?? Il est au « Paradis » !!! Pas mis dehors de la Région ça ferait trop après l’affaire Simoneau, juste transféré côté administratif « en douce » sans en informer le personnel régional … Décidément ce sont les habitudes de la maison, « Dallas » dans ce cabinet, pleurs, disputes, combats, menace de suicide, népotisme, favoritisme, mutation forcée … Préparez-vous à recevoir des coups car « JE » la Collectivité Unique.

  • Oups! « JE VEUX » ……

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube