vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Nadine Colin, surveillante pénitentiaire de Rémire, sanctionnée par un déplacement d’office à Fleury-Mérogis et militante PSG, atterrit à la police municipale de Matoury !

Nadine Colin, surveillante pénitentiaire de Rémire, sanctionnée par un déplacement d’office à Fleury-Mérogis et militante PSG, atterrit à la police municipale de Matoury !
Information Guyaweb !

Nadine Colin, la surveillante de prison qui faisait partie des agents pénitentiaires lourdement sanctionnés en avril dernier par son administration a finalement trouvé une collectivité guyanaise pour rebondir et éviter, en l’état, un déplacement d’office dans l’Hexagone. En effet, alors que cette sanction ministérielle devait lui valoir un déplacement transatlantique peu engageant jusqu’à la prison de Fleury-Mérogis, le maire (PSG) de Matoury, Gabriel Serville, l’a embauchée comme policière municipale. Ce qui a permis parallèlement à l’intéressée, militante elle-même… du PSG, d’obtenir son détachement de l’administration pénitentiaire. Explications Être militant politique, ça peut servir. Flash back : fin 2015, Nadine Colin, militante…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

12 commentaires

  • Mickael

    C’est vrai qu’un policier breton va rentrer très vite dans sa région d’origine.

    La justice est laxiste.
    Et quand elle ne l’est pas, il reste les copains !

  • Jmc

    Au final cette décision doit arranger tout le monde. L’intéressée , l’administration pénitentiaire et le maire de Matoury.
    Pour le sens moral, on peut toujours disserter mais sur le fond c’est une histoire de tambouille, ou de mangé cochon.

  • bijou@60

    Un fonctionnaire qu’il soit Etat-territorial -Hospitalier est prioritaire par détachement, démission-Mutation !
    Une sanction disciplinaire plus ou moins illicite via l’administration pénitentiaire qui cherche par tous les moyens discriminatoire à FERMER LA GUEULE de ce qui s’exprime est monnaie courante!
    Vivre et travailler en France pour certains, est la pire « sanction » où l’on vit le RACISME à outrance!
    L’intéressée ayant déjà vécue en France sait ce qu’elle a déjà vécu sinon elle ne serait pas revenue dans son pays d’accueil la Guyane où elle a fait tout son cursus scolaire!
    Deal ou pas : On sauve sa peau et celle de sa Famille ! N’importe qui, aurait fait pareil !
    L’intéressée nous sera plus utile en Guyane qu’en France!
    Alors, SVP cessons les polémiques, là où n’y en a pas!

  • Desijose

    Un fonctionnaire sous prétexte qu’il soit guyanais serait-il à l’abri de toutes sanctions ??? Il semblerait, vu les casseroles trainées par certains dans toutes les branches fonctionnaires de ce département
    Vu le caractère de la dame et maintenant son soutien par le maire de Matoury (même caractère angélique, il va de soi, et à l’abri de toutes polémiques…), elle va pouvoir dans quelques temps reprendre ses bonnes habitudes lorsque les choses seront un peu tombées dans l’oubli.
    Nous sommes quelques fonctionnaires ayant travailler en métropole et n’avons jamais eu à nous plaindre de comportements racistes ou discriminatoires. Maintenant il faudrait aussi que certains fonctionnaires caribéens cessent de penser qu’ils sont le centre du monde et que les autres vont se plier à leurs diktats , et arrêtent de se conduire en victimes éternelles du grand méchant état français. Pourquoi avoir choisi d’être fonctionnaire ?….il y a de multiples raisons il va sans dire…
    Restez dans notre bonne Guyane mais dans le privé, on verra si vous êtes contents de votre sort

  • SMOCK devrait cesser son apétit a vouloir détruire le maire Matoury et son prope parti PSG.
    jusqu’ou ira t’il dans son œuvre de destruction?
    Moi j’apprécie cette main tendue a une compatriote.
    bravo SERVILLE a sa ki gwiyanè

  • 97351

    tchapi pas d’amalgame ni de polémique stérile.dire ce que l’on pense est une chance que nous offre la démocratie. le 1er adjoint a agi en homme responsable. il dit ce que pense monsieur tout le monde dans un contexte où le chômage règne en maître. c’est ce qu’on reprochait autrefois aux partis politiques dominants, dont le PSG. faut tourner la page du favoritisme, de la politique des copains et des coquins, du « a nou mèm ké nou mèm ».

  • FF

    Pas de question sur ce dossier jeudi soir dans l’émission de Guyane 1ère qui recevait comme invité unique… Gabriel Serville.

  • le Jaguar

    Cet amalgame entre des fonctionnaires guyanais affectés en métropole qui veulent rentrer légitimement au pays et une fonctionnaire qui était revenu depuis longtemps dans le département et qui devait être muté à Paris consécutivement à une sanction disciplinaire est choquant et l’argument avancé pour son recrutement non pertinent. Les ficelles sont trop grosses et la manoeuvre politique évidente.

    • Amen.
      Et un élu de la république qui met en échec une sanction disciplinaire prononcée par une autorité administrative, on en parle ?

  • Francois Bes

    Bien dit Enneyac. Déjà que les sanctions de l’administration pénitentiaire (quand il s’agit des personnels) sont toujours très tardives et souvent relativement légères par rapport aux faits… (Je pense à Liancourt ou Villefranche-sur-Saône). Les autres surveillants sanctionnés ont-ils bénéficié de coups de main de ce genre? Ou ils n’avaient peut-être pas de relations influentes?

  • 12 décembre 2016

    Rejoindre la police municipale de Matoury, c’est cool, tout le monde en rêve : les horaires de travail sont à peu près ceux de la mairie (pas le soir et le week-end), je n’ai jamais vu de patrouille dans les quartiers (mais suis-je bête, je travaille aux mêmes horaires !). Bref, une fonctionnaire de plus qui ne sert à rien dans ma commune, payée avec mes impôts.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Le directeur de crise : «Devant vous il y a une équipe de la République»

Nommé directeur de crise et dépêché en urgence par le gouvernement, le préfet Patrice Latron,  arrivé mercredi en toute discrétion. reprend la main sur la gestion sanitaire du Covid-19. Il a ...

Affaire du jeune homme de Soula tué à Kourou : d’abord une altercation, l’auteur présumé du crime touché lui aussi par balle

L'affaire qui a abouti au meurtre présumé d'un jeune homme de 19 ans de Soula (Macouria), mardi, village Saramaca à Kourou, est moins simple que l'on aurait pu croire, en se fiant aux premières ...

La culture résiste au virus

Les arts vivants, le cinéma mais aussi la sculpture sont mis à mal par le confinement. Pourtant, les acteurs de la culture se montrent patients et espèrent retrouver très vite leurs habitudes ...

La Guyane en crise sanitaire : 23 décès à déplorer

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 23 morts et 5704 cas confirmés depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars et la propagation du coronavirus concerne l'ensemble du ...

Meurtre au village saramaca de Kourou : la victime était du quartier de Soula

Un jeune homme de 19 ans de Kourou était toujours en garde à vue ce mercredi soir au sein des locaux de la gendarmerie de la ville spatiale suite au meurtre par arme à feu d'un jeune homme du même...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube