vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Un tribunal correctionnel à juge unique le 12 septembre pour Olivier Goudet poursuivi pour «violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique» et «rébellion»

Un tribunal correctionnel à juge unique le 12 septembre pour Olivier Goudet poursuivi pour «violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique» et «rébellion»
Enquête et révélations

L’audience à laquelle Olivier Goudet est appelé à comparaître revêt une singularité. C’est l’heure et la date de l’audience qui nous auront mis la puce à l’oreille : jeudi 12 septembre à 8 heures au sein du nouveau bâtiment loué par la justice, secteur du Larivot à Matoury. Il s’agit du créneau horaire du jeudi matin traditionnellement réservé aux audiences à juge unique au tribunal de grande instance (TGI). Dès lors, en effet, Olivier Goudet comparaîtra jeudi 12 non pas devant un tribunal collégial (une formation de trois juges) mais devant un tribunal correctionnel à juge unique. Le procureur, sollicité…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

5 commentaires

  • Mickael
    05 septembre 2019

    Où on à l’impression que l’on cherche à mettre l’Etat , la CTG, la police nationale, en faute pour aller ensuite se plaindre.

    Il y a une question auquel personne ne répond : Comment tous ces gens-là sur tous les fronts font pour manger ? Qui paye leurs factures et leurs déplacements ?

  • elisa
    05 septembre 2019

    Ce que je note c’est que la réunion des concernées n’a pas eu lieu!! Elles auraient dû faire appel à un syndicat plutôt qu’à une organisation destructrice sous couvert d’association.

    Leur ADN c’est la provocation et ensuite elles disent être des victimes. Classique ça se termine en « eau de boudin »!!!! Les manipulateurs savent ce qu’ils font, on les a vus agir sur les barrages. Une petite pichenette et ils sont au sol pour faire croire qu’ils ont été attaqués. Ils devraient faire du cinéma et encore c’est pas gagné car ce sont de mauvais acteurs.

  • La Sobriete Heureuse
    07 septembre 2019

    @ Michael : Impressionnant l’attitude de certains qui s’indignent que des citoyens œuvrent bénévolement corps & âmes pour l’intérêt général, allant même jusqu’à mettre en doute leur honnêteté, alors qu’ils trouvent rien à redire que des bons-à-riens de politiciens ou fonctionnaires ne font pas le travail pour lequel ils sont grassement payés ?

    Pour vous poser de telles questions, c’est que vous vous êtes jamais engagé dans votre vie, dans une lutte citoyenne et bénévole, car quand on est opiniâtre et déterminé pour une cause que l’on juge juste, on trouve les moyens d’exercer son droit de rébellion.

  • DanHo
    10 septembre 2019

    Plutôt que de faire des blocages qui ne font qu’ augmenter au final le coût des denrées ne faudrait il pas mieux boycotter certains produits bien trop chers ici comme le simple PQ ou l’essuie tout. Ou même simplement les produits de marque, bien souvent de moins bonne qualité que les produits Eco de l’enseigne. Le consommateur devrait savoir que c’est lui et lui seul qui détient les clefs dans une société de consommation. En régulant lui lui-même sa consommation. Et en ne pensant pas qu’à manger (bien trop) au bénéfice de sa santé.

  • KouK
    10 septembre 2019

    Goudet et ses dix potes qui braillent
    Il n’y a que ça qui se passe en Guyane ? Une vague gueguerre entre les néo-colons et les néo-cons qui ne représentent qu’eux mêmes ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

« Sept idées reçues sur les langues d’outre-mer »

Le journaliste de L’Express Michel Feltin-Palas estime que ces "cousines" des langues minoritaires de l’Hexagone sont encore plus mal connues. « Outre-mer, on parle partout le créole », « ...

A Camopi, des problèmes avec la liste électorale

Laurent Yawalou qui mène la liste s'opposant au maire sortant Joseph Chanel souligne les difficultés rencontrées avec la liste électorale à Camopi. Une commune guyanaise de plus dans laquelle des...

A Apatou, climat tendu à trois semaines des élections

L’un des trois candidats officiellement déclarés à Apatou a été - temporairement - radié des listes électorales. Cette affaire alimente les critiques sur l’opacité qui entoure la gestion ...

Episode de pollution atmosphérique

Le seuil d'information et de recommandation (SIR) est dépassé ce dimanche indique Atmo Guyane. "Aujourd’hui 23/02/2020, les concentrations mesurées sont élevées (à 11 :00 : 58,9µg/m3 pour ...

Les quartiers populaires de Matoury, enjeux des Municipales

Matoury, une ville aux quartiers disparates et éclatés dans l'espace, depuis Stoupan et le quartier des Anglais au Larivot en passant par le bourg, Cogneau-Lamirande, Balata et Zénith. Une ville ...

Sibeth NDiaye et Cédric O montrent un soutien numérique aux candidats LREM de Guyane

Relatons d'abord avec discipline, les raisons officielles de cette visite annoncée à la dernière minute mercredi 19 février en soirée aux médias et dévoilées dans un communiqué (1) : «Rendre...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube