vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Réserve sanitaire mobilisée au profit de la Guyane pour aider à faire face à la vague des bébés carnaval et particulièrement à la prise en charge des prématurés, selon l’ARS

Réserve sanitaire mobilisée au profit de la Guyane pour aider à faire face à la vague des bébés carnaval et particulièrement à la prise en charge des prématurés, selon l’ARS

Un arrêté de mobilisation de la réserve sanitaire au profit des hôpitaux de Cayenne et Saint-Laurent du Maroni, a paru au Journal officiel de la République Française (JORF) ce vendredi 1er novembre. Selon la directrice générale de l’ARS (Agence régionale de santé) en Guyane, Clara De Bort, contactée par l’auteur de ces lignes, «la période d’octobre novembre est régulièrement marquée en Guyane par des tensions en réanimation néonatale». Des «tensions» que la directrice explique par le nombre important de «naissances», particulièrement de «prématurés (…) 7 mois après l’issue du carnaval». Explications. Publié au Journal Officiel ce vendredi 1er novembre, l’arrêté…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

4 commentaires

  • Et bientôt réserve militaire en renfort contre l’orpillage ?

  • bijou@60

    Une réserve ponctuelle d’IDES spécialisés sur 15 jours , n’n’empêchent pas le Débordement des naissances prématurées ou pas et ne va pas s’s’arrêter…
    Le personnel SOIGNANT Travaille dans des conditions de prises en charge d’urgence en effectif reduit et de manque de berceaux specialisés.
    La venue d’IDES sur 15 jours est une utopie dans le quotidien du 24/24
    4 mois sur place de cette réservé sanitaire aurait été l’l’idéal d’une réelle collaboration avec les équipes
    Faire pour faire et dire que l’on fait, prouve le manque d’analyse des situations de soins par le manque d’effectif en continue pour assurer les Urgences et soins des nourrissons.

  • FF

    Remarque intéressante, je songeais à poser cette question à la directrice de l’ARS en relisant l’arrêté. « Pourquoi 15 jours ? ». A suivre…

  • FF

    Bijou@60 : l’article a été complété d’un encadré sur ce point ce week-end.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : cinq des quinze personnes décédées en Guyane en 2021 n’étaient âgées que de 55 ans ou moins, la barre des 90 morts est atteinte ou franchie

Il y a eu deux victimes de plus du Covid-19 en Guyane en établissement hospitalier ces derniers jours, deux femmes, pas vraiment âgées, qui ont perdu la vie après avoir contracté ce virus. La ...

Chlordécone: des milliers de manifestants en Martinique réclament un procès

Des milliers de manifestants ont défilé en Martinique, samedi 27 février, afin d’exiger un procès dans l’affaire de l’empoisonnement des populations et des sols au chlordécone. Aux Antilles...

Mégacentrale du Larivot : les associations écologistes saisissent la justice

Les associations écologistes Guyane Nature Environnement et France Nature Environnement attaquent en justice les autorisations préfectorales accordées fin 2020 au projet controversé de Edf de ...

Couvre-feu, restaurants, bars, vente d’alcool à emporter : les nouvelles mesures de restrictions à compter du 27 février

En raison de l'amélioration de la situation sanitaire, un « allègement des mesures de restrictions » entrera en vigueur sur le territoire guyanais à compter de ce samedi 27 février, ont ainsi ...

Moratoire sur l’industrie minière : l’échec de la Convention citoyenne pour le Climat 

La tentative de la Convention citoyenne pour le Climat – 150 citoyens tirés au sort pour émettre des recommandations visant à réduire les émissions carbone de la France – consistant à ...

Une famille de demandeurs d’asile avec deux enfants, expulsée de la Pointe Buzaré lundi, obtient un relogement ce jeudi

Une famille avec deux enfants faisant partie des 40 expulsés, lundi, du campement de la Pointe Buzaré à Cayenne, a bénéficié ce jeudi d'une solution de relogement par La Croix Rouge qui gère ce...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube