Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Presque 90 : la très inquiétante augmentation du nombre de cas de variants préoccupants en Guyane, le taux de positifs sur l’île de Cayenne qui se hisse à 11% et 4 décès en quelques jours dont 3 personnes de 49 à 54 ans…

Presque 90 : la très inquiétante augmentation du nombre de cas de variants préoccupants en Guyane, le taux de positifs sur l’île de Cayenne qui se hisse à 11% et 4 décès en quelques jours dont 3 personnes de 49 à 54 ans…
Exclu : 66 des 89 cas de variants préoccupants sur l'île de Cayenne

L’évolution de l’épidémie de Covid en Guyane prend une nouvelle tournure préoccupante selon les chiffres détaillés consolidés des autorités sanitaires (hier mardi) auxquels Guyaweb a eu accès.

Le nombre de cas de variants préoccupants poursuit sa progression : 89 étaient confirmés ces derniers jours (contre 51 une semaine plus tôt).

L’épidémie semble amorcer une nouvelle vague notamment sur l’île de Cayenne où le taux de positifs est remonté à 11% la semaine dernière dans un contexte de légèreté voire de relâchement de plus en plus sidérant des comportements visant pourtant tout simplement à protéger l’autre.

4 décès Covid se sont succédés en trois jours (entre samedi et mardi) dont celui de Pierre Rey dit «Kiko» hier mardi après celui de sa mère samedi.

Trois des quatre personnes décédées, deux hommes et une femme, avaient entre 49 et 54 ans.

Eclairage chiffré.

La situation devient très préoccupante en Guyane où le taux de vaccination reste faible dans un contexte de centres de vaccination limités en nombre (un seul pour toute l’île de Cayenne à l’Encre pas très pratique en terme de circulation automobile à Cayenne) même si l’ouverture de la vaccination aux plus de 30 ans depuis hier va augmenter le nombre de personnes vaccinées.

A ce sujet la mort brutale hier mardi de Pierre Rey dit «Kiko», personnage local, trois jours après celui de sa mère également victime du Covid-19, pourrait avoir un effet d’électrochoc.

89 cas de variants préoccupants étaient confirmés dans le point de situation interne des autorités sanitaires du mardi 30 mars au matin.

Ces 89 cas consolidés mardi 30 mars au matin (voire la veille) se décomposent comme suit : 29 cas de VOC (variant of concern) britannique et 60 cas de VOC brésilien P1 (ou V3) dit de Manaus désormais détecté dans un tiers au moins des échantillons séquencés (!). Voir tableau ci-dessous, il était déjà à 32% la semaine du 15 au 21 mars (S11)

Jeudi 25 mars, selon le point épidémio de Santé publique France, 63 cas de variants préoccupants (VOC, variant of concern) étaient confirmés en Guyane et se décomposaient alors comme suit : 22 cas du variant britannique préoccupant V1 (contre 18 cas de ce variant dans le point épidémio du 18 mars) et 41 cas du variant préoccupant brésilien V3 dit «P1 de Manaus» (contre 27 cas de ce variant préoccupant brésilien, une semaine plus tôt).

L’expansion du variant préoccupant brésilien P1 est donc plus rapide et plus nette en Guyane que celle du variant préoccupant britannique.

Chiffre également évocateur : 66 des cas de variants préoccupants ont, pour l’heure, été détectés sur l’île de Cayenne : 18 des 29 cas de VOC britannique V1 et 48 des 60 VOC brésilien P1, le variant préoccupant aux 17 mutations.

La situation est inquiétante sur l’île de Cayenne (Rémire, Matoury Cayenne) en terme de nouveaux positifs au Covid-19 puisqu’elle est passée de 6 à 11% en comparant la semaine du 14 au 20 mars à celle du 21 au 27 mars (voir tableau ci-dessous).

Le taux de positifs sur l’île de Cayenne est en hausse depuis 3 semaines consécutives (de 2 à 4% puis de 4 à 6% puis de 6 à 11%).

Guyane la 1ère a même annoncé un cluster (1) hier au sein de ses personnels (au moins trois personnes testées positives) : «le bâtiment (situé à Rémire-Montjoly) était vide ce mardi hormis pour l’info», nous confiait hier un journaliste de la station.

De surcroit, cette semaine, le point de situation interne des autorités de santé (épidémiologistes etc) souligne que sur l’île de Cayenne (s’agissant de la semaine du 21 au 27 mars), il ne s’agit plus de possible «fluctuations aléatoires à la hausse ou à la baisse», typiques lors d’une phase transitoire de l’épidémie comme évoqué les deux semaines précédentes mais bien d’une possible amorce de nouvelle hausse donc de nouvelle vague :

S’agissant encore des variants, le point épidémio hebdo de Santé Publique France faisait état le 18 mars pour ce qui concerne la Guyane de contaminations «autochtones» uniquement par le variant préoccupant P1 (ou V3) de Manaus, c’est à dire des contaminations en Guyane via une circulation locale.

Celui du 25 mars avait fait état de contaminations autochtones en Guyane à la fois du variant préoccupant britannique V1 et du variant préoccupant brésilien V3 (ou P1)

Comme l’avait révélé Guyaweb la semaine dernière, selon un document interne aux autorités sanitaires, au mardi 23 mars, sur les 51 premiers cas de variants préoccupants en Guyane, 36 concernaient des habitants de l’île de Cayenne (Rémire, Matoury, Cayenne) et 5 concernaient des habitants de Kourou. Les autorités sanitaires n’avaient pas répondu à l’époque à notre question quant à la localisation des 10 autres cas.

Le 2 février, une dame de 61 ans, infectée par le variant britannique préoccupant V1 était décédée en réa à l’hôpital de Cayenne. Elle avait auparavant voyagé jusqu’à Dubaï comme trois autres dames de Guyane âgées de 57 à 62 ans ayant, elles aussi contracté le V1 préoccupant britannique à l’époque.

L’ARS n’a pas communiqué depuis quant à un éventuel ou plusieurs autres décès de personnes touchées par un variant préoccupant mais des questions se posent sur tout ou partie des derniers décès, des vérifications étaient en cours nous ayant indiqué hier soir une source proche des autorités sanitaires.

Quatre personnes atteintes du Covid-19 sont décédés en l’espace de 3 jours en Guyane (entre le samedi 27 mars et le mardi 30 mars)

Le tableau ci-dessous, consolidé mardi matin tôt ne mentionne pas le décès de Pierre Rey dit Kiko (54 ou 55 ans) décédé dans la journée hier mardi.

Mais il mentionne 3 autres décès Covid dont de fait -selon nos informations- celui de sa mère Hélène Nouvet, 74 ans, qui a perdu la vie samedi 27 mars. Elle avait été hospitalisée à Kourou selon une source proche des autorités sanitaires.

Pierre Rey, l’opérateur minier, qui, de source proche du dossier, aurait «accepté tardivement d’effectuer un test de dépistage jeudi 25 (qui s’est révélé positif)», aurait été hospitalisé directement en réanimation vendredi 26 mars avant de décéder 4 jours plus tard hier mardi. Il avait 54 ou 55 ans.

Deux des trois autres personnes victimes du Covid ces derniers jours sont également plutôt jeunes : il s’agit d’une femme de 49 ans décédée en réanimation au Centre hospitalier de l’Ouest guyanais (CHOG) à Saint-Laurent samedi 27 mars. Et d’un homme de 52 ans, décédé en réa au centre hospitalier de Cayenne, dimanche 28 mars.

FF

(1) Sollicitée pour des précisions sur le cluster à Guyane la 1ère, Muriel Barthélémi, la directrice des antennes n’a pas, pour l’heure, donné suite.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

3 commentaires

  • EL MATADOR
    31 mars 2021

    C’était prévu, tout comme la suite est également prévisible…
    Heureusement l’ARS a enfin réagi, même si c’est un peu tard c’est mieux que rien…

  • le Jaguar
    01 avril 2021

    Une note positive tout de même: le centre de vaccination est bien organisé, les heures de RDV sont respectées, le personnel en nombre est efficace et le flux de « patients » est bien géré. Ca fait plaisir de constater qu’une chose puisse fonctionner correctement en Guyane donc félicitations aux différents acteurs présents à l’Encre !

  • FF
    02 avril 2021

    Commentaire intéressant Jaguar…

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube