Dimanche 19 Mai

CEOG/Prospérité : l’enjeu environnemental, l’autre versant du dossier

CEOG/Prospérité : l’enjeu environnemental, l’autre versant du dossier

Alors que la contestation autour de l’emplacement de la Centrale électrique de l’Ouest guyanais (CEOG) ne faiblit pas, le combat pour le déplacement de l’usine se joue aussi sur le terrain du droit. Dans le viseur des militants, la présence d’une trentaine d’espèces protégées sur le site de la centrale sans que l’État ait jugé nécessaire de demander une dérogation à l’industriel et des faits supposés de pollution dans les cours d’eau aux abords du site. Plusieurs procédures judiciaires sont en cours. Les deux audiences prévues mardi 9 mai au tribunal du Larivot, au cours desquelles quatre personnes opposées à…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

2 commentaires

  • Remi973

    Pendant ce temps, le projet du Larivot se poursuit…

  • Toussaint

    La première espèce menacée par cette centrale, c’est l’espèce humaine, celle que représentent les habitants de Prospérité, puisqu’une installation de cette taille et de cette production doit se trouver à plus de 3 kilomètres des habitations. On est loin du compte.
    Ensuite, si on comprend bien une telle interdiction, on va avoir le culot de nous dire que cela n’affectera en rien la faune de l’endroit ?
    Mais ces gens nous prennent pour des demeurés.
    Quant à l’Etat, on sait le cas qu’il a toujours fait de la protection de la faune, de la forêt et du respect des droits des peuples autochtones.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Open bar à Degrad-des-Cannes : pas de scanner pour conteneurs avant 2025 a dit le préfet Poussier

Les trafiquants ne vont pas attendre, au plus tôt 2025, que le scanner à conteneurs soit enfin installé à Degrad des Cannes Ils utilisent déjà ce petit port tranquille pour écouler de la ...

Quatre morts en Nouvelle-Calédonie, l’état d’urgence décrété par le gouvernement

Alors que l'archipel est sous tension depuis plusieurs jours dans le contexte de l'adoption d'une réforme constitutionnelle portant sur l'élargissement du corps électoral du Caillou, le bilan ...

Le procureur Le Clair nommé comme magistrat de liaison en Italie et à Malte

Le procureur Yves Le Clair quitte la Guyane. Il est nommé en Italie et à Malte « comme magistrat de liaison » confie une source bien informée. Il a 57 ans. Sur son affectation au Vatican...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube