Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Le tribunal des droits de la nature demande la suspension immédiate du projet de Montagne d’Or

Le tribunal des droits de la nature demande la suspension immédiate du projet de Montagne d’Or

Le tribunal international des droits de la nature qui a examiné le cas de la Montagne d’or à Bonn lors de la COP23 a recommandé la suspension du projet minier. Des associations opposés au projet minier, Maiouri Nature, La jeunesse autochtone et France-Libertés avaient saisi cette instance citoyenne pour lui demander d’examiner le cas de Montagne d’or lors de sa quatrième édition à la COP23. Le 8 décembre, des membres de ces associations avaient présenté le cas devant un jury composés de huit défenseurs de l’environnement et des droits humains. Le jugement du tribunal international des droits de la nature …

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • Alessandro de Sousa Alencar

    En dépit de n’avoir pas de poids contraignant, ce tribunal ne perd pas en importance. La plupart des personnes n’ont toujours pas saisi à quel point nous sommes liées et beaucoup plus loin que ça, dépendants même, d’une nature équilibrée. Cette équilibre fragile qu’est aussi le notre signifie un terre habitable pour les prochaines générations, mais à la vitesse actuelle laquelle ces violences contre la nature s’accumulent, il s’agit de assurer la survie de cette génération contemporaine. Mais avant tout c’est un affaire social. Oui puisque L’Écologie comprend l’étude des conditions de milieu et des adaptations des espèces , soit prises isolément − Autécologie −, soit réunies en associations − Synécologie, ou étude des formations −). Les souci est que nous perdons, en tant qu’espèce notre capacité d’adaptation au milieu… Bref, nous devenons bêtes. Malheureusement d’autres bêtes moins bêtes resteront et l’être humain … nous ne sommes pas surs de notre route.

  • Francois

    il faut vraiment que les politiciens de la CTG et de notre péyi réalisent la sagesse des recommendations du « Tribunal des Droits de la Nature » – je demande à R. Alexandre, L. Bertrand, G. Serville, D. Riché, et à leurs consorts de penser à leurs petits-enfants et à l’environnement dans lequel ceux-ci vivront ! S’enrichir un peu pendant 15 à 20 ans pour regretter ensuite la destruction pendant bien plus longtemps: il faut choisir !

  • Que l’on soit pour ou contre le projet est une chose, mais lorsque l’on parle de « tribunal » ou de « jugement », on s’attend à des audiences contradictoires et des juges impartiaux. Mais derrière le tribunal de la nature, on trouve avant tout des militants de défense de l’environnement , et donc engagés sur une certaine logique : on devrait plutôt appeler cet organisme « les avocats de la nature » plutôt que de parler de « tribunal » dans lequel la notion de débat contradictoire fait défaut.
    Ceci dit ils apportent leur pierre à l’édifice dans l’analyse du projet, mais l’utilisation du terme de tribunal est presque usurpatoire dans ce cas précis.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : taux de positifs, taux d’incidence, entrées en hospitalisation, admissions en réa : hausse depuis au moins une dizaine de jours

Le point de situation interne des autorités sanitaires de ce 11 mai -que Guyaweb s'est procuré- consacre une hausse de plusieurs indicateurs épidémiques. Et ce, depuis une dizaine de jours, ...

Les élections territoriales officiellement ouvertes sur fond de crise sanitaire

Initialement prévues en mars 2021 et reportées aux 20 et 27 juin, les élections régionales, départementales et territoriales se dérouleront sur fond de crise sanitaire provoquée par le ...

Une soignante du bloc opératoire de l’hôpital de Cayenne atteinte d’une forme grave du Covid-19 sur un cluster d’une douzaine de personnels et toujours un faible taux de professionnels de santé vaccinés en Guyane

Guyaweb a révélé jeudi dernier la confirmation d'un cluster important de personnels du bloc opératoire de l'hôpital de Cayenne (voir cet article), préalablement dénoncé dans un tract du ...

Cérémonie du 10 mai : « il est quand même édifiant de constater que le président de la République n’a rien trouvé à dire sur plus de deux siècles de l’histoire de la France » (Christiane Taubira)

Le 10 mai 2001, la loi Taubira reconnaissait l'Esclavage et la Traite comme crimes contre l'Humanité. 2021 marque les 20 ans de la loi Taubira et une cérémonie nationale en présence du président ...

Immigration et insécurité : l’étonnant mélange à Saint-Laurent

Sophie Charles, maire de Saint-Laurent du Maroni, organisait une conférence de presse sur l'immigration samedi 8 mai. Un exercice plutôt inhabituel pour l'édile et qui intervient à la suite de ...

Six personnels d’une prison et neuf détenus positifs au Covid-19 au Suriname où le dernier taux de positifs connu est astronomique : 35,14%

Six agents ou cadres pénitentiaires de la prison centrale de Santo Boma au Suriname ont été testés positifs au Covid-19 au mercredi 5 mai. Cette prison se situe à environ 30 minutes en voiture...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube