Mercredi 28 Fevrier

Publicité Guyaweb

Haïti et le Brésil dans le top 10 des pays les plus dangereux pour les journalistes

Haïti et le Brésil dans le top 10 des pays les plus dangereux pour les journalistes

Le Comité pour la protection des journalistes a publié le 2 novembre son Indice mondial de l’impunité de l’année 2023. Ce classement indique que dans près de 80% des 261 cas de journalistes assassinés en représailles de leur travail, au cours des dix dernières années, personne n’a été traduit en justice.

Par le passé, le Mexique était le pays de la région Caraïbe-Amérique latine le plus dangereux pour exercer le métier de journaliste. Aujourd’hui relégué à la 7e place, il est dépassé par Haïti qui, en proie à la violence et à l’instabilité politique, se trouve dans le top 3 de l’indice mondial de l’impunité, derrière la Somalie et la Syrie. Deux pays qui figurent respectivement dans ce triste classement depuis 16 et 10 ans.

Mais l’impunité ne concerne pas uniquement des pays en guerre civile et « continue également d’être présente dans les démocraties fonctionnelles telles que le Brésil, le Mexique, l’Inde, le Pakistan et les Philippines« , précise le Comité pour la protection des journalistes, basé à New York.

Notre voisin brésilien se positionne ainsi à la dixième place du classement mondial de l’impunité. Plusieurs meurtres de journalistes ont d’ailleurs fait couler de l’encre ces derniers mois, comme l’assassinat de Givanildo Oliveira à Fortaleza en février ou celui du journaliste britannique Dom Phillips, tué par balle en Amazonie en juin 2022 avec l’expert indigéniste Bruno Pereira.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous


Lisez la suite pour 1€

Je m'abonne

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

CTG : ce que contient la Programmation pluriannuelle d’investissements 2024-2028

Annoncée depuis plusieurs mois à un niveau d'investissements jamais atteint, la Programmation pluriannuelle d'investissements (PPI) 2024-2028 de la Collectivité territoriale de Guyane (CTG) sera ...

Procès en appel Gold’or : le délibéré à nouveau prorogé

La décision dans le procès en appel de la société minière Gold'or, poursuivie pour atteinte environnementale en 2018 de la crique Kokioko près de Mana, a de nouveau été repoussée ce mardi 27 ...

Cayenne : malgré la fin de la grève des agents de la mairie, les parents d’élèves restent « vigilants »

Entamé le 25 janvier, le dur mouvement social d'une grande partie des agents de la mairie de Cayenne s'est terminé dimanche 25 février au terme d'une ultime négociation entre la Mairie et le ...

Un mois à un mois et demi dans les Tumuc Humac, consommateur de drogue, l’altermondialiste Nathan Lahondes est jugé pour meurtre

Deux jours et demi, du lundi 26 février au mercredi 28 février, c'est ce que la Cour d'assises s'est donnée pour débattre du procés pour meurtre de Nathan Lahondes placé en détention provisoire...

Conférence sur Gaza : « nous devons être aux côtés des occupés »

Un débat public sur le conflit en cours dans la bande de Gaza était organisé à Cayenne, jeudi 22 février, par le collectif Free Palestine Guyane en présence des députés Davy Rimane et ...

Laurent Castillon ancien braqueur de bijouterie en Suisse, on a retrouvé 27 armes chez lui en Guyane…

Le 20 décembre 2021, à Cayenne, Laurent Castillon, 54 ans, né le 19 août 1967 à Marseille est tué par balles en plein après-midi à proximité de son magasin. Il s'agit d'une exécution : il...

Toutes les petites annonces ( 0 ) :

© 2024 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet hébergé par Côté Cube