Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Auplata : l’usine de cyanuration jugée illégale

Auplata : l’usine de cyanuration jugée illégale

Coup dur pour la compagnie minière Auplata et son usine de cyanuration du site de Dieu Merci sur la commune de Saint-Élie. Le tribunal administratif de la Guyane, saisi par les associations environnementales Guyane Nature Environnement (GNE) et France Nature Environnement (FNE), a jugé l’arrêté préfectoral autorisant le fonctionnement de l’usine « caduc ». L’unité de cyanuration entrée en fonction en mars 2020 n’a donc plus d’existence légale et va devoir fermer. Auplata a demandé la suspension de la cotation de ses actions à la Bourse de Paris. En août 2020, FNE et GNE avaient saisi le juge administratif lui demandant d’annuler…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

7 commentaires

  • Visiteur.

    Bonjour,

    merci pour cette information. Un coup dur pour les employés de l’usine. Mais très certainement une ou des catastrophes écologiques évitées. Il va être intéressant de voir comment les digues des bassins de rétention vont être entretenues et quel suivi des boues sera fait…

  • moibeni

    Encore des emplois directs et indirects sacrifiés par les deux protagonistes
    Une sas qui ne respecte pas ses engagements et les assos jusqu’au boutiste qui n’ont aucune vision économique ni du reste réellement ecolo : les membres sont bien installés dans leur petit confort et pour la plupart aux frais du contribuable !

  • FhKou

    Merci pour ces informations. Merci aux associations écolos qui font du bon travail. À l’humain de comprendre qu’il ne peut se répandre sans perturber gravement l’écosystème. Le social et les problèmes de fin de mois sont mineurs devant l’extinction dans laquelle nous sommes et que beaucoup ne voient pas encore.
    Soyons vigilants à la réhabilitation du site!

  • EL MATADOR

    Une petite usine Française logée au fin fonds de la forêt, une toute petite unité contrôlée, beaucoup de débats pour pas grand chose.
    Pendant ce temps, on oublie les autres petites mains qui déversent du mercure un peu partout, les millions de masques qui vont polluer durablement les océans, et les vues de la russie sur l’or de notre territoire.
    A force de vouloir trop en faire par pure idéologie, on oublie de préserver l’essentiel.

  • Bello973

    C’est pas un débat, c’est un jugement. Et la « petite usine française » ça devait juste être la vitrine et le gallop d’essai du process d’extraction industrielle par cyanuration, qui essaye coûte de se développer en Guyane (Montagne d’Or, Espérance). Et patatras, incapables de respecter les règles. Une telle négligence, la crédibilité de ce genre d’industrie, en prend un sacré coup… FF, y’a moyen de récupérer la liste des non-conformités notifiées par la préf, que l’on s’instruise sur l’étendue de l’amateurisme, ou même pire, auquel on a affaire? Car ne pas permettre à des incompétents, ou même pire, de démarrer une industrie dangereuse pour l’environnement, c’est bien cela l’essentiel, non?

  • benoit

    Pffff.. Si non-conformite, si danger imminent, okiiii no problemo.
    Mais stoppe car delais de mise en route depasses… 🤔 mouaais,
    Ca devait etre un juge qui a du perdre une grosse affaire par prescritpion et qui ne s en est jamais remis 🤣🤣🤣

  • cabot

    Bien que plus cher en terme de coût pourquoi tout arrêter en l’état alors que l’extraction de l’or pourrait se réaliser avec la fécule de maïs. La solution me semble là.
    https://www.47carat.com/extraction-dor-une-nouvelle-methode-non-toxique/

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube