vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Publicité Guyaweb

Interdiction de certains pétards

Interdiction de certains pétards

La préfecture de Guyane informe de l’interdiction de « certains artifices de divertissement » souvent utilisés lors des fêtes de fin d’année à Saint-Laurent.

« La période de fêtes de fin d’année s’accompagne généralement, dans l’arrondissement de Saint-Laurent-du-Maroni, d’un usage immodéré d’artifices de divertissement (pétards) provenant irrégulièrement du Suriname et interdits de cession et de vente en France (…). Seuls les artifices des catégories K1 et C1 certifiés conformes aux normes européennes demeurent autorisés à la cession et à la vente sur le territoire.  

L’usage de ces pétards, souvent par de jeunes enfants, provoque chaque année de très graves accidents, mains sectionnées, handicaps visuels et auditifs, et génère des troubles à l’ordre public, notamment des mouvements de panique lorsqu’ils sont jetés en direction des personnes, ainsi que des dégâts matériels. C’est pourquoi il est essentiel de rappeler, notamment aux parents, que l’achat tout comme l’utilisation de pétards sont interdits.

Afin de sensibiliser les plus jeunes, les services de l’Etat mènent actuellement des actions de prévention au sein des établissements scolaires, notamment les collèges et les lycées. Par ailleurs, et afin de limiter l’usage de pétards que les enfants possèderaient déjà sur l’arrondissement, des actions de contrôles, vont être effectuées, y compris au sein des établissements scolaires, durant les prochaines semaines par la gendarmerie nationale, en collaboration avec la Douane et la police aux frontières.

Outre les suites pénales auxquelles s’exposent les contrevenants, il est important d’insister sur la dangerosité de ces produits, y compris pour les utilisateurs ».

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

« Sept idées reçues sur les langues d’outre-mer »

Le journaliste de L’Express Michel Feltin-Palas estime que ces "cousines" des langues minoritaires de l’Hexagone sont encore plus mal connues. « Outre-mer, on parle partout le créole », « ...

A Camopi, des problèmes avec la liste électorale

Laurent Yawalou qui mène la liste s'opposant au maire sortant Joseph Chanel souligne les difficultés rencontrées avec la liste électorale à Camopi. Une commune guyanaise de plus dans laquelle des...

A Apatou, climat tendu à trois semaines des élections

L’un des trois candidats officiellement déclarés à Apatou a été - temporairement - radié des listes électorales. Cette affaire alimente les critiques sur l’opacité qui entoure la gestion ...

Episode de pollution atmosphérique

Le seuil d'information et de recommandation (SIR) est dépassé ce dimanche indique Atmo Guyane. "Aujourd’hui 23/02/2020, les concentrations mesurées sont élevées (à 11 :00 : 58,9µg/m3 pour ...

Les quartiers populaires de Matoury, enjeux des Municipales

Matoury, une ville aux quartiers disparates et éclatés dans l'espace, depuis Stoupan et le quartier des Anglais au Larivot en passant par le bourg, Cogneau-Lamirande, Balata et Zénith. Une ville ...

Sibeth NDiaye et Cédric O montrent un soutien numérique aux candidats LREM de Guyane

Relatons d'abord avec discipline, les raisons officielles de cette visite annoncée à la dernière minute mercredi 19 février en soirée aux médias et dévoilées dans un communiqué (1) : «Rendre...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2020 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube