Lundi 24 Juin

Ce qu’il faut retenir des annonces présidentielles sur l’écologie

Ce qu’il faut retenir des annonces présidentielles sur l’écologie

Ce lundi 25 septembre, le chef de l’Etat a réuni à l’Élysée le Conseil de planification écologique avant de détailler à la presse les grands axes de cette politique qui répond, selon Emmanuel Macron, « à un triple défi : celui du dérèglement climatique et de ses conséquences, celui d’un effondrement de notre biodiversité et celui de fin de l’abondance, de la rareté de nos ressources ». 

Pour répondre à ces trois défis, Emmanuel Macron appose « la sobriété, l’innovation et le changement des comportements« . Déjà annoncés dimanche aux JT de France 2 et TF1, le président a rappelé lundi les objectifs de sortie du charbon en 2027 ou de production « sur le sol de France » d’un million de voitures électriques d’ici trois ans. Des mesures tournées vers l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique, de 55% à l’horizon 2030 par rapport aux niveaux de 1990. Ce qui implique qu’elles baissent de 5% par an, tous les ans, entre 2022 et 2030.

Le chef de l’Etat, souvent critiqué pour le manque d’ambition de la politique climatique, a défendu sa volonté de concilier « une ambition climatique avec plus de souveraineté, avec une stratégie industrielle et avec la création d’emplois ». Ces grands axes seront déclinés « les prochaines semaines » a assuré Emmanuel Macron lors de sa prise de parole. Une stratégie pour la protection de la biodiversité sera notamment présentée en octobre, et un plan sur l’adaptation est prévu pour décembre.

Avec la volonté d’encourager une industrie plus verte, les plans de décarbonation de 50 sites industriels prioritaires seront, eux, « signés fin octobre, début novembre ». Période pendant laquelle sera également lancé un débat public sur le déploiement de l’éolien en mer. Le dispositif de leasing à 100 euros par mois, cette offre de location de voitures électriques promise lors de sa campagne, sera « révélé » en novembre.

En parallèle, le chef de l’Etat veut s’inspirer du modèle des Conférences des parties (COP), qui réunissent des acteurs du monde entier tous les ans, pour le décliner en France au niveau local. Dès octobre, une Conférence des parties sera organisée « dans chaque région », a annoncé Emmanuel Macron.

Enfin, le chef de l’Etat a fixé l’objectif de produire en France « un million de pompes à chaleur » d’ici à la fin de son quinquennat en 2027 afin de tripler le rythme de fabrication actuel. Décrit comme « formidable levier de substitution, beaucoup moins consommateur et émetteur » qu’un mode de chauffage classique, la multiplication des systèmes de pompes à chaleur nécessite « de former en parallèle 30 000 installateurs », a déclaré le président de la République.

Photo : Emmanuel Macron lors de la conclusion du Conseil de planification écologique, diffusée sur les réseaux sociaux de l’Élysée © Twitter Élysée

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

À lire également :

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube