Guyaweb, journal d'information et d'investigation

Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Le Grand Conseil Coutumier au complet

Le Grand Conseil Coutumier au complet

Le Grand Conseil Coutumier est désormais au complet. Annick Girardin, ministre des Outre-Mer, a désigné “la semaine dernière les deux personnalités qualifiées qui siégeront au sein du Grand Conseil Coutumier des populations amérindiennes et bushinenge” a t-on appris par voie de presse.

Il s’agit de Damien Davy, ingénieur de recherche au Centre national de la recherche scientifique, et Jean Moomou, maître de conférences à l’Université de Guadeloupe. Ils complètent ainsi la liste des seize autres membres du Grand Conseil Coutumier qui ont été désignés par leurs pairs les 10 et 11 février 2018 (Guyaweb du 13/02).

Prévu dans le cadre de la loi Egalité Réelle Outre-Mer, le Grand Conseil Coutumier remplace le Conseil consultatif des populations amérindiennes et bushinengé. Il est placé auprès du représentant de l’État en Guyane et aura pour objet “d’assurer la représentation de ces populations de Guyane et de défendre leurs intérêts juridiques, économiques, sociaux, culturels, éducatifs et environnementaux.” 

Pointé du doigt par les organisations autochtones (Guyaweb du 18/04), le décret définissant le fonctionnement du Grand Conseil Coutumier des populations amérindiennes et bushinenge a été publié au Journal officiel le 15 avril dernier.

Le Grand Conseil Coutumier se réunira dans les prochaines semaines afin d’élire son bureau et de voter son règlement intérieur. Il pourra être “saisi ou se saisir de tout projet ou proposition de délibération de la Collectivité territoriale de Guyane intéressant directement l’environnement, le cadre de vie ou les activités culturelles des populations amérindiennes et bushinenge”.

Quant aux dépenses liées au fonctionnement de ce Grand Conseil Coutumier, elles “seront aussi prises en charge par l’Etat” avait précisé à Guyaweb Mathias Ott (photo de Une), sous-préfet chargé de mission pour les communes de l’intérieur depuis août 2017, désormais sur le départ.

En effet Matthias Ott, 40 ans, diplômé de l’Institut d’études politiques de Lille et du Celsa (École des hautes études en sciences de l’information et de la communication), a été nommé chef de cabinet de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzin, après un passage éclair de neuf mois en Guyane. 

Le nouveau chef de cabinet Matthias Ott sera attendu sur la gestion de la crise au sein du Centre hospitalier Andrée-Rosemon de Cayenne. Pour rappel, 17 médecins du service Urgences-Samu 973 ont donné leur démission ou demandé leur mise en disponibilité en raison de conditions de travail de plus en plus dégradées affectant la prise en charge des patients.

 

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

1 commentaire

  • Francois

    excellent – je connais la rigueur et l’objectivité de ces deux personnaités qualifiées, et ce GGC saura certainement bénéficier de leur présence et de leurs connaissances.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Blocage : le Grand Port maritime intente une action en «référé mesures utiles» pour obtenir l’expulsion des manifestants

Une procédure en «référé mesures utiles» a été mise en œuvre dès ce lundi par le Grand Port maritime de Guyane (GPMG) pour demander à la juridiction administrative de prononcer l'expulsion ...

“La culture est une arme miraculeuse contre l’obscurantisme”

A l'occasion de la troisième édition du Festival international du film documentaire Amazonie-Caraïbes - le Fifac, qui s'est refermée samedi et s'est principalement déroulée sur internet, Guyaweb...

Paul Dolianki plongé dans le coma suite à une forme grave de Covid-19, son frère Gérard Fati confirme mais se dit «confiant»

Paul Dolianki, 55 ans, maire déchu d'Apatou, infecté par le Covid-19 a bien été placé en coma artificiel il y a environ une dizaine de jours au service réanimation du centre hospitalier de ...

Trois manifestants condamnés pour l’incendie ayant dégradé la façade de la préfecture, un syndicaliste de l’UTG condamné pour complicité, les quatre ont été conduits à la case prison

Quatre personnes, dont deux militants actifs du mouvement de protestation de mars/avril 2017 et au moins un syndicaliste UTG, ont été condamnées jeudi, dans la soirée à de la prison ferme avec ...

Marc Monthieux : «Il y a ce mot d’ordre majoritaire : on ne veut pas être vacciné, on a tout compris (…) Il ne faut pas baisser pavillon parce que certains parlent fort»

C'est un son de cloche inédit et singulier lancé cette semaine en Guyane : un appel à la vaccination contre le Covid-19, émanant d'un regroupement de personnalités locales, notamment du MDES ...

A Saint-Georges, le pénible réseau “4G” de SFR

Des clients SFR du bas Oyapock sont en colère. Depuis le dur confinement imposé à Saint-Georges de mars à septembre 2020, le service "4G" est globalement dégradé. Le premier de chaque mois, ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube