Mardi 16 Avril

Publicité Guyaweb

Climat social extrême aux Antilles

Climat social extrême aux Antilles

Blocage de ronds-points, grèves, manifestations anti-masques, défilés politiques, affrontements urbains avec la police : en Guadeloupe et en Martinique le climat social est plus que tendu. La crise sanitaire a donné le coup d’envoi à une litanie de restrictions de liberté autant qu’à une série d’expressions de mécontentements qui couvaient depuis longtemps.  « C’est la réponse judiciaire à la manifestation du 27 février, un véritable calendrier de répression s’est mis en place ». D’un ton désabusé mais avec une vigueur combative, Alex Ursulet, avocat martiniquais inscrit au barreau de Paris, déplore l’attitude des forces de l’ordre et des autorités judiciaires envers les militants…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

7 commentaires

  • EL MATADOR

    Si les Antilles le réclament, la France n’a qu’à leur donner l’indépendance.
    À eux de régler comme ils veulent en totale autonomie, le chlore déconne, les masques, le Covid-19, les vaccins, les lois, les béquets, les aides, le rmi,… Etc…

    Au moins ça réglera une bonne fois en moins de 24h le problème de l’immigration illégale, les clandestins cesseront d’arriver… (ils risquent même de faire le chemin inverse)

  • GZ

    C’est tout, Matador ? Ca serait lâche…

  • EL MATADOR

    Je te vois venir avec des gros sabots GZ, mais les Antilles sont les Antilles, et la Guyane est la Guyane, et en Guyane peu de gens, mais vraiment très très très peu, seraient partisans de l’indépendance…

  • GZ

    ?
    Ce n’est pas le sujet. Je voulais juste te rappeler qu’il est assez lâche de leur proposer l’indépendance chlordéconée, tout en leur rejetant la charge de s’en sortir…
    Je te rappelle aussi que les responsables – et les bénéficiaires – de cet empoisonnement sont parfaitement identifiés et qu’ils ne seront jamais inquiétés, les « responsables » publics n’étant jamais coupables selon la formule consacrée.
    (Oui, c’est aussi une question de statut si tu veux…)

  • EL MATADOR

    Chlore déconne… Que je sache, ce ne sont pas des agriculteurs de métropole et encore moins de la Guyane qui ont utilisé cette cochonnerie pour polluer durablement les Antilles.
    C’est un problème lié au contexte et aux privilèges propres aux Antilles, ceux qui en sont responsables vivent bien aux Antilles sur des terres pollués par eux et pour eux.
    Il faudrait surtout qu’ils cessent d’exporter tous leurs produits empoisonnés, comme l’eau en bouteille vers la Guyane…

  • GZ

    Tu as raison, c’est juste ton angle de vue qui flanche.
    Si les agriculteurs des Antilles ont eu recours à ce produit jusqu’à 1993, c’est parce que les institutions censées de savoir et gérer à bon escient ont failli… Elles ont failli durablement, gravement, glissant sur l’habituelle connivence entre intérêts très particuliers et l’administration.
    Je te rappelle que la réglementation des pesticides est domaine de l’administration étatique, en l’occurrence du min. d’Agriculture qui a laissé ce poison. Le petit agriculteur est infiniment moins responsable dans son ignorance que les services étatiques dans leur incurie crasse. La seule faute des agriculteurs est d’avoir fait confiance.. au lieu de se cultiver.

    « le contexte et privilèges propres… » c’est justement dont les manifestants parlent…très précisément, cette organochlorée fut maintenue à la demande des gros producteurs Békés, et l’administration y a succombé. Et pourquoi pas, puisque jamais coupable ?

    Pour mesurer le niveau de la crasse, le bannissement des organochlorés date de 1968… (par la Hongrie), suivie par les US 5 ans plus tard. Le dernier est la France aux Antilles, en 1993…
    Remarque que les mêmes autorités n’ont rien à dire face à la banane « bio » de ces lieux (cf les liens que j’ai mis ya peu). Comme quoi yaka le prétendre…

    Ya des situations dont il n’y a pas de bonne sortie. En v’là une.

  • GZ

    Tiens, tu veux savoir quel était l’un des noms commerciaux du DDT ?

    MATADOR :-)))

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Gémina Joseph : au delà des vivats béats des supporters, que valent ses records sur 100 et 200 m ?

Gémina Joseph, 22 ans et demi, a réussi les minima olympiques sur 100 et 200 mètres samedi soir lors des Jeux de Guyane à Rémire Que valent ces temps ? Eléments de réponses avec Guyaweb....

Dilhan Will confirme : 4ème de la troisième étape des 6 jours du Crédit Agricole en Guadeloupe, 8ème au général

15 jours après sa bonne rentrée aux 5 jours du trophée Denis Manette, Dilhan Will s'est de nouveau illustré hier dimanche, en venant prendre la 4ème place de l'étape 3 des 6 jours du Crédit ...

La résolution portant sur la représentation des peuples autochtones adoptée dans la douleur par le Congrès des élus

30 voix pour, 27 contre et 5 abstentions. La résolution portant sur la représentation des peuples autochtones au sein de la future collectivité autonome dans le cadre du projet d'évolution ...

Dernier Congrès des élus pour finaliser le projet politique d’évolution statutaire

Le quatrième Congrès des élus, depuis la relance du projet d'autonomie de la Guyane en mars 2022, se tient ce samedi 13 avril. Outre l'adoption du procès-verbal du Congrès du 2 décembre 2023, ...

Une femme tue son compagnon en Guyane

Une affaire rare débute en Guyane. Une femme a tué son concubin. Elle est en détention provisoire. Fin mars dernier, Suze Lobato Reis tue son concubin. C'est une femme d'origine brésilienne de ...

Corruption à la préfecture : pas de Foin, ni de Fléchel, chef et agent du bureau des étrangers, l’appel se limite aux deux chefs d’entreprise Christine Paris et Bernard Guirand

Nous avons appris ce matin que Ronald Foin chef du bureau des étrangers à la préfecture et Marcel Fléchel agent au même bureau auront été les deux derniers désistements de l'affaire de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube