Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

«Une douzaine d’agents du bloc opératoire de l’hôpital de Cayenne infectés par le Covid-19» selon l’UTG Santé, «dix jeudi matin» selon la direction de l’hôpital

«Une douzaine d’agents du bloc opératoire de l’hôpital de Cayenne infectés par le Covid-19» selon l’UTG Santé, «dix jeudi matin» selon la direction de l’hôpital

La direction de l’hôpital de Cayenne a confirmé ce jour à Guyaweb l’infection au Covid-19 de «10 personnels du bloc opératoire» de l’établissement, à la date de jeudi matin 6 mai.

Explications.

«Selon des informations récentes, une douzaine d’agents du bloc opératoire du CHAR sont actuellement infectés par la covid-19. », a indiqué mercredi 5 mai un tract du syndicat UTG (Union des travailleurs guyanais), entité Santé en déduit-on.

Interrogée quant à cette allégation, la direction du centre hospitalier de Cayenne, a répondu à Guyaweb, ce jeudi en cours de matinée via son service de communication : «Il y a, ce matin, 10 personnels positifs au Covid-19 au bloc.», avant de nous renvoyer vers les «éléments complémentaires» apportés par l’ARS dans sa Lettre Pro de ce 6 mai.

Plusieurs clusters ont été identifiés, ces derniers jours, dans des établissements de santé. Ceux-ci semblent liés à des prises de repas groupés sur le lieu de travail ou en dehors (Lettre de l’ARS Guyane, 6 mai 2021)

Dans ladite Lettre Pro de ce jeudi, l’ARS indique : «Plusieurs clusters ont été identifiés, ces derniers jours, dans des établissements de santé. Ceux-ci semblent liés à des prises de repas groupés sur le lieu de travail ou en dehors. Dans la Lettre pro du 21 avril, nous vous rappelions les règles d’éviction dans ce cas pour les professionnels de santé.».

En introduction de l’article en question, dans cette Lettre Pro du 21 avril, il était indiqué : «Les personnels des établissements de santé peuvent bénéficier d’une dérogation à la septaine, à leur retour sur le territoire, afin de pouvoir participer à la prise en charge des patients atteints de Covid-19. Elle ne permet pas de faire n’importe quoi, en revanche. De même, avec la circulation des variants, les règles d’éviction des personnels ont changé. Le point sur les règles en vigueur.» Lire l’intégralité de cet article (en lien).

Dans la Lettre Pro de ce 6 mai de l’ARS, il est noté : «Parmi les cas confirmés de Covid-19, seuls les personnels complètement vaccinés (en général, ayant reçu leur seconde injection depuis au moins quinze jours) et asymptomatiques, peuvent être maintenus en poste. Tous les autres, qu’ils soient incomplètement vaccinés, ou bien symptomatiques ou même pauci-symptomatiques, devront s’isoler pendant dix jours.».

Ce qui indique que l’ARS n’exclut pas que -de nouveau- des personnes ayant reçu leurs deux doses de vaccin puissent être testées positives, par la suite, au Covid-19.

Cela a été le cas récemment pour deux personnes âgées respectivement de 53 et 68 ans, ayant reçu préalablement leurs deux doses de vaccin Pfizer BionTech (la seconde dose fin février pour les deux), avant de contracter plusieurs semaines plus tard une forme grave du Covid-19 jusqu’au décès.

L’homme de 53 ans concerné, décédé vendredi 23 avril dernier, était un transplanté rénal donc avec une faiblesse du système immunitaire due au traitement pris contre le rejet de la greffe, nous a expliqué un médecin. Le second, un homme de 68 ans, avait des facteurs de comorbidité selon les autorités sanitaires qui n’ont pas souhaité les préciser.

L’ARS n’a pas indiqué -en dépit de notre demande- si depuis, en Guyane, d’autres personnes ayant reçu leurs deux doses de vaccin ont été néanmoins ultérieurement infectées par le Covid-19.

La Lettre Pro de ce 6 mai note encore : «Pour les professionnels cas contacts, les règles sont les mêmes que depuis le 23 mai (2020, ndlr), avec un maintien possible» : un maintien en poste comprend-on (1).

Dans son tract syndical de mercredi, relatif au nombre important de positifs parmi les personnels du bloc opératoire de l’hôpital de Cayenne, l’UTG porte les allégations suivantes : «Ce cluster pose plusieurs problèmes. Tout d’abord, sans les infirmiers spécialisés (IBODE et IADE) les opérations ne peuvent se faire et vu le nombre de contamination, le bloc opératoire de Cayenne pourrait bientôt ne plus fonctionner. Ensuite, nous constatons que l’absence des agents infectés entraîne une pénurie de soignants disponibles pour les services de réanimation covid, car les agents du bloc opératoire constituent la principale réserve de soignant[s] pour ces services.».

Interrogée ce jeudi quant à la pertinence ou pas de ces deux points soulevés par l’UTG, la direction de l’hôpital n’a pas, en l’état, donné suite.

Un sujet qui remet, parallèlement, sur le devant de la scène, la question de la non vaccination d’une non négligeable part des personnels de santé en Guyane (sollicitée ces dernières semaines sur le sujet, l’ARS n’a pas précisé ce taux).

Le vendredi 2 avril, Guyaweb avait révélé qu’à cette date, seuls 841 professionnels de santé avaient reçu leurs deux doses de vaccin anti-Covid en Guyane.

Et que seuls 1333 professionnels de santé -dont 45% d’hommes et 55% de femmes- avaient alors reçu leur première dose de vaccin.

80 personnes atteintes par le Covid étaient hospitalisées ce jeudi 6 mai au matin en Guyane : 62 hors réa et 18 en réanimation.

FF

(1) Concernant les recommandations dites du «23 mai 2020», s’agissant des professionnels cas contacts, l’ARS nous renvoie vers ce lien qui ne semble pas correspondre exactement à cette question sur un plan général : https://www.hcsp.fr/Explore.cgi/AvisRapportsDomaine?clefr=838

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

9 commentaires

  • Twinny
    07 mai 2021

    Sauvons la Guyane d’un variant à son nom

    Vaccination : Le silence assourdissant
    Quid de la vaccination en Guyane ?
    Quid de la vaccination des personnels de santé ?

    J’ai entendu des élus appeler à l’ouverture et à la multiplication des lieux de vaccination, mais je n’ai pas entendu des élus ni le fameux « conseil scientifique » ( mis à part le Directeur de l’Institut Pasteur mais je veux bien croire que cela m’aurait échappé) appeler la population à se faire vacciner.

    Quel élu s’est présenté devant les caméras pour montrer qu’il se faisait vacciner ? « Donner l’exemple « ?
    On en voit qui soutiennent la pharmacopée locale pour se prémunir et guérir de la Covid. Toute pharmacopée a ses limites. Nous déplorons des décès !

    Depuis les conditions imposées aux voyageurs Guyanais, on entend la classe politique, des commerçants, des citoyens hurler à « l’injustice » à « la rupture de la continuité territoriale », ou « non respect des Guyanais » et j’en passe.

    Quid de la vaccination en Guyane ? Des articles de divers médias pilulent sur la toile.
    Comment expliquer que sur près de 300 000 habitants à ce jour nous ayons moins de 30 000 vaccinés sur le territoire ? Pourquoi une frange de la population est-elle si réticente ?

    Existe-t-il de médicaments sans effets secondaires, sans danger ? Il n’y a qu’à voir les procès contre les laboratoires…
    On connait les pathologies qui sont légions en Guyane, avec quoi sont soignés les malades ?
    Ces médicaments sont pourtant fabriqués par ces mêmes laboratoires accusés aujourd’hui de donner la mort. Allez-vous arrêter de vous faire soigner et jeter vos médicaments ?

    La Guyane a plus de doses de vaccin qu’il n’en faut pour sa population. Ici nous disposons de l’un des meilleurs, alors courez vous faire vacciner. Ne développons pas un « Variant guyanais » qui fera encore plus de nous « des Français à part ».

    La peur n’exclut pas le danger : Faites -vous vacciner.

  • Morvandiau
    07 mai 2021

    Comment un cluster peut il se développer avec une telle ampleur au sein d’un groupe de personnes – professionnels de santé – sans doute les plus avertis des risques pour leur santé (mais pas tous vaccinés visiblement), et celle des autres ?
    Hôpital de Cayenne, toujours…

  • micafleur
    07 mai 2021

    ^Bonjour! Il faut dire que certaines personnes (même travaillant au Char) ne respectent pas les consignes. J’en connais qui à l’extérieur oublient aussi les règles sanitaires,résultat la contamination.Je vis dans un quartier populaire où certaines communautés ne respectent rien,je me protège à fond,je circule en bus parfois bien chargé alors que d’autres personnes vivant dans des quartiers résidentiels,toujours en voiture arrivent à être contaminés au point de flirter avec la mort.La négligence c’est dans toutes les régions,j’ai des proches là-bas (pas dans le monde médical) qui me disent qu’il y a des notes de services qui rappellent pas d’embrassade,pas de repas collectif etc,etc, mon œil ! Résultat « cluster ».

  • EL MATADOR
    07 mai 2021

    A prendre avec prudence les informations provenant de l’UTG santé, c’est du même niveau que RT TV ou TV liberte..

  • FF
    07 mai 2021

    Matador si tu lis bien : la direction de l’hôpital confirme 10 personnels Covid du bloc positifs au Covid-19 jeudi matin donc on est pas loin de la « douzaine » alléguée déjà…

  • DB
    07 mai 2021

    Guyaweb, vu que le citation de la semaine commence à dater un peu, puis-je humblement suggérer celle-ci : « La peur de la mort n’empêche pas de mourir mais elle empêche de vivre »
    Amor Abbassi

  • le Jaguar
    09 mai 2021

    Quel est le pourcentage de personnel de santé qui est vacciné ? c’est ça la vrai question .

  • FF
    10 mai 2021

    La question a été posée Jaguar, c’est rappelé dans l’article

  • cayenne76
    11 mai 2021

    En réponse à Twinny, nous avons vu des photos de Rodolphe Alexandre se faisant vacciner. Certains autres il est vrai, en campagne, préfère parler de pharmacopée traditionnelle. ça sent bon le populisme…je brosse dans le sens du poil…

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube