Mardi 21 Mai

Lourdes peines contre les émeutiers de Brasilia

Lourdes peines contre les émeutiers de Brasilia

Trois participants au saccage des sièges des institutions fédérales à Brasilia en janvier dernier par des partisans de l’ancien président Jair Bolsonaro suite à sa défaite à l’élection présidentielle ont été condamnés ce jeudi 14 septembre à quatorze et dix-sept années de prison.

Ces trois personnes ont été reconnues coupable d’association criminelle, de dégradation de biens publics et de tentative de coup d’Etat pour leur participation à la vandalisation des institutions de la capitale brésilienne, survenue le 8 janvier en lien avec la contestation des résultats de l’élection présidentielle d’octobre 2022 qui avait vu la défaite de Jair Bolsonaro face à Luiz Inácio Lula da Silva.

Une sentence historique et particulièrement lourde pour ces premiers putschistes bolsonaristes condamnés. Mais le processus judiciaire est loin d’être achevé. Pas moins de 2 151 personnes ont été arrêtées à l’issue des émeutes de Brasilia, dont 1 345 ont été mises en examen et attendent l’ouverture de leur procès. 117 d’entre elles se trouvent en détention provisoire.

En parallèle, l’enquête se rapproche aussi et surtout de celui qui fait figure d’inspirateur de cette tentative de coup d’Etat : l’ancien président Jair Bolsonaro, qui était réfugié en Floride (Etats-Unis) lors du saccage des institutions par ses partisans.

Condamné en juin à huit années d’inéligibilité par la justice électorale pour « abus de pouvoir » et « usage indu des moyens de communication » pour un discours incendiaire contre le système d’urnes électroniques, Jair Bolsonaro est au coeur des investigations sur les émeutes du 8 janvier.

L’ancien président peut sentir le souffle des juges sur son cou, d’autant que son camp se fissure. Début septembre, son ancien aide de camp, le lieutenant-colonel Mauro Cid, un proche parmi les proches incarcéré depuis quatre mois, a accepté une remise de peine en échange de sa collaboration avec la justice, renseigne l’AFP. Son témoignage, potentiellement explosif, pourrait sonner le glas de l’ancien dirigeant d’extrême droite.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

À lire également :

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube