Mercredi 22 Mai

« Il n’est pas certain que l’instruction en reste là », affirme Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille du défunt sergent-chef

« Il n’est pas certain que l’instruction en reste là », affirme Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille du défunt sergent-chef
3 militaires morts : un avocat dit avoir discuté avec le juge d'instruction et le parquet

L’avocat de la famille d’un autre militaire décédé en juillet 2019, à Saint-Jean d’Abounami, lors d’une opération de destructions de galeries de sites illégaux garde espoir. Il dit avoir discuté « avec la nouvelle magistrate en charge de l’instruction et avec le procureur de la République qui assure le suivi de ce dossier ». Explication « J’ai effectivement adressé des observations suite à l’avis de fin d’information tendant à mettre en avant la responsabilité des deux officiers en charge du commandement opérationnel sur le terrain lors des opérations», nous a indiqué en réponse Me Jérome Bouquet-Elkaim avocat de la famille…

La suite de cet article est réservée aux abonné(es).

Rejoignez-nous et faites vivre l’information d’intérêt général et de qualité. Restez bien informés et accédez à nos informations, reportages, enquêtes et analyses, à lire nulle part ailleurs !

Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

2 commentaires

  • Franck973

    Lire  » « Il n’est pas certain que l’instruction en reste là. Le cadre juridique de l’opération lors de laquelle les faits se sont produits n’a en effet pas été clairement analysé lors de l’instruction, entre autres. » est juste un jargon incompréhensible par le commun des mortels. 3 militaires sont morts , étouffés ou intoxiqués au monoxyde de carbone parce que leurs supérieurs leur ont demandé d’aller dans une galerie sans masque respiratoire, sans matériel médical sur place, etc…Et c’est une faute professionnelle et basta. Et si on commet une faute, on doit être sanctionné. Et toutes les argucies (ah, on ne peut pas se mettre à mal avec l’armée car etc…), c’est juste insupportable à entendre et je me mets à la place des parents qui lisent et entendent ça ! J’espère que cette affaire va faire la une des journaux et encore bravo à Frédéric Farine pour l’enquête très poussée qu’il a fait de cette affaire, avec les 7 onglets où il parle de l’affaire. A suivre !

  • Heureusement que la justice ne fait dans l’émotionnel justement. Ce n’est pas son rôle. Vous avez bien raison : vive FF !!!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Emmanuel Macron se rend en Nouvelle-Calédonie pour y installer « une mission de dialogue et de reconstruction économique »

Accompagné de trois ministres, le chef de l'Etat se rend ce mardi soir en Nouvelle-Calédonie pour y installer "une mission de dialogue et de reconstruction économique", une semaine après le début...

Nouvelle-Calédonie : la situation reste tendue une semaine après le déclenchement des émeutes

Sept jours après le déclenchement d'émeutes en Nouvelle-Calédonie, le calme n'est toujours pas revenu dans l'archipel du Pacifique-Sud malgré la réponse sécuritaire du gouvernement. Plusieurs ...

Dilhan Will joue l’équipier de luxe et lance son coéquipier Yannis Agricole aux championnats de Guadeloupe

Un groupe de 9 hommes s'est présenté à l'arrivée des championnats de Guadeloupe avec Dilhan Will qui s'est mué cette fois en équipier Il a pris la tête du groupe échappé durant les dix ...

Gémima Joseph sort encore un bon chrono en Martinique sur le 100 m en 11 s 07, fatiguée elle n’a pas doublé avec le 200 m

Gémima Joseph, 22 ans et demi, a réalisé ce soir au meeting international de la Martinique, son deuxième chrono sur 100 mètres en 11 s 07 (les minimas olympiques qu'elle avait déjà réalisés ...

Saint-Laurent du Maroni : les enjeux de la future ville la plus peuplée de Guyane

En 2030, Saint-Laurent du Maroni, qui n'était encore qu'un bourg de quelques milliers d'habitants dans les années 1970, devrait devenir la ville la plus peuplée de Guyane avec près de 130 000 ...

Epidémie de paludisme sur le littoral, du jamais-vu depuis 15 ans

Avec 340 cas en 2023 et 264 sur les quatre premiers mois de 2024, la Guyane n'avait pas connu d'épidémie de paludisme aussi intense depuis plusieurs années. Avec comme particularité la présence ...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube