vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Baignade interdite dans le lac du Rorota

Baignade interdite dans le lac du Rorota

Cette interdiction est liée à des motifs sanitaires et de sécurité selon la CACL et la SGDE.

La Société Guyanaise Des Eaux (SGDE) et la Communauté d’Agglomération du Centre-Littoral (CACL) « rappellent à l’ensemble de la population que le lac du Rorota, comme toutes les ressources en eau potable du territoire, est interdit à la baignade pour des raisons sanitaires. Les contrevenants s’exposent à une contravention de classe 1 ».

La CACL et la SGDE précisent que « par ailleurs, ce sont des sites qui peuvent s’avérer dangereux. En cette période de forte pluie le niveau du lac est d’environ 11 mètres d’où un risque accru de noyade ».

SGDE et CACL vont prochainement « renforcer la communication sur site à destination des promeneurs » qui sont nombreux en cette période estivale et elles font appel « au civisme de chacun pour respecter les règles de bonne conduite sur ces sites d’intérêt public ».

Cette interdiction fait suite à une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montrant des personnes plongeant dans le lac du Rorota.

Il est bon de rappeler par ailleurs que la moitié des sites de baignades dont la qualité des eaux fait l’objet d’un contrôle mensuel est interdite à la baignade pour la saison 2018. En effet toutes les plages de l’île de Cayenne sont interdites à la baignade à l’exception de la plage Caristan à Rémire-Montjoly, haut lieu de pontes de tortues Luth.

Baignade dans le lac Rorota (Vidéo / Source Whatsapp

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

5 commentaires

  • Mickael

    J’ai comme l’impression que l’origine, supposée, des enfants change quelque chose…

  • EL MATADOR

    « des petits jeunes « METROS » qui vont se baigner là dedans…et « NOUS » c’est cette eau là qu’on boit… »
    On marque une nette différence entre le « NOUS » qui subissons les bétises et les petits jeunes « METROS » qui font des bêtises…
    Si la vidéo avait circulé en Metropole avec un commentaire du genre
    « des petits jeunes « ISRAELIENS » qui vont se baigner là dedans…et « NOUS » c’est cette eau là qu’on boit… »
    Là il y aurait eu un véritable tollé car de tels propos sont condamnables et répréhensibles à juste titre.
    Mais comme on est en Guyane et que c’est « Blang cont’ neg… » ça fait le buzz et on critique les petits garnements « metros », mais en aucun cas les propos choquants de celui qui a filmé…

  • elisa

    Franchement il m’inquiète celui qui filme, je me pose la question à savoir si ce monsieur n’est pas un voyeur ou tout simplement peut-être un pédophile. S’il s’inquiète tant de la qualité de l’eau qu’il aille du côté du fleuve kourou orpaillé par de bons gens du cru guyanais. A votre santé Monsieur, une petite rasade de mercure vous fera le plus grand bien, il n’y a pas que les amérindiens qui doivent trinquer!!!

  • gcaye

    Cette vidéo a été mise sur WhatsApp peut être le 09/07/2018, mais pourquoi est ce que j’ai vue cette vidéo en 2016. La mémoire photographique humaine existe.
    Il serais bien d’avoir des infos juste et non des choses qui servent en fonction des envies de certaines personnes qui font passer de mauvais messages.
    Cette vidéo est donc inadéquate avec l’article et son titre.

  • elisa

    gcaye il serait bon de faire passer l’info sur france guyane avec un lien car la personne qui a mis cette vidéo cherche à mettre la zizanie et à entretenir le sentiment nauséabond de relents de xénophobie.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Sinnamary : l’eau du robinet déclarée impropre

La commune de Sinnamary qui compte près de 3000 habitants au dernier relevé Insee, alerte sa population que l’eau du robinet est déclarée non potable par l'Agence Régionale de Santé (ARS), sui...

Yokiendy Siffrard, le théâtre dans la peau

A 28 ans, Yokiendy Siffrard est déjà un auteur et un acteur de théâtre confirmé. Sa dernière création CATA, FRACAS ET CAETERA, coup de cœur du public au festival de Macouria en juin dernier, ...

Le défi d’éliminer le paludisme

Eliminer le paludisme sur la commune de Saint-Georges de l'Oyapock, c'est la mission que se sont lancés des chercheurs de l'Institut Pasteur et des médecins du centre hospitalier Andrée Rosemon en ...

Absence à la barre de l’ex-commandant de la brigade de gendarmerie de Régina poursuivi pour corruption sur fond d’orpaillage illégal : report du procès au 10 janvier

Le ministère public a demandé en début d'après midi au Palais de justice de Cayenne à l'ouverture du procès, en l'absence de l'ancien chef de la brigade de gendarmerie de Régina, Patrick Melar...

Un procès singulier pour corruption, aide au séjour et complicité d’orpaillage illégal avec, parmi les quatre prévenus, l’ancien commandant de la brigade de gendarmerie de Régina qui ne sera pas à l’audience…

C'est une affaire singulière qu'est censé examiner jeudi après-midi le tribunal correctionnel de Cayenne : avec une enquête partie tambour battant avant de traîner considérablement en longueur p...

Présidentielle au Brésil : Bolsonaro domine, Haddad remonte

Les derniers sondages en vue du scrutin d’octobre confirment la nette avance du candidat d’extrême-droite Jair Bolsonaro et montrent une rapide progression du candidat de gauche Fernando Haddad. ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions