vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Tollé suite aux propos de Brigitte Bardot sur les Réunionnais

Tollé suite aux propos de Brigitte Bardot sur les Réunionnais

« Population dégénérée », « traditions barbares», « gênes (sic) de sauvages » … c’est ainsi que l’ancienne actrice évoque les habitants de l’île de l’océan Indien.

Les Réunionnais forment « une population dégénérée encore imprégnée des coutumes ancestrales, des traditions barbares qui sont leurs souches » affirme Brigitte Bardot dans une lettre ouverte rendue publique ce mardi et dans laquelle elle dénonce la maltraitance sur les animaux à La Réunion, qualifiée d’ « île démoniaque ».

« Les autochtones ont gardé leurs gênes de sauvages » ajoute l’ancienne actrice âgée de 84 ans qui évoque « des réminiscences de cannibalisme des siècles passés » et stigmatise le traitement que subiraient les chiens et les chats à La Réunion ainsi que les « fêtes indiennes Tamoul avec décapitations de chèvres et boucs en offrande à leurs Dieux ».

Ces propos ont suscité de vives réactions, notamment de la part de la ministre des Outre-mer Brigitte Girardin actuellement en visite sur l’île qui a indiqué que « le préfet de La Réunion déposera dès demain une plainte à laquelle je m’associerai », ajoutant que « le racisme ordinaire n’a pas sa place dans le débat d’idées ».

Après avoir rencontré à ce sujet ce mercredi après-midi le préfet Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, Brigitte Girardin a rappelé que « les propos racistes ne sont pas des opinions mais des délits. Il n’existe aucune cause qui autorise le racisme et la haine de l’autre ».

« Quelle indignité ! » a quant à lui réagi Gabriel Serville, député de la première circonscription de Guyane, pour qui « aucun combat, aussi noble soit-il ne saurait justifier de tels dérapages ».

Connue pour son engagement contre la maltraitance animale mais aussi pour sa proximité avec l’extrême-droite et le Front National, Brigitte Bardot a déjà fait l’objet de plusieurs condamnations pour incitation à la haine raciale, notamment pour des propos contre la population musulmane qui « détruit notre pays en imposant ses actes » et contre « des clandestins ou des gueux » qui « prennent d’assaut nos églises pour les transformer en porcheries humaines ». 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • marcovalou

    Oui, le propos est intolérable, les mots violents et inacceptables et il est sûr que la justice fera son office. Il ne faut pas quand-même évacuer le problème récurrent dans nos départements de la maltraitance animale qui sous bien des aspects est intolérable elle aussi.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Copinage médiatique et cécité : la pré-implantation rocambolesque de l’antenne à Cayenne de Drug-Free World, fondation financée par la scientologie

Article et reportages de complaisance, cécité durable des personnalités conviées, le «pré-lancement» de l'implantation en Guyane de l'antenne de Drug-Free-World, une fondation financée par la ...

« Si j’y vais c’est pour être hors-la-loi » (Mickaël Mancée)

A l'approche des élections municipales de mars 2020 Guyaweb a voulu savoir comment se situent les leaders du mouvement social de 2017 qui a mis en avant les manquements des élus. Le moment est-il ...

Un cas de tuberculose à l’hôpital de Cayenne

Une soignante exerçant auprès d’enfants au Centre Hospitalier de Cayenne a fait l’objet d’un diagnostic de tuberculose indique l’Agence Régionale de Santé (ARS). « Dès que le ...

Les partis ont beaucoup à perdre lors des prochaines Municipales

Guyaweb a interrogé des partis politiques de Guyane à l'approche des élections municipales de 2020. L'optimisme et la mobilisation ne sont pas vraiment au rendez-vous à six mois de l'échéance ...

Léon Bertrand n’a plus de bracelet électronique, il est en liberté conditionnelle…

Comme l'annonçait Guyaweb en avril dernier (voir cet article), au moment de la sortie de prison de Léon Bertrand, l'intéressé devait, à partir de là, porter un bracelet électronique à la ...

Suspicion de pollution environnementale : un procès en correctionnelle pour la société Gold’Or cogérée par trois membres de la famille Ostorero

Vendredi 13 septembre, un procès en correctionnelle aux enjeux non négligeables est programmé à Saint-Laurent du Maroni : une société minière légale, la SARL Gold'Or est dans la mire de la ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube