vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Qui sont les parrains guyanais ?

Qui sont les parrains guyanais ?

17 mars 2017. Date de clôture du recueil des parrainages transmis par voie postale au Conseil constitutionnel, l’institution chargée de veiller aux bonnes règles de la Ve République. Les candidats doivent collecter 500 parrainages pour se présenter à l’élection présidentielle, les 23 avril (1er tour) et 7 mai (2nd tour). C’est dans une totale transparence que les parrainages des élus sont rendus publics deux fois par semaine sur le site du Conseil Constitutionnel, le mardi et le vendredi, au fur et à mesure des réceptions. A seulement un jour de la clôture des parrainages fixée ce vendredi 17 mars à…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

9 commentaires

  • Enneyac

    Heureusement que la cooptation est encore efficace à l’égard des politiques imposant la pire représentation de cette classe.

  • skol973

    Nos pigeons auraient dû donner leurs parrainages à Oscar TEMARU comme l’a fait le Senateur – Maire Georges PATIENT car son pays se trouve dans la même situation que la notre. Je constate que tous ceux qui ont donné leurs parrainages à MACRON sont tous des opportunistes.

    • le Jaguar

      Au contraire, les élus guyanais sont logiques avec leurs électeurs puisque la Polynésie française est une collectivité d’outre-mer dotée d’une large autonomie depuis longtemps alors que les guyanais ont refusé le passage à l’article 74 de la constitution lors du référendum de 2009, ce qui n’aurait constitué pourtant qu’un embryon de début d’autonomie par rapport au statut actuel de la Guyane.

    • KLS

      Bonjour,
      La dernière mise à jour du 14 mars ne fait aucune mention du parrainage du sénateur-maire Georges Patient.
      Attendons de voir ce vendredi 17 mars, ultime actualisation.
      Cordialement,
      KLS

  • Frog

    Les parrains en Guyane ? ben il y a déjà Léon…( pourtant pas d’origine Sicilienne)

  • JCB

    la mise en examen de Fillon porte sur un supposé détournement de fonds publics, et non pas sur les emplois fictifs dénoncés par le Canard Enchaîné, et non repris par les juges

  • Joko

    Sans oublier le Chevalier de Saint George, Monsignore Othily, qui a tout appris à Roro :D

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Assises : «un outil pour gratter ce qu’on a à gratter»

Quelques jours à peine après le lancement des Etats Généraux en Guyane, les Assises leur emboîtent le pas. Le premier comité local d'orientation des Assises des Outre-mer s'est réuni ce jeudi a...

Vu de Paris : L’affaire du Ceregmia rebondit

La sulfureuse affaire du Ceregmia a connu un rebondissement cette semaine, à Paris. Le Conseil d'Etat examinait en audience publique le recours de trois anciens professeurs, écartés de leurs fonct...

Pillage au Super U de Soula pendant les barrages routiers : 5 jeunes Guyanais sous les verrous, l’un d’eux déjà impliqué dans le vol d’armes au commissariat de Cayenne

C'est un procès qui pose beaucoup de questions : tant en matière de citoyenneté à la dérive que sur l'absence d'Etat de droit dans certains quartiers de Guyane ou encore sur la question de l'amé...

Une note erronée de l’Elysée relative à la Guyane fait quelques vagues avant de subir un sérieux lifting

Plusieurs personnalités politiques guyanaises ont eu beau jeu de s'émouvoir mercredi du contenu d'une note de "conseils sanitaires" de l'Elysée relatifs à la Guyane, adressée le 12 octobre dernie...

La fin des homes indiens

La construction d'une cité scolaire à Saint-Georges de l'Oyapock comportant un internat devrait aboutir à la fermeture du dernier home indien de Guyane. Ce pensionnat tenu par des sœurs catholique...

Avant même la mort d’Hendy : les frasques de la société de transport de Dominique Mangal dans la région de Cacao

Si le transporteur Dominique Mangal est renvoyé en correctionnelle notamment pour «homicide involontaire  par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence» (v...

© 2017 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions