Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Quatre personnes du littoral Ouest infectées par le Covid-19 en 2020, pas vaccinées, réinfectées et de nouveau admises au CHOG lors de cette 4ème vague

Quatre personnes du littoral Ouest infectées par le Covid-19 en 2020, pas vaccinées, réinfectées et de nouveau admises au CHOG lors de cette 4ème vague
Information Guyaweb

Quatre personnes infectées par le Covid-19 au cours de la première vague en 2020 et alors admises au CHOG (Centre hospitalier de l’Ouest guyanais) à Saint-Laurent du Maroni ont de nouveau été infectées par le Covid-19 au cours de cette 4ème vague et ont été de nouveau admises au sein de cet hôpital, selon une source bien informée. Et ce, alors que selon un tout nouveau rapport de l’institut officiel britannique de statistiques, le risque de réinfection est plus élevé avec un variant Delta dominant même si les cas de réinfection demeurent minimes. Sur le littoral Ouest guyanais justement, le…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

29 commentaires

  • lematourien

    Donc les théoriciens de l’immunité collective l ont dans l’os

  • EL MATADOR

    Les études menées en Israël semblent indiquer une protection d’une durée limitée à 6 mois pour la vaccination, il peut en être de même pour la contamination naturelle.

    Auquel cas il semblerait nécessaire de faire un rappel tous les 6 mois, soit en se faisant piquer par un vaccin, soit en risquant de choper encore ce truc.

    Le vaccin le plus cher coute pour le moment 15.50€, il est probable que les prix vont baisser dans l’avenir.
    Si on compare ce prix à une journée de travail perdue, ça vaut le coup de se faire vacciner, si on le compare au prix d’une simple consultation chez le médecin, ça continue à valoir le coup, et je n’ose même pas le comparer au prix d’une journée en réanimation…

  • Rubinho

    Au Kretinistan les kontaminés récidivistes la keue entre les pattes iraient kourir se faire vacciner en kachette, sauf k’ils sont trop k… même pour ça.

  • micafleur

    EL MATADOR bonjour! Depuis mai 2021 le vaccin Pfizer coûte 4 euros de plus soit 19,50 ,Moderna est plus cher 21,50 sauf que Pfizer va certainement augmenter son prix,vu les contrats passés.Malheureusement une dose tous les 6 mois,alors que les laboratoires auraient du chercher à améliorer leur vaccin,une dose tous les 6 mois c’est plus un traitement qu’un vaccin. Les laboratoires sont allés trop vite ,beaucoup de Seniors rechignent à se faire injecter une 3ème dose.

  • Bello973

    @Rubinho, tiens il y avait longtemps… Une épidémie de « k » subite dans votre écriture. Vous avez dû chopper ce virus sournois qui frappe parfois certains commentateurs si courageux, tant désireux de stigmatiser et essentialiser par cette graphie insinuée, certains de leurs concitoyens locaux en particulier. Sans pour autant oser l’assumer ouvertement… Pour mémoire, il n’est pas exclu que quelques uns de vos aimables hôtes sur ce site, soient également plus ou moins membre de cette communauté plus ou moins fantasmée, laquelle n’agit nullement comme un seul homme, mais est elle aussi traversée par toutes les nuances et divergences, qui animent toute société. Les réfractaires locaux aux vaccins vennant d’ailleurs de toutes les communautés, à moins que vous soyiez en mesure de démontrer le contraire. Et inversement, certains de ces k qui semblent vous obnubiler plus particulièrement, sont donc de fervents défenseurs du vaccin. Il ne vous vient pas à l’esprit que ce genre d’amalgame insultant et à l’emporte-pièce, puisse éventuellement les heurter? Dés lors c’est aussi trés k… comme procédé? Non? A la limite du xénophobe. Ou est donc passé votre sens des convenances et de la subtilité, à vous l’expert en simagrées scripturales?

  • Rubinho

    Cher.e Bello 973, la rubrique Commentaires n’a pas vocation à être terrain de débats entre intervenants. Mais vous semblez assez outillé.e pour décrypter comment la caricature est dérangeante mais indispensable pour les sociétés libres : les gens de Charlie Hebdo l’ont payé de leur vie. Bien à vous.

  • Bello973

    Si c’est de la caricature revendiquée. Je m’incline. En espérant évidement que le Kouachi local demeure des plus végétatifs.

  • simplet

    la caravane sanitaire passe, les guyanais trépassent !!!!!!!!!

  • Morvandiau

    « preuve donc que l’immunité naturelle (induite par une première infection) a des limites et s’estompe. »
    C’est étrange ça, les limites du vaccin, on n’en parle pas ?
    Il aurait été intéressant d’interroger également l’ARS sur le nombre de vaccinés qui ont contracté la maladie et été hospitalisés malgré un schéma vaccinal complet.
    Ces chiffres là ne sont curieusement pas mis en lumière ni même divulgués comme dans le cas présent.
    Tabou ? Omerta ?

  • FF

    Rubinho vous décrétez ce que doit être ce que doit être cet.te rubriq.ue ? Et pourquoi pas (un lieu de débat).

  • Rubinho

    Dont acte

  • Bello973

    @Morvandiau, pour les entrées en « soins critique » cette info est dispo sur l’appli « TousAnticovid » qui mentionne une actualisation deux fois par mois.
    ratio de 13,83 non-vaccinés (pour 1 millions de non-vaccinés)
    ratio de 1,32 vaccinés (pour 1 millions de vaccinés)
    En gros, proportionnellement 10 fois plus d’entrées en soins critiques pour les non-vaccinés

    De l’info parlante ici aussi:
    https://www.liberation.fr/societe/covid-19-selon-leur-age-les-vaccines-ont-jusqua-60-fois-moins-de-risques-daller-en-reanimation-20210909_F4UIG7L4FZFZZHOEJK2YA7I3F4/

  • Morvandiau

    @Bello973
    Merci mais j’imagine que ces chiffres concernent la métropole où le profil sanitaire de la population n’a rien à voir avec celui de la Guyane.
    Et puis on parle uniquement d’admissions en soins critiques, l’impasse est faite sur le reste : vaccinés contaminés asymptomatiques, symptomatiques, forme légère, modéré ou grave. Idem pour les cas contacts qui en découlent. Pas moyen de connaitre le taux de transmission de ces milliers de vaccinés qui tombent malades quand même et qui sont logiquement plus au contact d’autres personnes car bénéficiant d’un pass sanitaire…
    Je trouve l’article de Guyaweb assez orienté en fait : on met en lumière 4 cas de réinfection sans évoquer un seul instant par exemple de l’efficacité moindre du vaccin face au variant delta. Pourtant nombreux sont ceux qui bien que pleinement vaccinés ont fait un covid carabiné, ils sont très largement au dessus de 4 personnes.
    On cherche a démontrer par ces seules 4 personnes que l’immunité naturelle ne suffit pas, tout en prenant bien soin de ne pas évoquer l’immunité conférée par les vaccins, bien loin des chiffres annoncés en début d’année, et quoi qu’on en dise toujours très largement inférieure à l’immunité naturellement acquise.
    Il serait dommage que la terreur des antivax enragés contraigne à ce que la moindre info ou statistique pouvant entacher la propagande vaccinale (comme les affiches 4×3 de l’ARS qui appellent directement les enfants mineurs Guyanais à se vacciner en court-circuitant l’autorité parentale, ce qui visiblement ne choque personne) soit cachée sous le tapis de peur de nourrir leurs délires…
    Et où en est-on de l’étude de l’Institut Pasteur chargée d’évaluer la part de la population Guyanaise immunisée suite à une infection au covid et donc le taux d’asymptomatiques chez nous ?

  • Bello973

    @Morvandiau. Selon ce qui est écrit sur l’application TousAnticovid » ce sont les chiffres pour la « France » donc à priori ceux de la nation entière. Il semble donc pertinent que l’on s’y réfère, sans arguer d’un hypothétique profil sanitaire « guyanais » sprécifique, qui donnerait miraculeusement raison à cette anomalie sociétale (au sein de la nation) que constituent nos 70% de réfractaires domiens. Car ce recensement trés massif, suffit en principe à tirer des conclusions épidémiologiques universelles sur l’intérrêt sanitaire ou non de la vaccination, fut-elle effectivement imparfaite.

    Votre construction logique: vaccination pas assez efficace contre la contagion + utile seulement pour les plus faibles, pour refuser un recours universel au vaccin, dénote surtout d’une attitude individualiste, qui vous aménera toujours à trouver une excuse plus ou moins savante en fonction des connaissances approximatives à disposition. A moins d’être un expert épidémiologiste attendant la toute dernière étude savante, indispensable pour faire un choix éclairé, la vraie question de fond à vous poser, c’est: pourquoi refusez-vous de rejoindre le troupeau des 80% de concitoyens qui, eux ont accepté l’action sanitaire collective en dépit de toutes certitudes scientifiques absolues? Qu’est-ce qui vous rend si exceptionnel pour justifier que vous preniez un tel chemin de traverse, en vous désolidarisant du reste du troupeau? Même, au pire, en spéculant sur un abrutissement collectif. Que vous évoque la notion de solidarité? Vous avez déjà pratiqué un sport co dans votre enfance? Vous avez déjà joué en équipe en prenant le risque de perdre en équipe, même en n’étant pas convaincu par la stratégie du coach? Je vous taquine un peu, car en toute franchise je resterai toujours trés admiratif de la rebellion. Le petit village gaulois « guyanais » qui résiste contre la vaccination, avec ses excités qui braillent, ses potions magiques traditionnelles, c’est quand même trés « esprit français ». Mais bon…

  • Morvandiau

    @Bello973
    La pyramide des ages de la Guyane n’a rien à voir avec celle de la métropole. Le covid touche les personnes âgées de façon bien plus grave que les jeunes et ce depuis le début de l’épidémie, même avec le variant delta qu’on annonçait comme un variant ciblant les jeunes, de manière assez sensationnaliste.
    Donc non, le profil épidémique Guyanais n’est pas le même que celui de la métropole.
    D’ailleurs nous ne connaissons pas la même ampleur de la 4ème que celle en Martinique car là bas la pyramide des ages est du même type que celle de métropole.
    Il n’y a donc rien de très surprenant de voir une population Guyanaise jeune ne pas se sentir concerner par le vaccin.
    En revanche, on ne peut que regretter que ceux qui souffrent de facteurs de risques se sentent à l’abri du danger et ne se vaccinent pas. Là est tout le problème.
    Et il serait aberrant de demander à toute une population sans facteur de risque de se vacciner pour protéger ceux qui en ont et qui ne veulent pas se protéger.
    Ajoutons à cela que le vaccin ne semble pas empêcher la transmission de manière efficace, l’intérêt d’une vaccination collective pour protéger les plus faibles qui refusent la vaccination n’a pas de sens non plus.
    Quand en plus, il s’agit d’un vaccin utilisant une technologie avec moins d’un an de recul, tous les ingrédients sont là pour que la vaccination ne soit pas un succès en Guyane.
    Le vaccin ARNM est dit comme fiable mais dans le même temps on voit des pays qui retirent l’autorisation d’administrer des vaccins ARNM 10 mois après l’avoir accordée (Islande par exemple) en raisons d’effets secondaires apparaissant tardivement (myocardites entre autres).
    Dans cette course à la vaccination, l’innocuité du vaccin à ARNM sur le long terme est complètement inconnue et ignorée en dépit du principe de précaution.
    L’existence de nombreux précédents de substances autorisées à l’utilisation qui se sont révélées ensuite très toxiques (Chlordécone ou certains médicaments), renforce une méfiance compréhensible envers les autorités sanitaires qu’on ne saurait attribuer à des extrémismes ou un QI faible…
    Pour ma part, je m’efforce de prendre le plus de recul possible quand je vois les excès des antivax comme des les provax pour forger mon choix et celui pour mes enfants.
    Par exemple, depuis 2020, seule une vingtaine d’enfants de moins de 18 ans sont décédés des suites du covid (tous avaient des sérieuses comorbidités). Sur les 3 millions de mineurs vaccinés, il y a eu 250 enfants victimes d’effets secondaires graves (mettant leur vie en danger et provoquant des séquelles). Les enfants ayant eu le covid sont plus nombreux que ceux vaccinés et parmi eux, les covid long sont encore plus rares que chez les adultes.
    La balance bénéfice/risque pour les mineurs n’est donc pas du tout en faveur du vaccin.
    Ceci n’empêche pas Pfizer de solliciter des autorisations d’administration de son vaccin auprès des enfants à tout crin dans tous les pays après avoir réussi de convaincre que son vaccin perd en efficacité au bout de 6 mois pour justifier d’une 3 ème dose…
    Pourquoi accepterai-je qu’on administre à mes enfants un vaccin toujours en phase 3 d’évaluation qui représente plus de risque pour eux que la maladie elle même ? Au seul motif de protéger les plus vulnérables qui ne veulent pas du vaccin ?
    C’est insensé !
    Bref, j’ai encore le droit d’avoir mon libre arbitre pour réfléchir et choisir, j’en profite.

  • FF

    Morvandieu :  » il y a eu 250 enfants victimes d’effets secondaires graves mettant leur vie en danger et provoquant des séquelles » : pouvez-vous en faire la preuve Morvandiau avec un lien direct (quelles séquelles graves, quelles vie en danger) ou est-ce votre interprétation gratuite ?

  • Morvandiau

    Fiche de synthèse de l’ANSM :
    https://ansm.sante.fr/uploads/2021/09/13/vaccins-covid-19-fiche-de-synhtese-vf-20210910.pdf
    « Depuis le 15 juin 2021, la vaccination chez les sujets les plus jeunes (12-18 ans) est possible avec le vaccin Comirnaty. Au 2 septembre 2021, près de 6,4 millions d’entre eux ont reçu au moins une injection. Au total, 591 cas dont 206 graves ont été rapportés après la vaccination »
    Définition d’un effet secondaire grave selon le ministère de la santé :
    « un effet indésirable grave est un effet indésirable mortel ou susceptible de mettre la vie en danger, ou entraînant une invalidité ou une incapacité importante ou durable, ou provoquant ou prolongeant une hospitalisation, ou se manifestant par une anomalie ou une malformation congénitale. »
    A noter que l’effet secondaire grave de type myocardite et péricardite lié au vaccin n’a été détecté qu’en avril dernier par l’agence de santé Israélienne, 5 mois après le début de la campagne de vaccination, preuve que le vaccin est bien en phase d’évaluation des effets secondaires à moyen et long terme.
    Voilà qui devrait inviter à la prudence ou la réserve dans la vaccination des moins de 18 ans dont l’ensemble de la communauté scientifique admet qu’ils ne sont pas à risque de covid grave ou même de forme longue.
    Ah et pendant que j’y suis, je vous informe mon cher FF que le port du masque est totalement inutile quand on marche tout seul au bord de la route. Personne n’a jamais été contaminé de la sorte.

  • FF

    C’est déjà moins réducteur que ce que vous en retiriez Morvandiau. Même sur la fin de votre message vous êtes réducteur (en chef) Morvandiau

  • FF

    Donc Morvaudiau vous passez allègrement de 6,4 millions à 3 millions de jeunes vaccinés (quand ça vous arrange) et de 206 cas à 250 cas graves (quand ça vous arrange aussi) c’est pas très rigoureux ça, c’est votre marque de fabrique, c’est presque malhonnête intellectuellement de se complaire dans le raccourci.

    Donc pour vous selon l’ANSM :  » chez les sujets les plus jeunes (12-18 ans) au 2 septembre 2021, près de 6,4 millions d’entre eux ont reçu au moins une injection. Au total (…) 206 graves ont été rapportés après la vaccination »

    devient via votre mégaphone :  » Sur les 3 millions de mineurs vaccinés, il y a eu 250 enfants victimes d’effets secondaires graves (mettant leur vie en danger et provoquant des séquelles) »

    Or Définition d’un effet secondaire grave selon le ministère de la santé ( à revérifier mais vous confondez aussi le « et » avec le « ou ») :
    « un effet indésirable grave est un effet indésirable mortel ou susceptible de mettre la vie en danger, ou entraînant une invalidité ou une incapacité importante ou durable, ou provoquant ou prolongeant une hospitalisation, ou se manifestant par une anomalie ou une malformation congénitale. » Ca peut donc être aussi une simple hospitalisation (il faudrait détailler les cas très graves et voir si les individus n’avaient pas des profils particuliers) c’est pas aussi réducteur que vos raccourcis saisissants…. Sinon le masque est une protection de l’autre (ou des autres) que l’on va rencontrer, vous n’avez toujours pas compris ça ?

  • Bloubiboulga

    Pusique c’est dans le sujet, je rajouterai aussi que dire : « Voilà qui devrait inviter à la prudence ou la réserve dans la vaccination des moins de 18 ans dont l’ensemble de la communauté scientifique admet qu’ils ne sont pas à risque de covid grave ou même de forme longue. » c’est également moyen au niveau de l’honnêteté intellectuelle. Si « l’ensemble de la communauté scientifique admet qu’ils ne sont pas à risque « , l’ensemble de la communauté scientifique recommande quand même la vaccination de la plus large part de la population. Pourquoi ? Ca n’a pas changé : ça diminue la circulation du virus, ça sauve des vies, ça libère les hôpitaux. C’est comme le masque… Mais on trouvera toujours des arguments pour défendre l’individualisme.

  • Morvandiau

    @FF
    Il y a eu 6,4 millions de jeunes ayant reçu une première dose de vaccin et 3 millions qui ont été vaccinés (2 doses donc). Relisez bien ce que j’ai écrit, car je parle bien de jeunes vaccinés.
    Je vois également que la différence de 50 cas vous scandalise : la forme pour éluder le fond.
    Quand à mes raccourcis saisissants, je n’arrive pas encore à votre cheville avec vos 4 réinfections covid en Guyane qui serait selon vous la preuve des limites de l’immunité naturelle…
    Pour le masque dans la rue avec la menace d’un vil potentiel infecté qui approcherait trop près, vous ne croyez donc pas à la protection du vaccin pour vous même alors ? Voilà qui est plutôt paradoxal.

  • FF

    « Quand à mes raccourcis saisissants, je n’arrive pas encore à votre cheville avec vos 4 réinfections covid en Guyane qui serait selon vous la preuve des limites de l’immunité naturelle… »: : soit vous ne savez pas lire Morvandiau, soit vous êtes de mauvaise foi. Ce n’est absolument pas ce qui est écrit dans l’article : 1) Il ne s’agit pas de 4 cas pour « toute la Guyane », c’est votre interprétation (c’est au CHOG) 2) Il s’agit de personnes réinfectées admises à l’hôpital de l’Ouest de nouveau 3) « qui serait selon vous » : vous inventez encore, France-Soir vous tend les bras 4° Quant à vos délires sur mon appréhension du masque, ils n’engagent que vous…

  • Bello973

    @Bloubiboulga. C’est clair que le frein à la contagion permis par le vaccin, est l’argument massu que Morvandiau semble éluder par rapport à l’intérrêt collectif de la vaccination.

  • Morvandiau

    @Bello973
    Cet argument est bien peu mis en avant par les autorités sanitaires non plus. Vacciné, la consigne officielle est tout de même de conserver le port du masque (pas en milieu ouvert hein) et la distanciation sociale.
    Le peu d’études sur la question de la transmission avancent des chiffres contradictoires et le variant delta semble avoir bousculé bien des certitudes.
    En Israel, on s’est rendu compte que le vaccin perdait considérablement de sa capacité à empêcher la transmission (seulement 16% de protection contre la transmission pour ceux vaccinés en janvier https://www.rtbf.be/info/dossier/epidemie-de-coronavirus/detail_derriere-les-chiffres-pourquoi-les-cas-de-contaminations-ont-ils-augmente-en-israel-pionnier-de-la-vaccination?id=10848004)
    Le vaccin réduit fortement le risque de faire une forme grave chez ceux qui sont à risque, c’est pour l’instant son seul argument massue.
    Mais espérer en terminer avec l’épidémie en vaccinant toute la population dont les enfants qui ne sont pas du tout à risque avec des vaccins qui ne protègent quasiment plus contre la transmission en moins de 8 mois, c’est bien peu encourageant.
    Qui va vouloir enchainer les doses pour maintenir sa protection ?
    En tout cas, Pfizer et autres sont sans doute bien heureux de la perspective d’avoir un marché qui se renouvelle 2 fois par an !

  • FF

    Euh en juillet, Morvandiau, aux Etats-Unis une étude a montré l’intérêt du port du masque en milieu ouvert aussi avec la montée du variant Delta. Un rassemblement c’est pa forcément très ouvert. Il était porté au Japon en milieu ouvert lors des JO. Sinon 6,4 millions d’injections c’est bien rapporté à ce chiffre total qu’il faut calculer les effets secondaires constatés.

  • Bello973

    Morvandiau, pour info la communication de la HAS,

    https://www.has-sante.fr/jcms/p_3276955/fr/covid-19-adapter-la-strategie-de-vaccination-pour-faire-face-au-variant-delta

    « Comme le montrent les récents travaux de modélisation menés par l’Institut Pasteur[4], les personnes non-vaccinées contribuent à la transmission de façon disproportionnée : une personne non-vaccinée a 12 fois plus de risque de transmettre le SARS-CoV-2 qu’une personne vaccinée. »

    Propagande officielle bidon à ne pas prendre au sérieux?

  • Morvandiau

    Oui mais les travaux de modélisation de Pasteur ne prennent pas en compte le déclin constaté de l’efficacité des vaccin avec le temps.
    Leurs conclusions :
    « Dans notre scénario de référence, on s’attend à ce qu’à peu près la moitié des infections aient lieu chez des personnes vaccinées (alors que ce groupe représente plus de 70% de la population). Il est donc important que les personnes vaccinées continuent à respecter les gestes barrières et porter un masque pour se protéger de l’infection et éviter de contaminer leurs proches. »
    « Nous continuons à faire l’hypothèse que la vaccination réduit le risque d’hospitalisation de 95% et le risque de transmission si une personne vaccinée est infectée de 50%. »
    Un vacciné infecté a donc un risque de transmission réduit de 50% par rapport à non vacciné.
    Dans le détail de la modélisation, on ne retrouve pas les chiffres annoncés par la HAS à savoir un risque 12 fois plus élevé pour les non vaccinés.
    Au contraire, le seul chiffre annoncé est de 4,3 fois plus élevé pour les non vaccinés :
    « Their contribution to the transmission process is even higher with a risk of transmission from an unvaccinated individual that is 4.3 times higher than that from a vaccinated individual »
    D’où vient ce chiffre de 12 fois plus élevé ???

  • Bello973

    Cmmunication étude pasteur du 28 juin 2021:

    https://modelisation-covid19.pasteur.fr/partially-vaccinated-population/Bosetti%20et%20al_Epidemio%20in%20partially%20vaccinated%20pop_2021.06.28-Text%20and%20Supplement-4.pdf

    en page 2 de l’étude le terme 12 fois y est évoqué.

    Dans la mise à jour récente prenant en compte la perte d’efficacité des vaccins face au delta, le terme « douze fois » a il est vrai disparu pour être remplacé par « les non-vaccinés ont une contribution disproportionnés par rapport à la transmission ».

    https://modelisation-covid19.pasteur.fr/partially-vaccinated-population/InstitutPasteur-Epidemio-SARS-CoV-2-with-vaccines-and-Delta_2021.09.06_HAL.pdf

    Pour rappel, il s’agit d’une étude dans le contexte de la France qui a un trés fort taux de vaccinés…

  • Bello973

    Autre résumé interressant et plutôt équilibré il me semble, des études sur la contagiosité…

    https://www.vidal.fr/actualites/27828-quelle-contagiosite-pour-les-personnes-vaccinees-infectees-par-le-variant-delta.html

    « En conclusion. Considérant que la plupart des contaminations ont lieu au tout début de l’infection, en particulier avant et au début des symptômes, il est peu probable que la diminution plus rapide de la charge virale chez les personnes vaccinées ait un effet majeur sur leur contagiosité, en particulier lorsque celles-ci sont symptomatiques (charge virale initiale aussi élevée que chez les non vaccinés). De la même manière, il est pour l’instant délicat de miser sur la production de virus moins infectieux par les personnes vaccinées.

    Par contre, une donnée solide, qui persiste variant après variant, est que les personnes symptomatiques, vaccinées ou non, présentent des charges virales plus élevées et plus durables que les personnes asymptomatiques et sont donc très probablement plus contagieuses. Parce que la vaccination réduit efficacement le pourcentage de personnes infectées symptomatiques, y compris en cas d’infection par Delta, il est raisonnable de poser l’hypothèse que, globalement, les personnes vaccinées infectées sont moins contagieuses que les personnes non vaccinées infectées. »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

On prend les mêmes et on recommence : nouvelle requête en référé liberté du syndicat des restaurateurs et hôteliers et de l’Union syndicale des opérateurs touristiques demandant la suspension de l’arrêté du 22 octobre du préfet !

Une nouvelle requête en référé-liberté a été déposée ce dimanche au tribunal administratif de la Guyane à Cayenne par le syndicat des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et discothèques de...

Ariane 5 ECA a placé en orbite deux satellites de télécommunications dont un du ministère des armées après son décollage de Kourou

La fusée Ariane 5 ECA, lanceur lourd européen, après avoir décollé du centre spatial guyanais de Kourou « a placé deux satellites en orbite géostationnaire : SES-17, un satellite de ...

La décision d’un juge fait droit à un référé-liberté visant à rouvrir restaurants et bars, le préfet rechigne à l’appliquer, les exploitants veulent remettre le couvert en justice !

Une décision du juge des référés du tribunal administratif rendue ce vendredi soir 22 octobre a souligné une «atteinte grave et manifestement illégale» portée par une personne morale de droit...

Affaire des 4 manifestants condamnés pour dégradation par incendie de la façade de la préfecture : l’audience d’appel déjà programmée le 15 novembre

Il n'aura pas fallu attendre Godot, comme le pressentait mercredi Guyaweb dans la conclusion de son article, pour que l'institution judiciaire en Guyane déniche une date pas trop tardive pour un ...

Le procès en appel de Paul Dolianki, qui était toujours ces derniers jours en réanimation au CHOG pour forme grave de Covid-19, reporté en septembre 2022

En raison de l'état de santé de l'intéressé, le procès en appel de Paul Dolianki, 55 ans et presque 11 mois, condamné le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison ...

«Les individus bloquant l’accès du port sont des occupants sans droit ni titre du domaine public» conclut le juge des référés

Guyaweb avait révélé lundi (voir cet article), la mise en œuvre d'une requête en référé dit «mesures utiles» par le Grand port maritime de la Guyane (GPMP) bloqué par un campement de ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube