Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

La «hausse brutale sous 10 jours» des entrées en réa pronostiquée par l’ARS début avril, disant s’appuyer sur des modélisations mathématiques, ne s’est pas vérifiée

La «hausse brutale sous 10 jours» des entrées en réa pronostiquée par l’ARS début avril, disant s’appuyer sur des modélisations mathématiques, ne s’est pas vérifiée
Hausse des hospitalisations Covid du 18 au 24 avril : 44 entrants

«La hausse brutale sous 10 jours» des entrées de patients Covid en réa annoncée le 2 avril par l’ARS disant s’appuyer sur des modélisations mathématiques de Pasteur à Paris n’a pas eu lieu.

Guyaweb a contacté le scientifique de Pasteur qui dirige l’unité de modélisations en question.

Celui-ci rappelle qu’eu égard aux effectifs limités des territoires d’outre-mer, ce type de modélisation est soumis à de nombreuses incertitudes et que les autorités publiques doivent «en tenir compte» dans leur «communication».

Explications et derniers chiffres relatifs aux hospitalisations et entrées en réa en Guyane.

C’est une annonce alors quelque peu fracassante de l’agence de santé publique, datant du 2 avril dernier, qui nous avait surpris.

Indiquant s’appuyer sur des modélisations d’un scientifique de Pasteur à Paris, l’ARS Guyane annonçait alors sur son mur Facebook voire sur son compte Twitter, une «tendance à la hausse brutale des entrées en réa en Guyane dans les 10 prochains jours».

La preuve ci-dessous :

 

Intrigué par cette inquiétante prédiction, j’avais alors demandé à l’ARS Guyane de mieux expliciter cette projection : les courbes associées et les sigles énigmatiques y figurant méritant éclairage (voir ci-dessous)

L’ARS m’avait alors renvoyé vers le site des modélisations Covid-19 de Pasteur (voir ce lien) et vers le scientifique ayant réalisé les modélisations, Simon Cauchemez qui dirige l’unité «modélisations mathématiques des maladies infectieuses» à l’Institut Pasteur, et fait partie du Conseil scientifique.

«Une pointure», selon le Dr Mirdad Kazanji, directeur de l’Institut Pasteur à Cayenne : «il conseille Macron», poursuit le virologue.

Le site des modélisations Covid, conseillé par l’ARS, précisait en substance, de manière générale (voir ce lien) que ce type de modélisation(s) recelait une marge d’erreur.

Rétrospectivement, force est de constater que cette annonce ne s’est pas matérialisée dans le délais prédit de dix jours en Guyane.

Il suffit de reprendre les chiffres

Au 2 avril, donc, jour de l’annonce de l’ARS, moins d’une dizaine de patients Covid sont en réa en Guyane.

Dans cette période, plus précisément, huit patients atteints du Covid-19 sont en réa en Guyane le lundi 5 avril :

La flèche du Covid-Info des autorités évoquant une baisse du nombre de patients en réa nous paraît erronée si l’on compare au précédent Covid-Info arrêté au 30 mars. A cette date, il y avait 4 patients Covid en réa selon ce Covid-Info :

Toujours est-il que début avril, le nombre de patients Covid en réa n’explose pas du tout en 10 jours comme l’avait prédit le 2 avril, l’ARS disant s’appuyer sur le travail de Pasteur rendu le 1er.

En effet, de 8 patients en réa en Guyane au lundi 5 avril, l’on passe péniblement à… 9 patients en réa selon le Covid Info du lundi 12 avril, 10 jours après l’annonce fracassante.

Face à cette non réalisation des modélisations, j’ai contacté Simon Cauchemez, vendredi dernier, 23 avril, avec ces interrogations :

Réponse le jour même de celui qui est l’un des référents Covid d’Emmanuel Macron

En ces termes : «Comme précisé sur notre site, il y a beaucoup d’incertitudes sur les projections faites sur les territoires d’outre-mer étant donné les effectifs limités et la communication doit donc en tenir compte.»

Une petite pierre dans le jardin de l’ARS Guyane donc.

Lire l’intégralité de la réponse du scientifique ci-dessous

Depuis le 12 avril, les entrées en réa de patients ont un peu plus nettement augmenté que sur les 12 premiers jours de ce mois.

En 11 jours, entre le 12 et le 23 avril, le nombre de patients Covid en réa en Guyane est passé de 9 à 17.

Covid-Info du vendredi 23 avril

Pour information, les décès Covid indiqués dans le Covid Info sont ceux officiellement reconnus en milieu hospitalier par les autorités. Guyaweb en a recoupé trois de plus à domicile en 2020 (deux à Matoury, un à Maripasoula), confirmés par l’ARS. Et deux de plus à l’hôpital de Cayenne en 2020 (par documents médicaux, informations et recoupements, voir nos articles précédents sur ces deux cas).

Le nombre d’entrées en réa (1) est resté stable à 17 lundi 26 avril mais le nombre d’hospitalisations Covid hors réa est passé à 57 ce jour-là.

Cela signifie donc que, ce jour-là, 74 patients Covid (2) sont hospitalisés en Guyane (en ajoutant les hospitalisations hors réa à celles en réanimation).

Le nombre d’entrées en hospitalisation hors réa de patients Covid a sensiblement augmenté la semaine du 11 au 17 avril (avec 41 entrées selon un document interne consulté par l’auteur de ces lignes contre 28 entrées, la semaine précédente).

Le nombre d’hospitalisation hors réa a encore augmenté la semaine du 18 au 24 avril (nous y reviendrons) avec 44 personnes infectées par le Covid-19 dans cette période en Guyane entrant en hospitalisation hors réa, voir ci-dessous un document interne avec les entrées réa et les hospitalisations hors réa (et les décès) de patients Covid dans cette période :

Selon le Covid Info du 27 avril, avec 21  patients Covid en réanimation ce jour-là, la Guyane est à une occupation de 60% de la totalité de ses lits armés de réa. Ce total est de 35 lits armés en Guyane selon l’ARS, c’est à dire avec les ressources humaines hospitalières sur place en Guyane pour le fonctionnement.

A nos questions posées mardi : de nouvelles Evasan sont-elles envisagées si le nombre d’entrées en réa continue à augmenter ?, des personnels de la réserve sanitaire de l’Hexagone seront-ils sollicités au regard de la situation difficile là-bas ?, hormis ces 35 lits armés en réa, demeure-t-il des lits de réa pour les personnes non Covid ?, l’ARS n’a pas répondu en l’état.

Le nombre de patients Covid en réa avait très légèrement baissé ce mercredi 28 avril se chiffrant à 20

70 patients Covid était donc hospitalisés en Guyane ce mercredi 28 avril dont un peu moins de 29% en réa.

Pour comparer avec la première vague (la plus significative), en phase ascendante de celle-ci, le 19 juin 2020, il y avait 101 personnes Covid hospitalisées en Guyane : 88 hors réa et seulement 13 en réa.

Lors de cette première vague, le nombre de personnes Covid hospitalisées en réa rapporté au nombre total de personnes Covid alors hospitalisées, était d’un peu moins de 13% (13/101). La part de patients Covid admis en réa semble donc plus importante aujourd’hui.

Au pic de la première vague, le 3 juillet 2020, le nombre de patients Covid hospitalisés hors réa était monté à 125. Entre-temps il avait fallu procéder à des évacuations sanitaires de patients Covid guyanais vers des services hospitaliers de réanimation de Martinique et de Guadeloupe. Afin de ne pas saturer les services réa de Guyane. Voir les chiffres de l’époque :

A prédiction, prédiction et demi : le mois de mai guyanais sera rude…

FF

(1) Ces chiffres en réa, ne tiennent pas compte des personnes victimes du Covid-19 décédées dans l’intervalle. Exemple si le nombre de personnes Covid en réa reste à 17 entre le vendredi 23 et le lundi 27, c’est que, par exemple, deux personnes hospitalisées en réa au moment du bouclage du Covid Info du 23 sont ensuite décédées ce jour-là quand deux autres patients sont entrés en réa le même jour. Deux autres patients Covid sont entrés en réa le samedi 24 mais, dans cette période, les entrées sorties ont dû s’équilibrer.

(2) Après plus d’un an de données chiffrées à manipuler, Guyane la 1ère persiste dans son journal télé du soir à confondre les patients Covid hospitalisés hors réa et le nombre total de patients Covid hospitalisés. Ainsi, par exemple, quand lundi 27 avril il y a 74 personnes Covid hospitalisées en Guyane (57 hors réa et 17 en réa), le média public affirme par erreur : «57 personnes sont hospitalisées en Guyane dont 17 en réa».

Lire aussi cet article daté du 7 avril dernier relatif à Simon Cauchemez sur le site de l’Express dans lequel le scientifique indique : «Il faudra vacciner les enfants pour stopper l’épidémie de Covid-19»

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

6 commentaires

  • EL MATADOR
    29 avril 2021

    Ah bon ?
    Sur un service de réanimation qui comptait 15 places il y a un mois, 20 sont occupées par des malades Covid-19.
    Il y a en tout 70 malades Covid dans les hôpitaux de guyane…
    Et il y en a que je connais qui sont en ce moment hospitalisés.

    Les personnes arrivent directement en réanimation sans même passer par la case hospitalisation.

    Si la situation n’est pas tendue en ce moment, alors on assiste à quoi ?

  • DB
    29 avril 2021

    Peut être à de la lénifiante communication… ?

  • GZ
    29 avril 2021

    A un énième symptôme du Covid …?

  • FF
    29 avril 2021

    C’est ce qu’il est dit dans l’article Matador, aujourd’hui la part des personnes Covid en réa semble (à vérifier sur la durée) plus importante rapportée au nombre total d’hospitalisés Covid.
    Sinon s’agissant de votre assertion gratuite : » Sur un service de réanimation qui comptait 15 places il y a un mois, 20 sont occupées par des malades Covid-19″, vous la sortez de votre chapeau, vous pouvez l’étayer ? L’ARS assure aujourd’hui (voir article) que l’on peut armer 35 lits réa (sur les 3 hôpitaux : Cayenne, Kourou, Saint-Laurent) avec les personnels sur place. A revérifier. L’ARS ne nous a pas donné (en dépit de notre demande), la répartition actuelle des patient Covid en réa (combien à Cayenne, combien à Kourou, combien à Saint-Laurent), 20 mardi ou mercredi en tout donc. Ce nombre va augmenter.

  • EL MATADOR
    29 avril 2021

    35 lits, j’y crois pas trop, sauf si ils ferment des services.

  • FF
    29 avril 2021

    Donc c’est un sentiment de votre part… L’ARS n’a pas répondu à cette question : si 35 avec les ressources humaines en reste-t-il au delà pour les non Covid devant entrer en réa ?

Articles associés :

Suriname : 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en mai 98 morts, un record mensuel déjà battu : 141 décès du 1er au 18 juin et un parlementaire antivax !

Au Suriname, le nombre de décès Covid poursuit son affolante ascension. Ce pays avait déploré 204 morts Covid de mars 2020 à fin avril 2021, en 14 mois donc. Le mois suivant, en mai, il y aura...

Assiduité des élus à la CTG : Ringuet, Phinéra-Horth et Briolin à la traîne

A l'occasion des élections territoriales dont le premier tour est prévu ce dimanche 20 juin, Guyaweb s'est penché sur l'assiduité des 51 conseillers de la Collectivité territoriale de Guyane ...

L’enquête judiciaire pour suspicion de «favoritisme» est bouclée dans l’affaire qui vise Gabriel Serville, signataire, fin 2014, d’une convention pour la mairie de Matoury avec l’avocat Olivier Taoumi pour 9500 € mensuels d’honoraires

L'enquête judiciaire sur les conditions d'attribution d'une rémunération mensuelle nette de 9500 euros par la mairie de Matoury, théoriquement durant 38 mois, à Olivier Taoumi, entre fin 2014 et ...

Covid-19 : les chiffres ne sont pas rassurants, les indicateurs restent élevés dans un contexte de confinement quasi-fantoche et d’agitation des esprits…

Les chiffres consolidés du Covid-19 ne sont pas à la baisse en Guyane contrairement à ce qu'espéraient les autorités en début de semaine dernière au moment de la décision de maintien des ...

Interview de Gabriel Serville : TVA, évolution statutaire, immigration …

Le député Gabriel Serville (Peyi Guyane), figure politique à l’itinéraire morcelé, s’est lancé dans la bataille des élections territoriales à la tête de la liste « Guyane Kontré pour ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2021 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube