vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Un militaire français soupçonné d’homicide volontaire à l’encontre d’un orpailleur brésilien

Un militaire français soupçonné d’homicide volontaire à l’encontre d’un orpailleur brésilien

Un militaire français de l’armée de terre est actuellement en garde à vue à Cayenne. Il est soupçonné d’homicide volontaire au cours d’une opération Harpie sur Camopi. «Il s’agit d’un militaire français des forces armées de Guyane », a précisé mardi le procureur de la République Samuel Finielz, joint par Guyaweb « Le parquet de CAYENNE a été informé dans la nuit du 22 au 23 septembre 2019 d’éléments laissant à penser qu’un militaire des forces armées de Guyane aurait fait usage de son arme à feu au cours d’une opération de lutte contre l’orpaillage illégal menée sur le territoire de la…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

10 commentaires

  • raf973
    24 septembre 2019

    Soutien au militaire.
    Si au lieu de s’adonner à de l’orpaillage illégal sur un territoire étranger il était resté chez lui dans son beau pays, il serait toujours vivant. J’espère que le militaire ne sera pas trop inquiété. Il a quand même apporté sa contribution à la préservation de la foret. Si les brésiliens ne comprennent pas alors tan pis pour eux. Compassion 0.

  • simplet
    24 septembre 2019

    Bientôt les orpailleurs clandestins vont demander la protection de la gendarmerie nationale, mais lorsque des militaires sont tués dans l’exercice de leur fonction, on constate, on déplore et l’on classe.
    Quelle époque !!!!!
    Entre les mules et les orpailleurs clandestins,la délinquance, quelle belle image de la Guyane nous avons.

  • moibeni
    24 septembre 2019

    très curieux. Décédé en France autopsié au Brésil. Militaire en opération de maintien de l’ordre et seulement en garde à vue mais déjà dans la presse « homicide volontaire ». Avec FG qui en rajoute une couche en parlant de trois morts !
    Qui dirige la manip ?
    Steve noyé dans la Loire, pas de garde à vue ! Allez comprendre.

  • Francois
    24 septembre 2019

    attention au respect de nos militaires – pas de conclusion hative avant une enquète sereine.

  • 24 septembre 2019

    Il ne faut pas exagérer Simplet. Il y a des réponses pénales. Suite à la mort de 2 militaires abattus en juin 2012 à Dorlin plusieurs personnes ont été renvoyées aux assises avec des peines lourdes à la clef notamment la perpétuité. Par ailleurs, garde à vue pour « homicide volontaire » cela signifie qu’aux yeux du procureur de la République, à ce stade, il y a des soupçons d’homicide volontaire.

  • EL MATADOR
    24 septembre 2019

    si ça s’était passé de l’autre coté de la frontière, il n’y aurait même plus eu de témoins en vie pour accuser les militaires…

  • le Jaguar
    24 septembre 2019

    Qu’est ce vous préconisez le Matador ? qu’on flingue les témoins et qu’on leur coupe les oreilles et la queue ?

  • FF
    24 septembre 2019

    Encadré ajouté sous l’article ce mardi soir sur la notion de garde à vue.

  • Jmc
    25 septembre 2019

    C’est vrai qu’il est choquant d’apprendre qu’un militaire des FAG est mis en garde à vue pour soupçon d’homicide volontaire.
    Cependant à ce stade, il n’est pas précisé dans quel cadre ? Est ce lors d’une opération ou lors de tout autre événement ?
    N’est ce pas comme on dit pour les besoins de l’enquête pour démontrer aussi au Bresil la qualité de notre État de droit en comparaison de leurs pratiques plutôt contestables en ce qui concerne les procédures de justice.
    Alors à mon sens, avant de juger, il faut attendre le résultat final des circonstances en espérant que celle ci soit publiée.

  • le Jaguar
    25 septembre 2019

    Non la mesure de garde à vue n’est pas choquante, elle est même tout à fait normale dès lors que les premières constatations permettent de douter de l’existence des conditions de la légitime défense. Comme indiqué plus haut, la garde à vue est une mesure de contrainte légale permettant aux enquêteurs de maintenir à leur disposition l’auteur présumé d’un crime ou d’un délit sans qu’il soit présumé à ce stade que l’intéressé sera poursuivi pénalement. Le conducteur d’un véhicule impliqué dans un accident mortel de la circulation est par exemple systématiquement placé en garde à vue le temps de faire la lumière sur les circonstances de cet accident, quand bien même sa responsabilité serait au final écartée.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Affaire «Gilbert», un sexagénaire de Balata atteint du Covid et évacué en Guadeloupe : le directeur de l’hôpital de Cayenne rédige une lettre d’excuses pour la famille laissée sans nouvelles

Une famille de Balata à Matoury se dit toujours sans nouvelles véritables d'un proche, atteint du Covid-19, hospitalisé depuis 4 semaines et évacué, dans l'intervalle, en Guadeloupe. Lundi 6 ...

Le gouvernement Castex en Guyane, en pleine crise sanitaire, économique et sociale

Cette visite ministérielle express de 8h, dimanche 12 juillet - pour laquelle Guyaweb a été soigneusement mis à l'écart (1) - est sans nul doute un des tournants de la longue crise sanitaire du ...

Covid-19 : le nombre de tests a baissé de 24% ces 7 derniers jours, passant de 5787 tests à 4401, des citoyens de Guyane rechigneraient à se faire dépister, optant pour le remède créole !

Du samedi 28 juin au vendredi 4 juillet, un nombre record de tests PCR avait été réalisé en Guyane : 5787. Sur les sept derniers jours, soit du samedi 5 au vendredi 10 juillet, le nombre de ...

Le directeur de crise : «Devant vous il y a une équipe de la République»

Nommé directeur de crise et dépêché en urgence par le gouvernement, le préfet Patrice Latron,  arrivé mercredi en toute discrétion. reprend la main sur la gestion sanitaire du Covid-19. Il a ...

La Guyane en crise sanitaire : 26 décès à déplorer

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 26 morts et 5949 cas confirmés depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars et la propagation du coronavirus concerne l'ensemble du ...

Affaire du jeune homme de Soula tué à Kourou : d’abord une altercation, l’auteur présumé du crime touché lui aussi par balle

L'affaire qui a abouti au meurtre présumé d'un jeune homme de 19 ans de Soula (Macouria), mardi, village Saramaca à Kourou, est moins simple que l'on aurait pu croire, en se fiant aux premières ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube