vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Un nombre de sites d’or illégaux toujours beaucoup trop élevé au sein du Parc amazonien de Guyane : 143 avec une hausse constante sur Papaïchton depuis 2 ans

Un nombre de sites d’or illégaux toujours beaucoup trop élevé au sein du Parc amazonien de Guyane : 143 avec une hausse constante sur Papaïchton depuis 2 ans

Le nombre de sites d’or clandestins au sein du Parc amazonien de Guyane (PAG) est toujours très élevé avec 143 sites identifiés au cours d’une campagne de survol de ce vaste espace protégé, effectuée la dernière semaine de janvier sur 4 jours. Si l’on compare les chiffres du survol de l’année précédente à la même époque, le nombre de sites passe de 132 à 143 soit une augmentation de 8,33% en un an. Le début d’année étant une période particulière, souligne à juste titre le bilan du parc : les eaux sont assez basses et, les semaines qui précèdent, les…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3 4

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

15 commentaires

  • Heureusement que les Gariemperos sont tous bien « confinés » dans les bois.
    Et heureusement que bolsonaro est aux commandes…
    Dormons tranquille, braves gens.

  • GZ

    +1

  • Isabella

    Cet article est une base documentaire intéressante pour nourrir une réflexion et un débat sur les stratégies de lutte contre l’orpaillage illégal mises en oeuvre et à developper en Guyane.

  • Ben ouai ça fait juste 20 ans que l’on « nourri des réflexions, débats, stratégies… » en tous genres. Vous êtes un troll ? Vous débarquer?

  • FF

    Un peu de politesse avec les dames…

  • benoit

    Comment ils sont arrives a enfumer tout le monde en deux petites annees.
    L orpaillage clandestin n est plus sur le territoire guyanais mais cantoné au parc amazonien.
    Les articles , les forums, les discutions, les prises de becs se limitent a des chiffres, des donnes basés sur une seule partie geographique du territoire : le PAG.
    Ils ne communiquent plus sur l orpaillage clandestin hors du parc, donc : on ne demande plus, on ne s interroge plus, on ne s etonne plus etc…
    Voila comment on erradique 80% de l orrpaillage clandestin en France .

  • benoit

    Autre chose : le deficit de pluie actuel qui est tres tres important empeche le demarrage de nombreux chantiers illegaux, que ce soit pour le ravitaillement en pirogue ou de l eau necessaire a la lance-monitor.
    Mais, il t a toujours un mais, ca favorise grandement les piou piou a sonder beaucoup plus de surface donc de nombreux potentiels sont decouvert. A l arrivee des pluies ca va etre la fete, mais on ne sera pas inviter….

  • Isabella, comment ai-je pu m’emporter de la sorte? Votre pseudo si charmant et votre naïveté de pucelle ont dus réveiller en moi les bas instincts d’un vieux Broussard dépité.
    Sacré FF, le pseudo Isabella cache peut être un George de 110 kg qui bosse à la préf !

  • FF, ou ta doudou, louant la qualité de tes articles! ( t’en remerciant au passage)

  • Aller une anecdote FF pour se marrer : en 2005 ou 06, au marché de Cayenne, je faisais signer une pétition contre l’orpaillage illégale ( Ph Gros,Capi,Domingo) et un type m’a prit à parti me prenant tour à tour pour Poncho et/ou Frédéric Farine ! Il voulait me casser la gueule!
    J’ai appris que l’énergumène était le neveu d’une dame qui orpille légalement, le pauvre avait du être bercé trop près du mercure bébé et confondait orpillage légale et illégale 🤪
    Et la j’ai voulu connaître FF…

  • GZ

    Honnêtement, ça devient ennuyant, voire versant mazo. Dis Fred, tu ne deviens pas dépressif sur le bord, à force de suivre ce pillage ? Tu vas me dire c’est facile au moins, yaka reprendre les articles de 20 ans en augmenter seulement les chiffres…

  • GZ

    Khmmm… vous savez Frog, la confusion « des » orpaillages témoigne plutôt de la connaissance de la chose…

  • Oui, faut bien sûr lire entre les lignes…pardon pour les derniers arrivants(es) .

  • GZ

    Admettons… mais jamais inutile de le souligner…

  • FF

    Benoit, ils ne communiquent plus (et depuis plus longtemps) sur les contrôles des sites autorisés

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Covid-19 : quatre personnels de l’hôpital de Cayenne testés positifs

Quatre personnels travaillant pour l'hôpital de Cayenne ont, à ce jour, été testés positifs a confirmé ce mercredi soir, la direction de l'hôpital à Guyaweb. Il s'agit d'une biologiste du ...

Pas de confinement pour la commission des mines

La préfecture de Guyane fait se réunir la semaine prochaine la commission départementale des mines pour examiner une demande de prolongation et l'extension de surface d'une concession de la ...

L’épidémie s’étend en Guyane

Depuis le 4 avril, la Guyane est au stade 2 de l'épidémie du Coronavirus. Le dernier bilan épidémiologique dénombre 77 cas dont 1 en réanimation depuis le 1er avril. Suivez sur notre fil ...

Maintenue malgré le confinement, l’enquête publique sur la centrale électrique du Larivot fait déjà débat

Un arrêté du 2 avril 2020 de la Préfecture de Guyane autorise l'enquête publique sur le projet de centrale électrique du Larivot à se tenir de manière dématérialisée du 20 avril au 20 mai ...

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référés Marie-Thérèse Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube