vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?
 
 

Publicité Guyaweb

Free déploie la 4G en Guyane

Free déploie la 4G en Guyane

Fortement attendu, Free mobile commence le déploiement de ses antennes sur le territoire guyanais. C’est que révèle le site d’information Univers Free Box, spécialisé dans l’actualité de Free et sa Freebox.

“L’opérateur de téléphonie mobile Free est en train de déployer ses sites 4G en Guyane via les bandes 2600 MHz et 1800 MHz mais également en 3G sur les bandes 2100 et 900 MHz“ indique Univers Free Box, qui précise que « les supports sont au nombre de trois, ce qui présage ainsi d’un lancement des offres sur ce département ».

Une carte sur le site de l‘Agence nationale des fréquences (ANFR) et sur RNC mobile corrobore cette information : Kourou, Matoury et Saint-Georges de l’Oyapock sont les sites où Free déploie actuellement ses antennes.

Depuis novembre 2016, Free dispose de fréquences 4G en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à St Barthélemy, à St Martin, à La Réunion et à Mayotte.

En effet, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) avait délivré 10 autorisations d’utilisation de fréquences dans les bandes 800 MHz, 900 MHz, 1800 MHz, 2,1 GHz et 2,6 GHz, attribuées aux lauréats qu’elle avait sélectionnés le 11 octobre 2016. Toutefois, Free Mobile n’avait pas obtenu la fréquence 800 MHz en 4G.

Le Groupe Iliad avait quant à lui déclaré « envisage(r) d’investir environ 100 millions d’euros afin de pouvoir déployer ses services sur ces territoires (Guadeloupe, Guyane, Réunion, Martinique, Mayotte, Saint-Barthélemy et Saint-Martin) ».

Le Groupe Iliad a le projet de proposer sur ces territoires « des offres simples, innovantes et à des prix attractifs au bénéfice des consommateurs, comme il l’a fait avec Free Mobile en métropole et de démocratiser ainsi l’usage du mobile en mettant fin aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui en Outre-mer et que rien ne justifie » avait annoncé par communiqué Free Mobile. 

Selon une étude de l’Insee, les prix des forfaits mobiles sont 60 % plus chers aux Antilles-Guyane par rapport à l’Hexagone.

Contacté par la rédaction de Guyaweb, l’opérateur Free n’a pas encore répondu à nos sollicitations sur la date et ses offres de lancement. A la Réunion où Free a débarqué depuis un peu plus d’un an, en juillet 2017, son offre de lancement avait créé la sensation avec un forfait à 9,99 €/mois comprenant 25 Go de data et 25 Go en roaming.

C’est un bon présage pour la Guyane compte tenu des offres des autres opérateurs mobiles comme Sosh, la low cost d’Orange, qui propose des forfaits à 24,99 €/mois et 34,99 €/mois avec appels illimités et 20 Go d’internet.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous

2 commentaires

  • Johann

    Étant membre d’Univers Freebox, je peux vous assurer que vous n’aurez aucune réponse d’Ilad, la maison mère de Free. Leur communication est basée sur l’effet de surprise. Les offres, voir l’offre unique, sortiront du jour au lendemain.

    J’espère voir naître la même offre qu’à la Réunion, mais la récente politique de Free Mobile ne va pas dans ce sens. En effet, le cours de l’action a perdu la moitié de sa valeur en un an. Les offres sur le site de Vente Privée n’ont pas réussi à contenir les abonnés partant chez les autres opérateurs low cost. Ces derniers ont appliqué la méthode low cost très agressive que Free avait initié en 2012. La raison : le Raz le bol de l’itinérance du réseau Free Mobile sur celui d’orange, bridant fortement la bande passante au points de rendre internet quasi inutilisable. Chose que l’on ne verra pas ici en Guyane. Les reunionnais semble satisfait de la qualité du réseau Free sur l’île.

    La mise en place de l’infrastructure sera assez longue en Guyane, je n’attends pas l’offre avant fin 2019 minimum.

    Quoiqu’il en soit, si l’histoire se répète ici, les opérateurs locaux devront réagir rapidement s’ils ne veulent pas voir une hémorragie de leur clientèle.

    Wait and See.

  • le Jaguar

    On peut utiliser en Guyane une puce free de métropole si l’on se contente de la Wifi pour un tarif défiant toute concurrence locale

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Articles associés :

Corruption présumée d’agents du bureau de l’immigration de la préfecture : des avocats de mis en examen opposés au dépaysement de l’affaire sans le formaliser

C'est une affaire dans l'affaire que Guyaweb a révélée le 15 novembre dernier : la demande de dépaysement d'une affaire judiciaire sensible, impliquant, parmi les huit mis en examen, trois fonctio...

Total : la CNDP répond au sujet de l’étude juridique

Le géant pétrolier Total a été autorisé le 23 octobre dernier par le préfet représentant l'Etat à forer au large des côtes guyanaises. Cette autorisation a été pointée du doigt par l'ancie...

Soyouz VS20 : lancement reporté

Le vol prévu ce mardi après-midi est reporté à demain en raison des conditions météorologiques. « Les conditions de vent en altitude au-dessus du Centre Spatial Guyanais étant défavorable...

Le quatrième pourvoi en cassation de Léon…

Léon Bertrand, l'ex-ministre délégué au tourisme de Jacques Chirac et maire de Saint-Laurent du Maroni pendant plus de 35 ans, en est à son quatrième pourvoi en cassation : deux fois dans l'affa...

L’Etat annonce « 50 millions d’euros pour la Guyane », la CTG réagit

Le président de la Collectivité Territoriale de Guyane Rodolphe Alexandre réagit à l’annonce du ministère des Outre-mer du versement de « 50 millions d’euros pour la Guyane ». « C...

Soyouz VS20 : troisième lancement de l’année

Pour son onzième et dernier lancement de l'année, le troisième réalisé avec le lanceur Soyuz en 2018, Arianespace placera en orbite héliosynchrone CSO-1, satellite d’observation à usage de d...

© 2018 Comimpex / Guyaweb . Tous droits réservés

Site Internet réalisé par Netactions