vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Une famille de demandeurs d’asile avec deux enfants, expulsée de la Pointe Buzaré lundi, obtient un relogement ce jeudi

Une famille de demandeurs d’asile avec deux enfants, expulsée de la Pointe Buzaré lundi, obtient un relogement ce jeudi

Une famille avec deux enfants faisant partie des 40 expulsés, lundi, du campement de la Pointe Buzaré à Cayenne, a bénéficié ce jeudi d’une solution de relogement par La Croix Rouge qui gère ce dispositif pour demandeurs d’asile, a-t-on appris de sources concordantes. Pour d’autres évacués, l’absence de solution en matière d’hébergement demeure, selon l’association Médecins du Monde. Explications. Parmi la quarantaine de personnes de nationalité étrangère expulsées lundi de la Pointe Buzaré de Cayenne, «des ressortissants syriens, yéménites et cubains» selon l’ONG Médecins du Monde, une famille comprenant, «deux enfants et leurs deux parents», a trouvé «une solution d’hébergement…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • EL MATADOR

    Au travers toute cette histoire, on peut quand même s’interroger sur le parcours qui part de Syrie, et transite par la Guyane dans l’espoir de finir en métropole.

    Y aurait il des réseaux organisés de passeurs ?

    Une certitude ça permet à divers associations d’avoir une raison d’être et de demander des subventions.

    Tout le monde y gagne ? Certains oui : les traficants exploitant la misère humaine, les salariés des associations, les marchands de sommeil.

    Mais qu’en est il des migrants déracinés qui finissent dans des trous à rats, et de la population dégoutée qui peine à trouver un logement et voit d’un mauvais œil l’attribution de logements gratuits ?

  • bilo

    Bordel Matador comment peux tu mettre sur le meme plan les marchands de sommeil, les passeurs et les « salaries » tres souvent des benevoles qui comme des vampires se repaissent du sang des miserables. Tu insulte des gens sans meme t etre penche sur le sujet un instant. Je ne t eclairerais pas sur la realite de la situation pour ne pas instruire un cretin.
    Un benevole.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Deux soignants de Guyane infectés une seconde fois par le Covid-19, possiblement par le variant préoccupant brésilien de Manaus selon les autorités…

Des investigations sont en cours autour des cas de deux soignants de Guyane, tous deux infectés par le Covid-19 en début d'année et de nouveau positifs ces derniers jours. Infectés ces derniers...

La plainte des deux policiers à l’encontre d’Albert Tarcy pour «violences» va également être classée sans suite par le parquet

Le 31 mars dernier, par communiqué, le procureur de la République de Cayenne Samuel Finielz révélait que la plainte d'Albert Tarcy pour «violences avec arme par destination par personne ...

Covid-19 : taux d’incidence préoccupants à 230 sur l’île de Cayenne (en augmentation de plus de 54% en une semaine) et à 196 sur le secteur des Savanes où il a plus que doublé !

Les taux d'incidence ont augmenté de plus de 54% sur l'île de Cayenne (Rémire, Matoury, Cayenne) la semaine dernière par rapport à la semaine précédente et de plus de 100% sur le secteur des ...

Un sketch au pont d’Iracoubo…

Olivier Goudet, le leader -à l'occasion vociférant- de l'association Trop Violans et Yvane Goua, pasionaria de l'association qui se dit désormais «embauchée» par celle-ci, ont été bloqués ...

Un policier «sérieusement blessé» par un objet contondant à Cayenne, 4 personnes en garde à vue ce matin

Quatre personnes étaient en garde à vue ce samedi matin selon le parquet après la «blessure sérieuse» infligée à un policier à l'aide d'un objet contondant hier vendredi en fin d'après-midi ...

«Mis en examen pour viols et agressions sexuelles», le père Patrice François plaide, selon son avocat, «la relation consentie sur plusieurs années», avec une personne mineure, âgée d’un peu plus de 15 ans au départ

C'est un tsunami médiatique pour ne pas écrire un tsunami tout court qui frappe l'Eglise catholique de Guyane ces derniers jours. Et ce n'est certainement pas terminé. Le journal national La ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube