Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Taux d’occupation supérieur à 205 % : la maison d’arrêt de Rémire pas loin de l’asphyxie

Taux d’occupation supérieur à 205 % : la maison d’arrêt de Rémire pas loin de l’asphyxie

Déjà dénoncé en juin dernier par le syndicat UFAP-UNSA pénitentiaire et par l’Observatoire international des prisons (OIP), le taux d’engorgement de la maison d’arrêt de Rémire-Montjoly n’en finit pas de grimper. Il était de 164% en mai dernier, il dépasse les 205% au 1er novembre : 603 personne s’y entassaient à cette date dans un bâtiment prévu pour 293. Une source au sein de l’administration pénitentiaire avance une politique judiciaire favorisant la mise en détention provisoire sous la houlette du procureur Eric Vaillant depuis son arrivée fin 2015 en Guyane. Une allégation non confirmée par les chiffres du ministère de la…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Au Brésil et dans les pays environnants, l’alternative à l’incarcération, c’est « une balle ».
    « Plus on construit, plus on remplit », voilà une remarque pleine de bon sens de la part de notre ex-ministre. J’imagine le tollé devant le gaspillage pour une prison nouvellement construite qui resterait vide. Bref, faisons des économies, supprimons les tribunaux, les juges, le ministère de la justice. Et attendons sagement derrière nos barreaux que les bandits rentrent dans leurs pays respectifs, s’entretuent ou s’assagissent d’eux-mêmes.

  • le Jaguar

    La décision de placement en détention provisoire relève en dernier ressort du juge des libertés et de la détention donc l’argument cité au début de l’article n’est pas très pertinent et d’autre part quand on voit le nombre de délinquants qui commettent des braquages ou des agressions à répétition, les placer en détention provisoire avant leur procès est un principe de précaution indispensable puisque certains continuent leurs méfaits pendant leur contrôle judiciaire lorsqu’ils en font l’objet.

  • FF

    Evidemment, en dernier ressort le JLD tranche, la source faisait état de « réquisitions » du parquet. Il faudrait voir quel est le pourcentage de décisions contraires du JLD en Guyane suite à des réquisitions du parquet souhaitant une incarcération. Nous attendons les chiffres…

  • Jmc

    Les prisons asphyxiées mais aussi, la justice, l’école, les hôpitaux. Des pans entiers qui s’écroulent, qui ne fonctionnent qu’avec des bouts de chandelles ou des arguties.
    C’est quand le sursaut ou n’est il pas déjà trop tard ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube