vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Le tribunal des droits de la nature demande la suspension immédiate du projet de Montagne d’Or

Le tribunal des droits de la nature demande la suspension immédiate du projet de Montagne d’Or

Le tribunal international des droits de la nature qui a examiné le cas de la Montagne d’or à Bonn lors de la COP23 a recommandé la suspension du projet minier. Des associations opposés au projet minier, Maiouri Nature, La jeunesse autochtone et France-Libertés avaient saisi cette instance citoyenne pour lui demander d’examiner le cas de Montagne d’or lors de sa quatrième édition à la COP23. Le 8 décembre, des membres de ces associations avaient présenté le cas devant un jury composés de huit défenseurs de l’environnement et des droits humains. Le jugement du tribunal international des droits de la nature …

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Alessandro de Sousa Alencar

    En dépit de n’avoir pas de poids contraignant, ce tribunal ne perd pas en importance. La plupart des personnes n’ont toujours pas saisi à quel point nous sommes liées et beaucoup plus loin que ça, dépendants même, d’une nature équilibrée. Cette équilibre fragile qu’est aussi le notre signifie un terre habitable pour les prochaines générations, mais à la vitesse actuelle laquelle ces violences contre la nature s’accumulent, il s’agit de assurer la survie de cette génération contemporaine. Mais avant tout c’est un affaire social. Oui puisque L’Écologie comprend l’étude des conditions de milieu et des adaptations des espèces , soit prises isolément − Autécologie −, soit réunies en associations − Synécologie, ou étude des formations −). Les souci est que nous perdons, en tant qu’espèce notre capacité d’adaptation au milieu… Bref, nous devenons bêtes. Malheureusement d’autres bêtes moins bêtes resteront et l’être humain … nous ne sommes pas surs de notre route.

  • Francois

    il faut vraiment que les politiciens de la CTG et de notre péyi réalisent la sagesse des recommendations du « Tribunal des Droits de la Nature » – je demande à R. Alexandre, L. Bertrand, G. Serville, D. Riché, et à leurs consorts de penser à leurs petits-enfants et à l’environnement dans lequel ceux-ci vivront ! S’enrichir un peu pendant 15 à 20 ans pour regretter ensuite la destruction pendant bien plus longtemps: il faut choisir !

  • Que l’on soit pour ou contre le projet est une chose, mais lorsque l’on parle de « tribunal » ou de « jugement », on s’attend à des audiences contradictoires et des juges impartiaux. Mais derrière le tribunal de la nature, on trouve avant tout des militants de défense de l’environnement , et donc engagés sur une certaine logique : on devrait plutôt appeler cet organisme « les avocats de la nature » plutôt que de parler de « tribunal » dans lequel la notion de débat contradictoire fait défaut.
    Ceci dit ils apportent leur pierre à l’édifice dans l’analyse du projet, mais l’utilisation du terme de tribunal est presque usurpatoire dans ce cas précis.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Municipales : Nahel Lama, candidat à Rémire-Montjoly

(Brève de campagne) – Selon nos informations le grand-frère de l'association Les Frères de la Crik et champion de MMA, Nahel Lama, sera candidat aux élections municipales à Rémire-Montjoly, ...

Ariane 5 : premier lancement de l’année 2020

Pour le premier lancement Arianespace de l’année 2020 prévu ce jeudi 16 janvier à 18h05, deux satellites de télécommunication quitteront le Centre Spatial Guyanais à bord d’un lanceur Ariane...

Nouvelle journée interprofessionnelle contre la réforme des retraites

En Guyane, l'intersyndicale composée des organisations syndicales FSU, FO, UTG, CFE-CGC, Solidaires et CGT, appelle ce jeudi 16 janvier  les travailleurs du public et privé, retraités, privés ...

France-Guyane, dernière roue du carrosse selon l’offre de reprise de l’actuelle actionnaire

L'offre de reprise après liquidation, portée par Aude Jacques-Ruettard, petit fille de feu Robert Hersant et actuelle actionnaire du groupe, est la seule offre qui reste en course pour la reprise de...

A Iracoubo, les charges de personnel ont beaucoup trop augmenté depuis 2014, elles creusent le déficit de la commune

Un avis de contrôle budgétaire de la Chambre régionale des comptes (CRC), mis en ligne fin décembre, n'est pas flatteur -c'est un euphémisme- en matière d'utilisation des deniers publics, sous ...

A Grand-Santi, un maire satisfait et une population agacée 

Maire de Grand-Santi depuis 1995, Paul Martin termine son dernier mandat satisfait de son action. Dans le bourg, on regrette toutefois des projets qui n’aboutissent pas, des coupures d’eau qui ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube