vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Législatives : l’équipe de Davy Rimane examinerait l’éventualité d’un recours en annulation

Législatives : l’équipe de Davy Rimane examinerait l’éventualité d’un recours en annulation

L’équipe de Davy Rimane doit se réunir ce samedi à Cayenne au Centre d’action sociale (Cas) EDF (pour la petite histoire, employeur étatique du candidat malheureux) pour étudier l’éventualité d’un recours en annulation du deuxième tour des élections législatives dans la seconde circonscription, a-t-on appris vendredi d’une source proche du dossier. Les moyens de l’éventuel recours ne sont pas encore connus mais, selon nos informations, l’équipe de Davy Rimane se poserait des questions autour des conditions du vote à Grand Santi et notamment en matière d’affrètement aérien. Les interrogations porteraient plus particulièrement sur l’éventuelle densité de l’acheminement des électeurs de la commune isolée du Maroni par cette…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • SMET

    Rimane: qu’il fasse un recours, et en cas d’annulation le score de toute la seconde circonscription risque bien d’etre le meme qu’il y a eu à grand santi…
    Les électeurs ne sont pas dupes, après l’affaire Moukin qui a fait un gros paquet de fric sur le mouvement social, plus personne ne soutiendra ceux qui ont organisé le maintien des barrages jusqu’à l’asphyxie…
    Un recours? Avec Moukin comme porte parole depuis sa cellule, chiche !

  • Joko

    L’UTG fidèle à lui-même, mauvais perdant. Ce qui compte, ce n’est pas l’avancée de la Guyane mais leur idéologie rétrograde et surtout semer le désordre. Encore un qui occupe un poste et ne l’use pas beaucoup…

  • Jo

    Il enmerde ses employeurs autant que possible mais ca l’empeche pas d’utiliser leurs locaux pour ses réunions politiques
    Ont vois la mentalité du gars

  • oceaneokio

    bonjour

    jusqu’où tout ceci va nous mener ?

  • le Jaguar

    Ce soir, nous saurons si l’examen de l’éventualité d’une hypothétique possibilité de recours à donné lieu à une décision. Le suspense est insoutenable.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Ateliers-débats sur le « manger local »

Dans le cadre des Assises de l'Outre-Mer, la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FDSEA) propose des ateliers-débats sur l’autosuffisance alimentaire et le "mange...

Aménagement de la RN1 : lancement de la concertation publique

Le projet d'aménagement de la RN1 entre Balata et la Carapa sera soumis à concertation publique du 19 février au 31 mars 2018. Selon la DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagemen...

La centrale hybride Prométhée en concertation publique «avant l’été»

La nouvelle centrale hybride dénommée «Prométhée» et devant remplacer la centrale thermique de Dégrad-des-Cannes d'ici 2023 fera l'objet d'une concertation publique: ainsi en a décidé le 10 ...

Mylène Mazia se retire de la législative partielle

La seule femme candidate à l'élection législative partielle de mars prochain se retire de la campagne en raison du décès de son frère intervenu ce mercredi. Mylène Mazia, enseignante, consei...

Un scénario défend 100 % d’énergies renouvelables en Outre-mer d’ici 2030

Le Syndicat des énergies renouvelables veut faire pression sur le gouvernement pour que l’autonomie énergétique des territoires ultra-marins devienne une réalité en 2030. Il dénonce aussi des ...

«Affaire Marie-Laure Phinéra-Horth» : la direction de l’hôpital de Cayenne botte en touche

Guyaweb a adressé par courriel trois questions mercredi, à la directrice de l'hôpital de Cayenne, Agnès Drouhin, sur ce qu'il convient désormais d'appeler l'affaire Marie-Laure Phinéra-Horth en ...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions