vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Le jeune Amérindien de 15 ans mis en examen pour «viol» à l’encontre d’une infirmière du poste de santé de Zidock, laissé en liberté sous contrôle judiciaire

Le jeune Amérindien de 15 ans mis en examen pour «viol» à l’encontre d’une infirmière du poste de santé de Zidock, laissé en liberté sous contrôle judiciaire

Le jeune Amérindien Wayampi de 15 ans, originaire de la commune de Camopi-Trois Sauts, soupçonné de viol (dimanche 17 novembre) à l’encontre d’une infirmière du poste de santé de Zidock (secteur de Trois Sauts) a été remis en liberté sous contrôle judiciaire jeudi en fin de journée, a constaté Guyaweb au palais de justice du Larivot. Il sera hébergé à Matoury chez un oncle amérindien, originaire de Camopi-Trois Sauts, vivant et travaillant sur le littoral guyanais. Le procureur de la République avait requis l’incarcération du mineur. Le juge des libertés et de la détention n’a pas suivi ces réquisitions. Il…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

18 commentaires

  • elisa

    C’est pitoyable! une infirmière qui est sensée soigner les gens se faire traiter de la sorte. Honte à vous. L’alcool et le reste vous lessive vos têtes. De moins en moins de personnes accepterons de venir chez vous. Ne vous en prenez qu’à vous même. Quelle tristesse!

  • Desijose

    Insupportable et décourageant. Pour y être allée il y quelques 10 ans, je connais Trois-sauts, et déjà, les parents (les pères) se plaignaient de ne plus avoir aucune influence sur leurs ados qui refusaient les coutumes et les rites. Cette année-là, ils avaient brûlés les costumes des cérémonies. La drogue et l’alcool étaient déjà largement présents et les influences malsaines des collèges de l’Oyapoque bien « acquises » .
    La vie dans les centres de santé est très dure,s’y ajoute l’isolement et la perte de ses repères. Il faut vraiment avoir la foi chevillée au corps pour tolérer ces conditions. Les volontaires sont jeunes et ne s’attendent sûrement pas à ces conditions de vie, ils n’y sont pas préparés .
    Personnellement, si quelqu’un me posait des questions sur les centres de santé, je leur demandais de vraiment bien réfléchir avant de prendre leur décision.
    La direction prend la position officielle de défendre les personnels des centres de santé, en aurait-il été de même s’il n’y avait pas eu actuellement les mouvements sociaux des milieux médicaux ?
    Les signalements sur certains de ces centres ont été faits les années passées et systématiquement le personnel qui osait faire des remarques était blackboulé…
    Je souhaite très sincèrement à cette infirmière beaucoup de courage et de force pour qu’elle puisse retrouver confiance en elle et avancer

  • Ti Ray

    Grande tristesse pour l’infirmière et mes meilleures pensées. Toutefois, cette situation est la conséquence du déracinement et de la sédentarisation forcée d’une population nomade qui perd ses repères… d’où ces actes et surtout le taux de suicide récurrent dans cette jeunesse

  • raf973

    Ti Ray
    Faut arrêter aussi de dire n’importe quoi !!
    Les arguments que vous avancez ne justifient en rien le geste de ce jeune homme. Faut arrêter de dire que c’est encore et toujours la faute à untel mais surtout pas la leur. Ces gens sont des adultes responsables, suffisamment en tout cas pour se retrouver autour du cachiri avec les anciens et picoler du rhum, puis vomir et remette encore et toujours de l’alcool, le tout sous le regard bien veillant des anciens. Personne ne force qui que ce soit a boire. Allez vous promener en face de Camopi et voyez le spectacle que donnent certains jeunes de Camopi …. Je dis bien certains.
    Les chefs coutumiers devaient peut être assurer complémentent leur rôle et leur autorité. C’est un peu leur boulot non ? C’est trop facile de dire que c’est la faute des autres.
    Il avait fait son choix de rentrer à Zidock, librement. Il pouvait vivre tranquillement et paisiblement.
    C’est le système qui l’a obligé à violer une infirmière ?
    Arrêtez vos bêtises, svp !
    Je ne suis pas d’accord avec vous et j’espère qu’il comprendra son geste en prison, comme tout citoyen !

  • FF

    C’est le début de l’instruction Raf. Il faut toujours faire preuve d’un minimum de prudence. Vous rendez déjà votre propre jugement. Le respect de la présomption d’innocence s’applique à tout citoyen. Comme le respect de la présumée victime…

  • raf973

    Ok, mais je voulais juste rappeler à Ti Ray que personne n’a forcé ce jeune a violer cette personne ( si c’est le cas) et que ces histoires de sédentarisation n’ont rien à voir. C’est toujours la faute du système, je trouve ça pénibles à la longues .
    Et pourtant : https://www.20minutes.fr/insolite/2657763-20191122-nationalite-francaise-meilleure-nationalite-monde-selon-classement

  • Francois

    prudence, prudence …. avant de juger trop vite. J’ai séjourné quatre fois un long mois à Trois-Sauts entre 2006 et 2016, et j’y ai appris que rien n’est simple dans les difficiles relations entre Amérindiens et non-Amérindiens, et que l’alcool amené par les uns et par les autres peut y faire des ravages. Mais tout mon soutien va à la victime, car aucun viol n’est excusable, ni à Cayenne ni à Trois-Sauts, ni ailleurs ….

  • elisa

    Allez dans les villages de matoury et vous comprendrez que la pratique de l’alcool fait aussi partie de la coutume. Mais chut, il ne faut rien dire. Hypocrisie quand tu me prends. On continue à fermer les yeux!! Les femmes se taisent et baissent la tête, car elles sont soumises. Chaque fin de mois les aides arrivent et c’est la fête.

  • benoit

    Dieu merci, (ndlr: l exclamation, pas le site) 99,9% des personnes qui sont nes et ont grandi dans des lieux et endroits difficiles voir dangereux, et delaisses par leurs proches ne sont pas devenu des criminels (le viol est bien un crime).

  • le Jaguar

    99.9 % correspond à une vision naïve ou complètement surestimée. En vérité dans les quartiers difficiles voir dangereux ( je ne connais pas Zidock mais je doute que cet endroit réponde à cette définition d’ailleurs), le taux de délinquants est largement supérieur à 0.1 % de la population, même si on fait un distinguo entre crimes et délits. Soit dit en passant un vol avec arme ou certains trafics de stupéfiants sont qualifiés de crimes pénalement parlant par exemple. Donc les criminels ou gros délinquants sont très nombreux dans ces quartiers.

  • Kataklism

    Laissé en liberté ? Pauvre France. C un crime. Il n y a pas de circonstances atténuantes. Toutes mes pensees vont vers cette jeune femme qui ne doit pas comprendre ce que la justice attend pour appliquer la sanction prévue en cas de viol.

  • FF

    En fait, l’incarcération provisoire ne peut être un pré-jugement. L’incarcération est l’exception selon les textes en vigueur. S’agissant de mineurs, elle est, de surcroît, moins souvent prononcée. J’ai, par ailleurs, entendu parler (au palais de justice) d’un souci de place au quartier mineurs à Rémire mais de source non judiciaire donc je ne sais pas si c’est avéré.

  • Anangosi

    Pourquoi le Maire n’habite pas la commune et ne met pas en place des actions pour prévenir et éduquer la jeunesse, c’est la mission essentielle d’un Maire. Il faut amener des activités dans ces communes, dynamiser et responsabiliser ces jeunes adolescents qui je suis sûre seraient favorables à parrainer les plus jeunes. Notre rôle d’adulte est de faire en sorte que ces jeunes soient accompagnés. Où sont tous ceux qui ont accompagné le Maire actuel aux élections de 2014 ?

  • FF

    Etes-vous sûr de votre info ? Nous avons contacté Joseph Chanel qui nous a soutenu le contraire : « Bien sûr que j’habite Camopi (…) je suis Camopien (…) je suis quand même le maire de la commune », nous a répondu M. Chanel.

  • Morvandiau

    @Anangosi Parler du rôle du Maire et des activités a mettre en place dans ces communes ?
    Mais c’est là tout le problème, on est dans un schéma occidental qui n’a rien à voir avec le mode de vie de ces populations. C’est quand même incroyable qu’on puisse imaginer qu’on puisse copier-coller un système d’un autre continent, d’une autre civilisation à des peuples qui ont une organisation sociétale complètement différente, et se poser naïvement la question du ben pourquoi ça marche pas ?
    L’intérieur de la Guyane n’a pas a avoir a fonctionner encore sur le mode colonial du littoral, il faut restituer à ces peuples leurs modes de vie et une souveraineté adaptée sur leur terres ancestrales.

  • FF

    En l’occurrence, ne parlez-vous pas aussi à la place des personnes concernées ? Et que ferait cette « réorganisation ancestrale » face à Vila Brasil, à Ilha Bela pour parler de Camopi plus particulièrement ?

  • Morvandiau

    @FF
    En fait oui, tout le monde parle à leur place et leur suggère, voir impose sa vision, trop souvent imprégnée de doudouisme.
    Contrairement à ce qui ce fait ailleurs, on ne prend pas le temps de les consulter, de leurs demander leurs aspirations profondes, et de leur accorder l’autonomie de gestion de leur société séculaire qui a réussi à les faire survivre jusqu’à maintenant.
    Depuis la colonisation, on leur dit que leur modèle de société n’est pas le bon, qu’on a de meilleures solutions, et ça c’est destructeur pour eux.
    La Guyane et la France plus globalement devrait revoir complètement son logiciel concernant les peuples autochtones. Mais bien peu de personnes s’en soucient, surtout au niveau local.

  • FF

    Je discutais récemment avec un Amérindien de Camopi qui s’était occupé de l’octroi des prestations RMI et autres à l’époque aux amérindiens de sa commune. Donc c’est plus complexe..

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Colloque sur le cinquantenaire de la suppression du Territoire de l’Inini

Il aura lieu samedi 7 décembre de 9h à 16h au siège de la Collectivité Territoriale de Guyane, route de Suzini à Cayenne. « Le 6 juin 1930 est créé en Guyane le territoire autonome de ...

L’avenir de France-Guyane reporté au 14 janvier

  Le tribunal mixte de commerce de Fort de France qui devait se pencher ce jour sur l'avenir des sept sociétés du groupe France Antilles (dont les trois sociétés éditrices : ...

Réforme des retraites : grève fortement suivie à Cayenne et Saint-Laurent

Le mouvement de grève nationale contre la future réforme des retraites dans les secteurs public et privé a mobilisé près de 2000 personnes dans les rues de Cayenne et Saint-Laurent du Maroni ce ...

Le maire de Roura et président de l’association des maires, David Riché, mis en examen pour «favoritisme»

Photo de Une : David Riché et son avocate, Me Marie-Alix Canu-Bernard, au palais de justice mercredi soir Le maire de Roura et président de l'association des maires de Guyane, David Riché, a été...

L’audience au tribunal de commerce de Fort de France qui doit se pencher sur l’avenir de France-Guyane reportée

L'audience prévue demain jeudi au tribunal mixte de commerce de Fort de France concernant l'avenir des sept sociétés du groupe France Antilles est reportée au vendredi «10 janvier 2020», a-t-on ...

David Riché placé en garde à vue ainsi que 3 autres personnes dans le cadre d’une enquête pour «favoritisme» et «recel de favoritisme»

Le maire de Roura et président de l'association des maires de Guyane, David Riché a été placé en garde à vue, mardi, dans le cadre d'une affaire judiciaire en cours, ont révélé nos confrères...

Toutes les petites annonces ( 1 ) :

Véhicules ( 1 )
> Toutes les annonces véhicules

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube