vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Où en est la participation numérique aux Etats Généraux ?

Où en est la participation numérique aux Etats Généraux ?

En ligne depuis le 11 janvier, la plateforme de participation dédiée aux Etats Généraux de Guyane a pour fonction principale d’informer. Bien qu’elle se veuille participative, force est de constater que les abonnés, échanges et propositions arrivent au compte-gouttes. Commissions thématiques, forums, séminaires socio-professionnels et consultation en ligne ponctuent les Etats Généraux de Guyane avec le mot d’ordre « Ensemble, dessinons le projet d’avenir de la Guyane ». Sur le numérique depuis le 11 janvier les Etats Généraux de Guyane ont adhéré à Civocracy.org, une plateforme de démocratie participative développée et lancée en 2015 par une start-up berlinoise. Le ticket d’entrée à Civocray.org est de…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

11 commentaires

  • Jmc

    Preuve si il en est que les discussions lassent tout le monde. Ce que l’on veut c’est des actes, des réalisations concrètes, des mesures efficaces avec les budgets pour les réaliser.
    Pas de bidules politiciens qui ne serviront vous le verrez que de prétextes aux politiques pour mener une réforme statutaire au final

    • GZ

      La faible participation n’est pas une preuve de lassitude, JMC. Vous commettez encore faute de logique. Tenez, il n’y a pas de touristes sur la Lune.. Vous en concluez que personne ne veuille y aller ?

      Face au chgt statutaire vous êtes avec Joko et Smet comme des gamins malades : vous voulez guérir, mais sans le traitement nécessaire. Vous dénoncez ce qui vous dépasse. C’est ennuyant.

      • JCB

        En Guyane, il y a plus d’accompagnateurs de projets que de projets
        Quels sont les vôtres, à part le changement de statut (qui a été rejeté par referendum en 2010) ?

      • C’est vrai que nous sommes immatures. Heureusement que vous (qui arrivez des pays de l’est), avec votre grande expérience, votre science infuse, vous avez tout compris pour nous. Voulez-vous nous renvoyer dans les kolkhozes ? Une certaine nostalgie ?

  • A nous d’être vigilants, la réforme statutaire ne peut passer que par un référendum pas par des élections qui vont essayer de nous berner. On l’a bien vu dans la récupération du mouvement qui, rappelons-le, nous a mobilisés contre l’insécurité, pas pour le changement de statut.

  • C’est vrai: qui à la veille du mois de mars dernier aurait un seul instant envisagé un changement statutaire? Ce n’était pas d’actualité…Pas plus en 2018 qu’en 2017, ça le fut en 2009 mais ce n’est plus le cas à ce jour. De telles gesticulations ne font qu’achever une économie déjà bien mal en point, ce n’est vraiment pas le moment.

  • amertume

    Oui ! SMET., ce n’est pas le moment. Force est de constater,qu’ Ils sont toujours prêts à « METTRE la CHARRUE devant les BOEUFS .hélas!

  • Jmc

    GZ au risque de vous répondre dans un premier temps dans la vie comparaison n’est pas raison. Vous devriez le savoir et retourner sur la lune.
    Surtout en quoi un changement de statut sera au final une garantie d’avoir l’argent nécessaire pour mener les projets indispensables à court terme. Je ne vois pas bien.
    Non ce qu’il faut pour la guyane c’est sans calcul politicien rapidement, très rapidement, des mises en œuvre de moyens pour la realisation des mises à niveau nécessaires. Encore une fois au risque de me répéter sécurité, santé, éducation, emploi.
    Le reste viendra peut être en son temps. Ah au fait j’ai voté 74 lors de la consultation, mais ce n’est vraiment plus d’actualités.

    • GZ

      Jmc
      Votre proverbe signifie simplement qu’une comparaison entre événements ne fait pas office de preuve (l’appréciation étant subjective et les événements étant particuliers)
      Il vous a peut-être échappé que je n’ai pas fait comparaison entre deux événements mais illustré votre erreur qu’est la fausse causalité, la troisième faute d’argumentation. La citation inappropriée de ce proverbe constitue à son tour la même erreur de logique et en devient un pompeux élément de langage.
      La capacité de comparer et de distinguer est une faculté cognitive fondamentale, une démarche qui fait partie du concept de raisonnement et de pensée. Elle a permis l’invention de la roue, entre autres… Exercez-vous alors sans hésitation et songez à Rathenau : « Penser, c’est comparer »

      • KouK

        Je vous aime bien GZ. Vous avez le mérite de défendre vos idées avec plus de jugeote et de formules littéraires que ceux qui souhaitent comme vous une évolution statutaire. Dommage que vous ne soyez pas plus nombreux à partager ce goût du débat et de l’échange de points de vue… Cela ferait peut-être moins peur à pas mal de gens d’échanger avec vous, plutôt que de voir des leaders autoproclamés réclamer une évolution statutaire qui ne déboucherait pas sur autre chose que sur une république bananière, xénophobe, et voué à être intégrée au Brésil dans les 15 ans qui suivront son indépendance… (bam ! ^^)

        Comme l’a fait savoir JMC, nous ne sommes pas butés non plus, « nous qui venons des pays de l’Est » (vu que c’est notre principale tare à chaque fois…). Je pense que beaucoup de gens, lucides, qui prennent du recul sur les événements, et qui aiment la Guyane comme vous ou moi, voient bien que la relation métropole-Guyane n’est pas possible telle qu’elle a été imaginée (et jamais mise en oeuvre). Mais ils n’ont pas envie de la voir prendre son indépendance « n’importe comment », sous la coupe du premier politicard péyi qui jouera de démagogie pour être élu « roi de Guyane ». J’en suis persuadé, et les nombreuses personnes avec qui j’ai pu échanger sur le sujet ici-même ou en métropole, se méfient comme de la peste de tous ces groupes indépendantistes émanant des pires syndicats de profiteurs qui soient. UTG (ou UGTG pour la Gwada) en tête. Mais ils sont l’expression d’une exaspération que nous ressentons tous.

        Et là vous me dites, il fait de nouveau une fixette sur Rimane et ses copains. Et bien oui. Mais également sur Serville et ses copains. Parce que ces gens là, par leurs propos forts en gueule et leurs idées aussi belles que naïves, entourloupent toute une partie de la population, qui ne se donne pas la capacité de comprendre par elle même comment « tourne le monde. » C’est comme ça dans tous les pays du monde, et ça m’inquiète. D’où la fixette.

        Quant à ce changement de statut qui vous importe temps, sachez que je vomis la colonisation, et je dénonce régulièrement sa continuité « souterraine » de nos jours, que ce soit avec les DOM ou avec les anciennes colonies d’AEF ou AOF. Mais je vomis tout autant la décolonisation, comme elle l’a été faite en Afrique. Et comme elle pourrait (malheureusement) se faire en Guyane si elle devait se réduire aux revendications « bas-de-plafond » de certains participants à la consultation actuelle.

        Que vous soyez « d’ailleurs » ou « de souche » (terme tellement galvaudé à mon sens), vous pouvez craindre qu’un changement de statut tel qu’il pourrait sortir d’une consultation aussi médiocre que ces états-généraux ne soit in fine profitable qu’à très peu de gens. Les 180 qui ont noté un truc sur le site, les 30 autres qui ont été enregistrés sur un téléphone pendant les réunions, et les 60 politiques/socio-pro qui ont profité de cette « vaste consultation populaire » pour placer leurs jetons…

        Bref.

        Il faut parvenir à trouver une solution pour se détacher de la « fausse » unité française. Soit. C’est logique. Suffit de regarder la Corse : 120 km entre le Continent et l’île de Beauté, les mecs se sentent différents… Je comprends qu’à 7000 bornes avec une autre langue et une culture bien différente des « ancêtres gaulois » (lol), et des années à être les dindons de la farce, on ne puisse pas se sentir unitairement français. Mais faut-il pour autant cracher sur ce que des millions de « migrants » prêts à crever dans la Méditerranée pour l’atteindre, aimeraient bien « partager » ? Je me pose la question. Et je suis en droit de croire que les indépendantistes à carte d’identité française devraient revoir leur stratégie.

        Mais s’ils ne gueulaient pas, ils n’existeraient pas. Chose impensable pour ces ambitieux.

        Allez, au plaisir de me faire retoquer sur cette analyse.
        (et au plaisir de lire vos propositions)

        • GZ

          Votre sympathie fait honneur et m’oblige.
          Vous soulevez bien de choses ici comme en votre réponse à Cooldays sur la formation minière. Ce genre d’échange se prête mal à un forum qui défile (je ne sais pas si vous trouvez ma réponse), à la fois parce qu’il mène loin, bcp trop loin, et aussi parce que, malgré cette distance, il risque d’inspirer ceux qui ne le sont pas, tout en étant dans une situation critique. Et ceci n’est pas sans danger public, croyez-moi.
          Comprenez bien : je ne m’interroge pas sur Vous mais je doute du bien-fondé du recueil des avis en public, que ce soit le mien ici comme ceux des autres dans le cadre de cette consultation en cours qui ne remue que des imbécillités déjà inter-générationnelles.

          Du reste, et comme vous l’avez bien dit, la majorité des lecteurs (selon ce que l’on en voit) ne sont pas intéressés. Autant discuter en privé, on éviterait Joko…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Maintenue malgré le confinement, l’enquête publique sur la centrale électrique du Larivot fait déjà débat

Un arrêté du 2 avril 2020 de la Préfecture de Guyane autorise l'enquête publique sur le projet de centrale électrique du Larivot à se tenir de manière dématérialisée du 20 avril au 20 mai ...

L’épidémie s’étend en Guyane

Depuis le 4 avril, la Guyane est au stade 2 de l'épidémie du Coronavirus. Le dernier bilan épidémiologique dénombre 72 cas dont 1 en réanimation depuis le 1er avril. Suivez sur notre fil ...

Covid-19 : les requêtes en référé-liberté de l’UTG et d’un personnel soignant de l’hôpital rejetées !

Dans deux décisions que Guyaweb s'est procurées à la mi-journée, la juge des référés Marie-Thérèse Lacau a rejeté ce lundi les requêtes en référé liberté du syndicat UTG (Union des ...

Le boom de la livraison à domicile

Confinement oblige, les commerces s'adaptent et certains proposent la livraison à domicile. Une habitude essayée et vite adoptée par les consommateurs, ce qui laisse présager une continuité ...

Lutte contre le coronavirus : mais qui sont ces exemptés de la «quatorzaine» à la descente des avions en provenance d’Orly et des Antilles ?

Mais qui sont ces «personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou (...) à la continuité de la Nation» et qui échappent à la quatorzaine à leur descente d'avion, selon un ...

Restrictions à la liberté de circuler : un arrêté du préfet avait oublié le cas des victimes de violences susceptibles d’aller porter plainte, le procureur le fait rectifier

Les mesures draconiennes prises par les autorités administratives afin de restreindre la circulation de personnes avec pour objectif de limiter la propagation du Covid-19 avaient quelque peu oublié ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube