vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Le Conseil d’Etat rejette les recours d’un inspecteur de l’IGA révoqué par Emmanuel Macron notamment pour ses frasques en Guyane et à La Réunion

Le Conseil d’Etat rejette les recours d’un inspecteur de l’IGA révoqué par Emmanuel Macron notamment pour ses frasques en Guyane et à La Réunion

Après les possibles faits d’armes de l’inspecteur en Guyane et à La Réunion, le chef de service de l’IGA (Inspection générale de l’administration), convoque Grégory Valot à un entretien préalable après son retour dans l’Hexagone puis, estimant ces faits constitutifs d’une faute grave impliquant une mesure d’urgence, prend, le 11 juillet 2018, un arrêté suspendant l’inspecteur de ses fonctions et ce, en vue de poursuites disciplinaires. Le haut fonctionnaire conteste alors en référé cette suspension par une requête enregistrée le 31 août 2018 au secrétariat du contentieux du Conseil d’Etat. Grégory Valot demande alors au juge des référés du Conseil…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3 4 5

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

21 commentaires

  • KouK

    Qu’est ce que cette affaire doit mettre en exergue ? Pourquoi la mettre en avant, à force de détails ? Bien sûr que « nous savons » que nos grands cadres publics en font des tonnes (de conneries) dans les territoires ultramarins. Mais… là, franchement… pour une fois, il n’y avait pas de conflits d’intérêts ou de trafic à dénoncer ! Alors ? Qu’apprenons nous de cela en définitive ? Merci d’éclairer ma lanterne, car ces 5 pages n’ont pas suffi.

  • FF

    Votre avis n’est pas partagé par tous. En tout cas des réactions que j’ai pu avoir, plus discrètes il est vrai. Seul regret, si la SCP d’avocat(s) qui le défendait a répondu (sans répondre sur le fond), en revanche nous n’avons pas obtenu de réactions de l’inspecteur. Et il y a tout de même eu deux décisions de référé et une décisions au fond (2 requêtes distinctes jointes). La question n’est-elle pas plutôt : pourquoi d’autres médias localement n’en parlent pas ?

  • amertume

    Ben !!!
    Mon cher FF
    Parce que le linge sale se lave en famille tout simplement.
    Bonne méditation à tous

  • Maroilles

    quel est l’interet de cet article ?

  • KouK

    Oh ça n’est que mon avis, et vous nous offrez la possibilité de l’exprimer sur votre site ;-) Il n’était par ailleurs pas définitif, je venais juste naïvement vous demander d’expliciter la « morale » à tirer de cette histoire… qui pour le moment (faute de temps de cerveau disponible j’imagine), me semble être sans conséquences pour notre territoire.

    Quant aux médias locaux, vous connaissez mieux que nous la situation de la presse à l’échelle mondiale… alors en Guyane…

  • KouK

    Ahah :-p Je me sens moins seule

  • GZ

    Indépendamment de l’odeur du vomi, le périmètre « en famille » est incompatible avec l’idée du service public. Les honneurs sont étalés jusqu’à l’outrance, pourquoi donc la pudeur sur le contraire ?
    A bien regarder, l’intérêt de cet article est de savoir que cette élue CTG ne se souvient pas d’une réunion aussi importante, à peine un an après…

  • FF

    Par exemple…

  • FF

    Il est l’un des articles les plus consultés de ces 30 derniers jours mais bon…

  • GZ

    Il faut dire que les sanctions contre le haut-fonctionnariat sont rarissimes, ce qui explique pitet l’intérêt du public. La seule faute encore punie reste la dégradation des résidences préfectorales, espèce de sanctuaires symboliques. Cet homme l’a appris à ses dépenses. Le jeunot aurait dû savoir que les préfets eux-mêmes ne sont sanctionnés qu’en cas de vol de mobilier constaté après leurs départs. Ca arrive…

  • FF

    Oui à Mende. Enquête dirigée par le procureur de Mende de l’époque, actuel procureur de… Cayenne. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/06/29/01016-20120629ARTFIG00432-l-ex-prefete-cleptomane-de-lozere-condamnee.php

  • GZ

    Je vois que tu t’informes à tout va :-)) C’est bien et professionnel, suis pas déçu.

  • FF

    Au bout de 10 jours de mise en ligne, cet article est devenu l’article le plus consulté des 30 derniers jours. Comme quoi…

  • GZ

    N’en déduis pas trop vite l’attachement du publik à l’odeur du vomi. Il se peut bien que les lecteurs soient restés sur leur faim, les « frasques » du titre permettant espérer qqchose de plus consistant qu’une simple vidange gastrique à l’envers…
    L’histoire nous rappelle surtout que les « frasques » justifiant le renvoi d’un fonctionnaire doivent être – et ne devant être autres que – ce genre de broutille insignifiante. A croire que tout va bien par ailleurs, les compétences et intégrités foisonnent…
    Le CE aurait pu tout aussi bien disculper le bonhomme, au motif, par exemple, que rien ne prouve que son état soit dû à son alcoolémie – et non pas à un effet tiers, combinaison maladie/médic./aliment par exemple… Y avait-il eu une prise de sang, ou le tout se base sur les dires du préfet et d’autres ?
    Similairement, l’avis subjectif d’un gendarme devant un soûlard manifeste reste insuffisant pour le sanctionner en absence de test (et prise de sang ?), il me semble…
    La détaillizasyon du CE a un intérêt très limité.

  • FF

    Relis bien : il y a des incidents signalés en Guyane, à la Réunion, à Paris. Et à la Réunion, au sein d’un hébergement de la résidence du préfet. La juridiction administrative en rapporte le strict nécessaire pour étayer sa décision. Une révocation, ce n’est pas rien. il eut été intéressant d’avoir des explications de l’intéressé. Cela n’a pas été possible en l’état en dépit de nos tentatives notamment via le cabinet d’avocats qui l’a défendu devant le Conseil d’Etat cette année.

  • GZ

    Pas pour fendre les cheveux en quatre, juste pour illustrer le tout et le contraire dont cette administration est coutumière à coups de légalizasyonnite, mais elle aurait pu dire tout aussi bien que le caractère répétitif des son comportement ne prouve en rien qu’il soit un soulard invétéré et volontaire – et non pas la victime d’une hypersensibilité qconque… tiens, qui aurait mérité l’appel d’un médecin à la vue de son état…
    Donc, y a-t-il eu prise de sang ou pas pour déterminer Objectivement son état ?
    (Je répète, le gendarme Doit étayer objectivement son impression devant un alcoolisé, quelle que soit l’évidence…)
    Effectivement, une révocation ce n’est pas rien. C’est pour cela qu’il est regrettable qu’elle n’arrive que dans des broutilles pareilles. La forme, tjs la forme.. maladie nasional

  • FF

    Autre particularité : dans une procédure de révocation par décret du Président de la République (non publié, il n’en a pas l’obligation), pas de premier degré en matière de juridiction administrative, direct Conseil d’Etat première et dernière juridiction de jugement…

  • GZ

    Bof, inutile de labourer la surface des particularités :-) Le CE lui-même en est une.

  • FF

    Ce n’est pas anodin: cela signifie, peu de voix de recours. Le Conseil d’Etat est l’unique juridiction de jugement dans ce dossier, cassation comprise en quelque sorte…

  • GZ

    Bien sûr que ce n’est pas anodin. C’est l’une des particularités de la justice tenue par l’administration, dont aucune n’est anodine. Ce qui fait que ce n’est pas vraiment une juridiction.

  • GZ

    Tant qu’on y est :

    http://www.lefigaro.fr/culture/vol-a-l-elysee-une-enquete-va-etre-ouverte-apres-la-disparition-de-sept-oeuvres-d-art-20190708
    Officiellement et selon ce que l’office en a découvert à ce jour, 11.6 % des « pièces du patrimoine national meublent ou décorent les bureaux du pouvoir, les ministères, les préfectures, les mairies, les ambassades ou les administrations sont introuvables ». Cca 50 000 sur cca 430 000.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

« Medellín lance sa Quatrième révolution industrielle », sur RFI

Radio France Internationale raconte la manière dont « la Colombie aspire à être le cœur de la Quatrième révolution industrielle en Amérique latine depuis la ville de Medellín » autrefois ...

Le ministre Gérald Darmanin en Guyane du 23 au 25 juillet

C’est au pas de charge que le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin effectuera sa tournée estivale en Guyane, du 23 au 25 juillet. En tout près d’une vingtaine de ...

Un ancien sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni placé en garde à vue au cours d’une instruction judiciaire enquêtant sur des salons de massage

François Chauvin, ancien chef de cabinet de Brigitte Girardin lorsque celle-ci était ministre UMP de l'Outre-mer, avant d'être nommé, dans la foulée, sous-préfet de Saint-Laurent du Maroni fin ...

Condamnée par la justice à payer 4200 euros à un père isolé au regard de la suspension illégale de l’accueil de son fils, adolescent handicapé, au sein de l’IME les Clapotis, l’Adapei Guyane annonce sa décision de faire appel

Dans un communiqué de presse qui nous a été adressé vendredi 19 juillet, l'Adapei Guyane a indiqué avoir décidé de faire appel de la décision du tribunal administratif du 20 juin dernier ayant...

Mobilisation contre le projet Takari Mining

Un projet lourd de menaces selon le collectif Or de Question déjà engagé contre la Montagne d’Or. « Jusqu’au 24 juillet, une consultation publique vous permet d’exprimer votre opposition ...

Militaires morts : les autopsies ont été effectuées selon le parquet

Selon le parquet, les autopsies des trois militaires décédés mercredi ont été effectuées, les résultats n'ont pas encore filtré. «Les analyses sont en cours», nous a notamment indiqué ...

© 2019 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube