vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Réserve sanitaire mobilisée au profit de la Guyane pour aider à faire face à la vague des bébés carnaval et particulièrement à la prise en charge des prématurés, selon l’ARS

Réserve sanitaire mobilisée au profit de la Guyane pour aider à faire face à la vague des bébés carnaval et particulièrement à la prise en charge des prématurés, selon l’ARS

Un arrêté de mobilisation de la réserve sanitaire au profit des hôpitaux de Cayenne et Saint-Laurent du Maroni, a paru au Journal officiel de la République Française (JORF) ce vendredi 1er novembre. Selon la directrice générale de l’ARS (Agence régionale de santé) en Guyane, Clara De Bort, contactée par l’auteur de ces lignes, «la période d’octobre novembre est régulièrement marquée en Guyane par des tensions en réanimation néonatale». Des «tensions» que la directrice explique par le nombre important de «naissances», particulièrement de «prématurés (…) 7 mois après l’issue du carnaval». Explications. Publié au Journal Officiel ce vendredi 1er novembre, l’arrêté…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Et bientôt réserve militaire en renfort contre l’orpillage ?

  • bijou@60

    Une réserve ponctuelle d’IDES spécialisés sur 15 jours , n’n’empêchent pas le Débordement des naissances prématurées ou pas et ne va pas s’s’arrêter…
    Le personnel SOIGNANT Travaille dans des conditions de prises en charge d’urgence en effectif reduit et de manque de berceaux specialisés.
    La venue d’IDES sur 15 jours est une utopie dans le quotidien du 24/24
    4 mois sur place de cette réservé sanitaire aurait été l’l’idéal d’une réelle collaboration avec les équipes
    Faire pour faire et dire que l’on fait, prouve le manque d’analyse des situations de soins par le manque d’effectif en continue pour assurer les Urgences et soins des nourrissons.

  • FF

    Remarque intéressante, je songeais à poser cette question à la directrice de l’ARS en relisant l’arrêté. « Pourquoi 15 jours ? ». A suivre…

  • FF

    Bijou@60 : l’article a été complété d’un encadré sur ce point ce week-end.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Le directeur de crise : «Devant vous il y a une équipe de la République»

Nommé directeur de crise et dépêché en urgence par le gouvernement, le préfet Patrice Latron,  arrivé mercredi en toute discrétion. reprend la main sur la gestion sanitaire du Covid-19. Il a ...

Affaire du jeune homme de Soula tué à Kourou : d’abord une altercation, l’auteur présumé du crime touché lui aussi par balle

L'affaire qui a abouti au meurtre présumé d'un jeune homme de 19 ans de Soula (Macouria), mardi, village Saramaca à Kourou, est moins simple que l'on aurait pu croire, en se fiant aux premières ...

La culture résiste au virus

Les arts vivants, le cinéma mais aussi la sculpture sont mis à mal par le confinement. Pourtant, les acteurs de la culture se montrent patients et espèrent retrouver très vite leurs habitudes ...

La Guyane en crise sanitaire : 23 décès à déplorer

Le bilan de la pandémie de Covid-19 est de 23 morts et 5704 cas confirmés depuis la détection des premiers cas en Guyane le 4 mars et la propagation du coronavirus concerne l'ensemble du ...

Meurtre au village saramaca de Kourou : la victime était du quartier de Soula

Un jeune homme de 19 ans de Kourou était toujours en garde à vue ce mercredi soir au sein des locaux de la gendarmerie de la ville spatiale suite au meurtre par arme à feu d'un jeune homme du même...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube