Samedi 24 Fevrier

Publicité Guyaweb

Le procès des gros bras qui ont voulu déloger les squatteurs : José Achille, Roger Achille, Frédéric Jean Baptiste, Sean Da Silva et Serge Nugent en appel jeudi.

Le procès des gros bras qui ont voulu déloger les squatteurs : José Achille, Roger Achille, Frédéric Jean Baptiste, Sean Da Silva et Serge Nugent en appel jeudi.
L'affaire du 53 de la rue madame Payé...

Second round pour les cinq gros bras jeudi 30 mars : procés en appel, avenue De Gaulle à Cayenne. Il leur est reproché les faits de «dégradation ou déterioration du bien d’autrui commise en réunion» et «manoeuvre, menace, voie de fait ou contrainte pour forcer une personne à quitter son lieu d’habitation». Ambiance. Ce jeudi 30 mars, vient en appel, le procès des 5 personnes qui ont voulu déloger les squatteurs du 53 rue madame Payé, le 5 septembre 2018. Quatre d’entre eux sont défendus par Me Alex Leblanc selon le rôle de la Cour d’appel : les frères José…

La suite de cet article est réservé aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

2 commentaires

  • Pagainnom

    Tout ça parce que l’Etat ne fait pas son travail. Selon moi, une seule personne devrait être condamnée, l’ETAT !!!! tout cela discrédite encore l’Etat qui perd de plus en plus la confiance du peuple.

  • micafleur

    ^Je valide votre commentaire « Pagainom » quel bien? C’étaient des squatteurs,arrogants qui n’ont pas hésité à menacer les riverains y compris l’avocate dont le bureau est en face J’ai une parente qui a laissé à sa mort une propriété sur Rémire,succession compliquée,obligation de se rendre tous les jours sur les lieux pour dissuader les squatteurs,des sois-disant demandes de location de gens qui rôdent autour de la propriété. L’État et ses lois absurdes,passé 48h le squatteur est chez lui,il faut payer pour le déloger quoiqu’il fasse (drogue,prostitution,nuisances sonores) un ou deux enfants sur les lieux c’est pire.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Conférence sur Gaza : « nous devons être aux côtés des occupés »

Un débat public sur le conflit en cours dans la bande de Gaza était organisé à Cayenne, jeudi 22 février, par le collectif Free Palestine Guyane en présence des députés Davy Rimane et ...

Laurent Castillon ancien braqueur de bijouterie en Suisse, on a retrouvé 27 armes chez lui en Guyane…

Le 20 décembre 2021, à Cayenne, Laurent Castillon, 54 ans, né le 19 août 1967 à Marseille est tué par balles en plein après-midi à proximité de son magasin. Il s'agit d'une exécution : il...

7 ans de prison requis par le parquet général contre « l’assistant maternel » pour avoir agressé sexuellement 11 victimes âgés de « 3 à 12 ans »

Surprise au début du procès, alors que j'étais prêt à quitter les lieux, pour laisser le huis clos se dérouler, personne ne demande à ce que ce procès soit fermé au public. "Il y a une ...

Arrivée des étages de la fusée inaugurale Ariane 6

Les étages principal et supérieur du premier lanceur de vol Ariane 6 sont arrivés hier au port de Pariacabo à bord du cargo hybride Canopée au terme de neuf jours de traversée transatlantique. ...

Montagne d’Or : la justice tire un trait sur le renouvellement des concessions

Par deux décisions rendues le 6 février, la Cour administrative d'appel de Bordeaux a rejeté le renouvellement des concessions minières Élysée et Montagne d'Or de la compagnie éponyme, ...

Visite présidentielle : Emmanuel Macron en Guyane du 24 au 26 mars

Le bruit d'une visite officielle du président de la République en Guyane circulait depuis plusieurs semaines, nous sommes en mesure de confirmer cette information : le chef de l'Etat Emmanuel Macron...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube