Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Si la baisse des cas dure depuis plus de 4 semaines, l’on continue à mourir du Covid-19 en Guyane et 9 des 10 décès Covid de 2021 sont des hommes…

Si la baisse des cas dure depuis plus de 4 semaines, l’on continue à mourir du Covid-19 en Guyane et 9 des 10 décès Covid de 2021 sont des hommes…
Un homme de 51 ans et un autre de 78 ans morts ces derniers jours

Deux hommes, âgés respectivement de 51 et 78 ans, atteints par le Covid sont décédés au cours des huit derniers jours en Guyane.

Ce qui porte au moins à 84, le nombre de décès Covid en Guyane depuis le début de l’épidémie.

Explications.

«L’hospitalisation en raison de cette infection et l’entrée en réanimation sont en décalage», nous rappelait fin janvier le professeur Mathieu Nacher.

Deux semaines pour les hospitalisations à partir de l’infection pour les formes plus sévères, estiment les experts, trois semaines pour les entrées en réa.

Deux hommes de plus atteints par le Covid en Guyane sont décédés ces derniers jours en milieu hospitalier.

Un homme de 51 ans, vraisemblablement mercredi 3 février (décès signalé sans préciser l’âge ni le sexe par le Covid-Info des autorités du jeudi 4 février), a-t-on appris depuis de source proche des autorités sanitaires.

Et, à nouveau un homme «cette semaine», selon une source proche des autorités sanitaires, avant mardi selon notre recoupement d’informations. Il s’agit cette fois d’un homme de 78 ans.

Et même si le nombre de nouveaux cas continue d’accoucher de taux d’incidence et de taux de positivité en baisse depuis environ un mois désormais en Guyane

Ainsi, selon un document que Guyaweb s’est procuré, lundi 8 février n’ont été diagnostiqués que 24 nouveaux positifs au Covid-19 sur 784 tests analysés en Guyane (ci-dessous, le tableau des résultats du Covid-Info publié en interne mardi 9 février concernant les résultats des tests de la veille) :

Même si la seconde vague de l’épidémie en Guyane est considéré «en phase d’achèvement» par les autorités sanitaires de Guyane, néanmoins, avec ce décalage réexpliqué en début d’article, les décès Covid se poursuivent.

Les deux précédents décès Covid en Guyane remontaient au vendredi 29 janvier puis au mardi 2 février selon nos informations.

Vendredi 29 janvier, un homme de 72 ans était décédé au Centre hospitalier de l’Ouest guyanais à Saint-Laurent du Maroni selon une source proche des autorités sanitaires.

Une information qui avait été donnée plusieurs jours après, mardi 2 février, dans le Covid-Info alors quasi-quotidien des autorités (1).

Mardi 2 février, une femme de 61 ans qui se trouvait en réanimation à l’hôpital de Cayenne était, son tour, décédée.

A la date du mardi 9 février, l’on compte donc 10 morts Covid en Guyane en l’espace d’un peu plus de 5 semaines, soit depuis le 2 janvier 2021 : 9 hommes et une femme, en déduit-on.

90 % des défunts Covid guyanais de 2021 sont donc des hommes : 51 ans pour les deux plus jeunes (décédés respectivement le 7 janvier et début février) et 80 ans pour le plus âgé (relire notamment cet article du 18 janvier).

Mais l’année 2021 est nettement plus meurtrière au Suriname voisin qu’en Guyane en matière de Covid-19.

Mercredi 10 février, en effet l’on aura déploré le 10ème mort Covid du mois de février déjà dans ce pays voisin contre 2 décès en huit jours, entre le 1er et le 7 février en Guyane.

Au Suriname, l’on avait déjà déploré 35 morts Covid du 1er janvier au 1er février pour une population qui n’est que deux fois celle de la Guyane : 590 000 habitants environ. Contre 8 en Guyane en janvier (7 hommes et une femme).

En proportion, l’on meurt donc nettement plus du Covid au Suriname qu’en Guyane depuis début 2021 (le rapport était de 1 à 4,4 en janvier).

Le Suriname a également assoupli son couvre-feu avec un allègement qui doit entrer en vigueur ce jeudi selon Starnieuws : le couvre-feu du lundi au jeudi y est désormais fixé à 21 h et du vendredi au dimanche à 19 h. Et ce dans l’ensemble du pays.

Depuis le début de l’épidémie, le nombre de morts sur les deux territoires (Suriname et Guyane) est du même niveau en revanche voire un poil plus élevé proportionnellement en Guyane, en tout cas en matière de nombre de décès officiels au Suriname comparé à celui des décès officiels en Guyane en y ajoutant les quelques autres recoupés par nos soins.

164 personnes sont officiellement décédées du Covid-19 au Suriname au mercredi 10 février depuis le début de la pandémie (le premier mort y date de mars 2020) et au moins 84 décès en Guyane recoupés par Guyaweb (depuis le premier, un homme du village amérindien de Cécilia de Matoury, en avril 2020).

En Guyane, aux 80 décès en milieu hospitalier officiellement reconnus depuis le début de cette semaine, s’ajoutent trois décès hors milieu hospitalier, relevés par Guyaweb et confirmés par l’ARS : une femme, madame B. du quartier Concorde à Matoury et un monsieur nonagénaire de Maripasoula, ces deux décès en 2020. Mais également un Amérindien de 55 ans du village communautaire de Sainte Rose de Lima à Matoury décédé le 8 janvier dernier, avait révélé notre site.

A ces 83 décès (2) s’ajoute, selon notre décompte, celui d’une jeune femme surinamaise de 23 ans alors enceinte, testée positive au Covid-19, à Kourou le 7 juillet 2020, après un accueil aux urgences de l’hôpital de la ville spatiale.

Transférée de l’hôpital de Kourou à l’hôpital de Cayenne, d’abord en maternité dans une chambre dédiée aux femmes enceintes atteintes du Covid, souffrant d’une autre pathologie lourde et, de surcroît, de «détresse respiratoire dans un contexte de Covid-19» (souligne alors notamment un document médical hospitalier de l’époque que l’auteur de ces lignes avait pu consulter, relire cet article), cette jeune femme fait alors l’objet d’une césarienne à l’hôpital de Cayenne, le bébé est en vie mais la mère décède quelques jours après, à l’hôpital, en réa, fin juillet.

FF

(1) En fin de semaine dernière, les autorités étatiques concernées de Guyane ont fait savoir que le Covid-Info jusque là quotidien ou presque (pas de parution le dimanche) devenait hebdomadaire (le vendredi désormais) : «Il s’agit d’une décision locale concertée préfecture/ARS. On adapte le CovidInfo : la situation qui s’améliore le permet aussi. Et cela pourra toujours évoluer en fonction de la situation.», m’expliquait-on à l’ARS samedi 6 février sur ce point. Dans l’Hexagone, l’on donne toujours le nombre de nouveaux cas, d’hospitalisations, de décès quotidiens relatifs au Covid-19.
(2) Au moins deux autres décès 2020 en Guyane interrogent dont celui d’une dame du village amérindien Cécila de Matoury, compagne de l’homme atteint par le Covid, décédé à l’hôpital de Cayenne en avril 2020. Il s’agissait du premier décès Covid en Guyane. Egalement positive, la compagne de celui-ci avait aussi été placée en réa à Cayenne avant de sortir de l’hôpital puis d’y être réhospitalisée fin mai 2020 où elle décèdera quelques jours plus tard. Contacté sur ce décès en juin 2020, l’hôpital de Cayenne qui avait dans un premier temps promis une explication ne s’était finalement pas expliqué clairement quant à ce décès.

Photo de Une : mercredi 13 janvier 2021 à Sainte Rose de Lima à Matoury, campagne de dépistage quelques jours après le décès d’un habitant de 55 ans de ce village amérindien, atteint par le Covid-19, décédé à son domicile

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube